[Idées Cadeaux Noël] Une avalanche de livres sur Noël !

Posté le 14 décembre 2016, par letournepage, dans Le coin cadeau

[Idées Cadeaux Noël] Une avalanche de livres sur Noël !

*

C’est Noël, oui ou non ? Alors pourquoi ne pas aborder carrément le sujet côté lectures ?

Les œuvres littéraires se rapportant à Noël sont nombreuses : nouvelles, romans, livres pour enfants et… contes, bien entendu !

Voici une petite sélection d’ouvrages, récents ou aussi vieux que la fête proprement dite, à offrir aux enfants – c’est évident – mais aussi aux parents, grand-parents (pas de sectarisme, voyons, Noël est la fête de tous les hommes et les femmes de bonne volonté !)

 *

Noël au balcon : des bonhommes de neige, le père Noël,

Dickens… et même John Grisham !

– Cliquez sur la couverture des livres pour accéder à la page Amazon de l’ouvrage

ou sur « Lire la suite » pour accéder à la fiche critique complète –

*

51laaetzy0l

Le bouquin de Noël – Jérémie Benoit

Collection bouquins – 1 024 pages – 30 €

Le pitchCet ouvrage, qui offre autant de récits enchanteurs que de découvertes littéraires, rassemble les récits, poèmes et contes de Noël des plus grands écrivains de tous les temps et de tous les pays, aussi bien français qu’allemands, anglais, américains, scandinaves, russes, espagnols ou italiens.

Certains récits sont devenus très célèbres, comme le Chant de Noël de Dickens, Les Trois Messes basses de Daudet ou La Petite Fille aux allumettes d’Andersen. Mais d’autres, trop méconnus, méritaient d’être exhumés : de petits chefs-d’oeuvre ciselés par l’émotion tels que Fleur-de-Blé de Camille Lemonnier, Les Sabots du petit Wolff de François Coppée ou La Noël de Marthe d’Anatole Le Braz. C’est l’âme enfouie de Noël que nous dévoilent les auteurs médiévaux, comme celui de La Chasse sauvage, Orderic Vital, ou le conteur anonyme de Sire Gauvain et le Chevalier vert, relayés au XIXe siècle par Hoffmann, Gogol, Erckmann-Chatrian ou Selma Lagerlöf.

Tous célèbrent à leur manière l’éternité de l’enfance et sa magie particulière à travers ses joies, ses drames et ses bonheurs.

*

Mon avis : commençons par une compilation sur le sujet.

C’est une sacrée bonne idée de la part de Jérémie Benoit que d’avoir composé ce recueil remarquable qui ne recense que des textes sur Noël, à propos de Noël, au moment de Noël !

Sur mille pages bien tassées, dans la célèbre collection Bouquins, si lisible et agréable à manipuler – quelle merveille que ce système breveté qui permet de lire – enfin – un énorme livre sans les mains ! -, vous allez découvrir un véritable best of de Noël avec, comme l’indique très bien le pitch, de grands classiques (j’avoue que j’ai une grosse faiblesse pour Daudet…) autant que des textes moins connus.

⇒ Lire la suite*


Les bonhommes de neige sont éternels

Les bonhommes de neige sont éternels – Dedieu

Seuil Jeunesse – 18 €

Le pitch : A l’arrivée du printemps, l’inquiétude de l’écureuil, de la chouette, du hérisson et du lapin grandit pour leur ami le bonhomme de neige. Que va-t-il devenir une fois la neige fondue ?

Les quatre amis vont découvrir que, malgré les apparences, le bonhomme de neige n’a pas disparu. Le cycle naturel de l’eau l’a transformé et entraîné dans de merveilleuses aventures entre la mer et le ciel.

Après le grand succès d’A la recherche du Père Noël (Seuil Jeunesse, 2015), Thierry Dedieu nous offre un nouvel album de Noël.

*

Mon avis : J’ai toujours eu un penchant particulier pour les livres destinés aux tout petits qui, au delà du récit lui-même et des illustrations, parviennent à délivrer un message pédagogique simple et compréhensible aux enfants sans que cela soit à aucun moment le moins pesant.

C’est la principale raison pour laquelle j’ai adoré Les bonshommes de neige sont éternels, un album très grand format (36*27).

