Les primates de Park Avenue

Wednesday Martin

Globe / 10/18

Partager sur :

Le pitch

Wednesday Martin débarque de son Midwest natal dans l'Upper East Side, le quartier le plus huppé de Manhattan, avec son mari et ses deux enfants. Le rêve se transforme rapidement en cauchemar.

Wednesday est sur le territoire des primates les plus riches de la planète. Une enclave hostile peuplée de femmes au foyer surdiplômées, glamour, mariées à des patrons de fonds spéculatifs et totalement dévouées à la réussite de leur progéniture. Armée d'un calepin et d'un crayon,

Wednesday Martin consigne, à la manière de la célèbre primatologue Jane Goodall, les rites, les moeurs, les contradictions et les peurs de ces mères richissimes en quête obsessionnelle de perfection.

Mon avis

L'habit ne fait pas le moine est un vieux proverbe plutôt plein de bon sens, et il s'applique parfois à des sujets inattendus.

Exemple : Les primates de Park Avenue qui, malgré son titre, son pitch rapidement survolé, mais surtout sa couverture hyper graphique qui m'avait tapé dans l'oeil quand le volume était sorti en grand format, pour l'été 2017, est tout, mais vraiment tout sauf un feel good book.

Non, ce livre n'est pas un roman écervelé et plus léger qu'une gorgée de champagne, écrit pour les poulettes (chick lit, comme disent les anglo-saxons) !

Pour la bonne et simple raison que, primo, il ne s'agit pas d'un roman, mais un d'essai; et que, secundo, le fond de l'oeuvre relève essentiellement de l'anthropologie !...

Houlà ! J'en vois certain(e)s qui se lèvent déjà, effrayé(e)s par le terme !

Mais rassurez-vous : cet essai, donc, est franchement aussi drôle et caustique que le célèbre Le diable s'habille en Prada et, si vous prenez la peine de suivre mon conseil (avisé, vous l'imaginez bien !), vous passerez à la lecture de ce petit bijou quelques heures de pur plaisir intellectuel !

La jeune auteur (quadragénaire, c'est jeune, non ?) est vraiment anthropologue et son propos - appliquer à sa vie personnelle les méthodes scientifiques d'analyse sociale de son métier d'origine - vraiment original.

Il faut dire que le groupe social sur lequel elle a braqué ses jumelles d'observatrice est un sacré drôle de groupe d'humains... à côté duquel les primates objets de ses études habituelles - gorilles, bonobos et autres orangs-outans - passeraient presque pour d'adorables petits bichons de compagnie !

En une demi-douzaine de leçons à se tordre de rire et à hurler d'effroi, Wednesday Martin (joli prénom, n'est-ce pas ?) nous fait revivre les différentes étapes de sa difficile intégration dans le groupe ethnique des "mamans ultra friquées de l'upper east side", ce quartier de New York où se regroupe l'élite économique des Etats-Unis.

Difficile est un adjectif bien faible pour décrire le parcours d'obstacle de la jeune maman, tant les mères qu'elle tente d'approcher sont horribles : méchantes au pire, indifférentes au mieux, odieuses tout le temps, elles sont à la fois ridicules, antipathiques, effrayantes, pitoyables.

Suivez avec l'auteure ses tentatives pour intégrer ce groupe de happy few... pas si happy que ça, c'est que l'on découvrira peu à peu au fil de cette lecture décapante.

Soumises au diktat de la mode, à la pression sociale de la réussite à tout prix, à la dictature de l'apparence physique parfaite, coûte que coûte et quel que soit leur âge, Les primates de la cinquième avenue sont parfois plus à plaindre qu'autre chose.

J'avoue avoir savouré de la première à la dernière page ce mélange impeccable de remarques intelligentes enrobé dans un humour à la Woody Allen; et je suis un homme, alors imaginez à quel point vous allez vous délecter si vous êtes du sexe opposé (une femme, quoi !)...

Suivez mon conseil et découvrez après moi ce peuple étrange où la chasse au sac Birkin de chez Hermès tient lieu de course à la survie, et où les séances de gym-torture chez Physique 57 sont souvent un exutoire, remplaçant l'extase physique avec les maris de ces dames, trop occupés qu'ils sont à gagner encore plus d'argent !

Un pur plaisir intellectuel & people : rare combinaison !

Acheter sur Amazon

Du même auteur