Pétrole !

Upton Sinclair

Livre de poche

Partager sur :

Le pitch

« Comme Emile Zola, Upton Sinclair n'a rien d'un styliste extasié : il peint large, vite, puissant, il emporte le lecteur et l'incite à s'insurger : Sinclair n'aurait pas renié l'acception utilitaire de son travail. Pourtant Pétrole ! demeure un récit d'aventure.

Tel Géant, livre qui fut lui aussi adapté au cinéma, ce roman se veut le roman du pétrole, volontiers scélérat, que Sinclair avait déjà affronté en manifestant contre les Rockefeller. On ne manquera pas d'être frappé, dans la première partie du livre, par la toute puissance de J. Arnold Ross, magnat de la génération fondatrice de l'industrie pétrolière américaine, et par la soumission parfaite de son fils Bunny. Pourtant, le jeune homme s'affranchit de cette tutelle écrasante et finit par tracer sa propre voie, singulièrement différente de ce que dessinait l'exemple paternel.

Sept cents pages d'idéalisme, empreintes de toutes les composantes du roman d'éducation : on sent qu'Upton Sinclair aspire à donner vie à la chimère de la littérature américaine de tout temps, the great American novel, le grand roman américain à l'échelle du pays-continent qui, une fois pour toutes, s'inscrira dans l'histoire littéraire. »

Extraits de la préface d'Olivier Barrot

Mon avis

Auteur presque complètement inconnu en France, Upton Sinclair mérite très clairement une réhabilitation à laquelle je m'attaque aujourd'hui.

Drôle de personnage, né en 1878 et mort en 1968, Sinclair était un socialiste progressiste convaincu qui, durant son vivant est peu à peu devenu aux Etats-Unis une légende vivante.

A l'aube des révolutions communistes, il n'a pas hésité pas à peindre des fresques romanesques inouïes, comme celle-ci, pour décrire, expliquer aux américains le quotidien des "travailleurs" américains en pleine révolution industrielle. Au point de transformer le quotidien de toute une nation puisque, après la publication de La jungle, son livre le plus connu, qui dépeignait en 1905 de manière hyper réaliste le quotidien effroyable des ouvriers des abattoirs de Chicago, le président Roosevelt fit voter deux lois modifiant considérablement le droit du travail !

Pétrole ! est son roman le plus convaincant, une fresque gigantesque (1 000 pages serrées en format poche) que j'ai dévoré - et que vous allez dévorer ! - en quelques jours.

Vous adorez Zola ? Alors, lisez Sinclair ! Vous y retrouvez la même veine réaliste - et même naturaliste -, la même capacité à créer des personnages dotés d'une épaisseur psychologique étonnante, le même sens du récit et du détail technique, les mêmes interrogations sociales.

Vous apprendrez des millions d'informations sur des tas de sujets passionnants, sans la moindre pression didactique de l'auteur. Au fil de ces pages, j'ai plus appris sur l'industrie pétrolière, et sur l'Amérique des années 20 dans tous les domaines, que dans n'importe quel autre roman, et même dans n'importe quel livre d'histoire !

Attention, soyons clair : Pétrole ! n'est pas un essai barbant, c'est au contraire un formidable roman historique, passionnant de bout en bout.

Voilà un Tourne Page dans lequel vous vous perdrez, dans le bon sens du terme : une fois immergé dans cette fresque gigantesque, aux multiples ramifications (mais toujours très compréhensible, vous perdrez jusqu'à la notion de votre environnement !

Un chef-d'oeuvre indispensable. Essayez : après, vous vous sentirez plus intelligent !

Acheter sur Amazon

Du même auteur