*

Les bonshommes de neige sont éternels

*

Sous couvert de suivre l’enquête que mènent les animaux de la forêt suite à la disparition soudaine, aux beaux jours, de leur ami le bonhomme de neige, l’histoire explique de façon lumineuse le cycle de l’eau.

⇒ Lire la suite*


 51ncbsm-tul-_sx314_bo1204203200_

Une seconde avant Noël – Romain Sardou

Editions XO – 298 pages – 15 €

Le pitch : 1851. À Cokecuttle, cité industrielle anglaise hérissée des cheminées des hauts-fourneaux couvertes de suie, Harold Gui, neuf ans, orphelin de père et de mère, survit péniblement sous les ponts en pratiquant divers petits métiers. Et pourtant…

Harold ne le sait pas encore, mais il est promis à un avenir merveilleux. Guidé par un génie invisible, il va découvrir un monde peuplé de lutins, d’arbres magiques et de rennes volants.

D’extraordinaires aventures l’attendent avant de pouvoir enfin rencontrer sa destinée et devenir ce personnage à la longue barbe blanche, au costume rouge éclatant que nous connaissons tous très bien : le Père Noël..

*

Mon avis : Je dois faire ici un mea culpa. Pendant longtemps, je n’ai pas essayé de lire de romans de Romain Sardou, par préjugés.

Le premier, c’est que Romain, c’est le fils de Michel, alors vous comprenez, vieux réflexe d’intello rive gauche…

Le second, c’est qu’en 2005, RS était un romancier à succès, avec de très gros tirages, quasiment l’équivalent de GM et ML, alors la qualité, si vous voyez ce que je veux dire…

Heureusement, j’ai finalement été au-delà de ces préjugés et j’ai acheté Une seconde avant Noël et j’ai découvert, au fil des pages, quelque chose de surprenant !

Un conte de Noël, un vrai, « à la manière de… » Dickens. C’est du Dickens, en fait, du bon Dickens !

On plonge dans une atmosphère revival, un siècle et demi en arrière d’un seul coup, une plongée plus vraie que nature, avec tous les codes.

Le style est agréable, habile, la construction habile, on se prend à sourire et à tourner les pages.

À découvrir et à faire lire aux enfants autour de vous (vous n’en avez pas sous la main ? Sonnez chez le voisin !)

À offrir pour Noël, bien sûr. Je suis retombé en enfance, deux heures durant. Merci Monsieur Sardou !

*


515q6nyyol-_sx378_bo1204203200_

Babar et le père Noël – Jean de Brunhoff

Hachette – 35 €

Le pitch : Depuis qu’ils ont écrit au père Noël, Arthur, Pom, Flore et Alexandre surveillent attentivement la boîte aux lettres, mais en vain.

Trouvant excellente leur idée de vouloir faire venir le père Noël chez eux, Babar entreprend alors un long voyage pour le retrouver et le convaincre d’inclure le pays des éléphants dans sa tournée…

*

Mon avis : Attention : comme tous les albums de Babar, il est interdit d’acheter ce chef d’oeuvre en petit format ! Il faut trouver un format proche de l’édition originale (27* 37), ou rien du tout (en édition récente, on ne fait pas mieux que 20*27, ce qui est tout correct).

Je plaisante à peine : les rééditions, toutes en en petit format, sont très décevantes en qualité et peuvent restituer l’atmosphère et la beauté des oeuvres originales. Il vous faudra donc passer par de l’occasion, mais pourquoi pas.

*

Babar et le père Noël

*

Pour ce volume : il s’agit à mon avis du meilleur Babar, celui qui a bercé les rêves et fait rêver des millions d’enfants depuis quatre ou cinq générations.

Quel bambin, après ce récit, ne pourra-t-il pas croire croire au père Noël ?

Ce personnage à la barbe blanche qui habite – nous le savons tous désormais grâce à cet album fondateur – la petite ville de PRJMNESTWE (je peux le prononcer, je vous le jure !).

⇒ Lire la suite*


61qn50nwxql-_sx363_bo1204203200_

Santas Claus – La légende du père Noël – Michaël Ploog

Delcourt – 110 € (occasion)

Le pitch : Il y a bien longtemps… Ark le bûcheron trouve un nouveau-né abandonné qu’il confie à la reine des Nymphes..

Une fois adulte, Claus retourne vivre parmi les humains et fait leur bonheur en distribuant des jouets qu’il fabrique lui-même.

Mais les forces du Mal, voyant d’un très mauvais oeil cette popularité auprès des enfants, tenteront de détruire l’esprit de Noël.

*

Mon avis : ce magnifique livre d’un format exceptionnel (36*27 : il aura du mal à loger dans votre bibliothèque) est certainement un des plus beaux livres sur Noël que j’ai eu le plaisir de lire dans ma vie.

Si je dis lire, c’est qu’il s’agit de l’adaptation d’un roman de L. Frank Baum, auteur par ailleurs il y a un siècle du Magicien d’Oz, et que le texte a donc autant d’importance que l’image (il vous faudra deux bonnes heures pour lire les 88 pages au format géant).

Il s’agit d’une longue histoire, merveilleuse, qui se déroule dans un univers très Héroïc Fantasy.

*

Santas Claus - La légende du père Noël

*

Elle vous permettra de passer plusieurs heures avec vos enfants – mais c’est aussi pour les adultes, il y a même des passages qui font un peu peur, comme dans tous les meilleurs contes ! – à découvrir le véritable destin du père Noël.

⇒ Lire la suite*


51qqb2c1jfl-_sx302_bo1204203200_  51nnajz1ral-_sx315_bo1204203200_

Contes de Noël & Un chant de Noël – Charles Dickens

Folio classique & Librio – 720 pages & 96 pages – 8.70 € et 2 €

Le pitch (Contes de Noël) : Dans ces cinq contes, Dickens célèbre l’esprit de Noël, le partage et la charité, et dénonce l’injustice sociale qui exclut les pauvres de cette fête. C’est un portrait truculent de la vie quotidienne et une condamnation sans appel de l’exploitation et de la misère. Ce message social, Dickens nous le donne en douceur, par le détour du conte et du fantastique.

Le pitch (Un chant de Noël) : La veille de Noël. tous s’affairent aux préparatifs. Mais, préférant la solitude à ces fêtes joyeuses, Ebenezer Scrooge refuse les invitations. Pour ce vieux grincheux que tous prennent soin d’éviter, Noël se résume à un simple mot : « Sottise ! » Il n’y voit qu’un prétexte pour cacher la misère de cette société et jamais ne s’associera à cette vaste fumisterie. Mais ce soir-là, les esprits de Noël en décident autrement. Plongé malgré lui entre passé, présent et futur, le vieux grippe-sou reçoit une leçon de vie.

*

Mon avis : Dickens et Noël sont indiciblement liés, il n’est pas envisageable pour un anglo-saxon de passer les fêtes sans évoquer à un moment où à un autre les contes du grand auteur anglais.

Même si, aujourd’hui, certains trouveront que le style de Dickens n’a pas forcément bien traversé le temps (certains disent que c’est un problème de traduction), avec une narration un peu lourde, je vous encourage à redécouvrir ces contes par vous même.

Il sont destinés aussi bien aux enfants qu’aux adultes (enfin… ceux qui dissimulent encore en eux une part de l’enfant qu’ils ont été un jour…)

Et comme je suis vraiment gentil (normal, c’est Noël !), je vous donne le choix entre le recueil Folio classique, assez exhaustif, avec cinq très longs contes, une sorte de best of pour pas très cher, et le recueil Librio avec juste l’un de ces cinq contes, mais selon moi le meilleur… et là, c’est donné !*


51u3dfoitbl-_sy426_bo1204203200_

Michka – Marie Colmont

Editions Flammarion – 24 pages – 10.50 €

Le pitch : Petit ours en peluche d’une enfant trop gâtée, Michka a choisi la liberté. Il se retrouve dans la neige et dans le froid, bien décidé à ne plus jamais être un jouet maltraité.

Michka

Il découvre alors les grands bois, les roitelets farceurs, la faim, le miel, les oies sauvages qui parlent de Noël…

*

Mon avis : Ce conte pour (petits) enfants est un classique absolu, paru pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les dessins sont tout simples, les couleurs pastels et vous pouvez commencer à raconter l’histoire à vos enfants dès qu’ils ont 2/3 ans.

Michka

Dessins et histoire restituent la magie de Noël jusqu’à la fin, célèbre, qui ne pourra vous empêcher de verser une larme d’émotion (si ! si ! c’est garanti, quel que soit votre âge et la dureté de votre coeur !).

Michka

*

Absolument indispensable dans la bibliothèque idéale d’un enfant.


412y4ssvyql-_sx329_bo1204203200_

Pas de Noël cette année – John Grisham

Robert Laffont – 215 pages – 15.50 €

Le pitch : Quoi de plus facile, apparemment, que de ne pas fêter Noël ? C’est ce que décident de faire Luther et Nora: leur fille unique, Blair, est partie travailler au Pérou.

En outre, Luther a fait ses calculs, et il s’est rendu compte que l’année précédente ils avaient dépensé six mille dollars pour inviter à réveillonner des personnes qu’ils n’aiment pas vraiment, pour acheter des cadeaux qui ne leur plaisent pas, sans compter l’argent pour les bonnes œuvres. Alors, pourquoi ne pas dépenser ces 6000 dollars dans une croisière au Caraïbes ?

Cependant, les voisins ne l’entendent pas de cette oreille. Sous la houlette de Frohmeyer, père de famille nombreuse et chef scout dans l’âme, les habitants ornent chaque année magnifiquement leur petite rue et gagnent à tous les coups le prix des plus belles décorations. Si Luther et Nora ne sacrifient pas à cette tradition, une autre rue du quartier risque d’emporter le prix. Quelle honte! S’organise alors la contre-attaque des charmants voisins bien pensants : insultes, harcèlement et attaques en tous genres… L’affaire frôle le drame, avant de tourner à la comédie.

*

Mon avis : Je parie que, même si vous êtes amateur de John Grisham, vous n’avez jamais, jamais entendu parler de ce livre !

Pourtant, en 2001, Grisham, le leader mondial du thriller juridique (à juste titre), décide d’écrire un petit roman sur le thème de Noël.

On a beau savoir l’importance que Christmas a pour les américains (par exemple, chaque chanteur un peu célèbre se doit de sortir, un jour où l’autre de sa carrière, un disque de chansons de Noël), il y a de quoi être surpris de voir l’écrivain, toujours à la pointe des grandes causes et des class action, se lancer dans un roman de genre, qui plus est rédigé sur un ton résolument humoristique.

Une véritable sitcom à la Desperate housewives !

⇒ Lire la suite 


51cmssds2l-_sx301_bo1204203200_

Au pied du sapin – Collectif

Folio – 144 pages – 2 €

Le pitch : Réveillonner avec Alphonse Daudet et Kessel, admirer la crèche de Giono, assister à la distribution des cadeaux avec Dostoïevski et comploter avec Alphonse Allais, Dieu et le père Noël… Entre émotion et poésie, grincements de dents et éclats de rire, succombez à la magie de Noël.

« Le réveillon du colonel Jerkof » de Joseph Kessel ; « Nuit de Noël » de Guy de Maupassant ; « Un réveillon dans le Marais » d’Alphonse Daudet ; « La petite fille aux allumettes » de Hans Christian Andersen ; « Noël » de Théophile Gautier ; « Les santons » de Jean Giono ; « Noël sur le Rhin » de Luigi Pirandello ; « Un arbre de Noël et un mariage » de Fédor Dostoïevski ; « Noël quand nous prenons de l’âge » de Charles Dickens ; « La Fascination » d’Honoré de Balzac ; « La fugue du petit Poucet » de Michel Tournier ; « Conte de Noël » d’Alphonse Allais.

*

Mon avis : Nous avons commencé avec une compilation de Noël… et nous terminerons sur une autre compilation de Noël. Mais cette fois-ci, point d’édition mastodonte dans la collection Bouquins ! Non, c’est dans une autre célèbre collection, celle des Folio à 2 €, que vous trouverez votre bonheur.

Un tout petit prix, pour un petit bouquin (mais bien plus long à lire qu’un Amélie Nothomb, en dix fois moins cher !) plein de textes absolument délicieux. Il suffit de parcourir les nouvelles et les contes recensés dans le pitch pour comprendre : il n’y a que des très, très grands noms de la littérature.

Alors, faites vous plaisir, et comme c’est presque pour rien, n’hésitez pas à en acheter une pile pour le distribuer sous le sapin de Noël, vous aurez fait votre devoir de prosélytisme littéraire pour l’année !


Le coin cadeau ** Les livres du jour**L’actualité des sorties

**Les meilleures ventes** La vie d’un lecteur


Rappel : Le modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur permet au Tourne Page de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *