Le Testament du Capitaine Crown

T2 - L'or des damnés

Tristan Roulot & Patrick Hénaff

Soleil

Partager sur :

Le pitch

XVIIe siècle, quelque part sur la côte vénézuélienne. Le capitaine Alexander Crown est mort, assassiné dans sa cabine.

Dans son testament, c’est à Red, son second, qu’il confie la charge de réunir ses cinq enfants, essaimés au gré d’une vie passée à sillonner les Caraïbes.

Un formidable héritage les attend, mais la mission est délicate : ils sont incontrôlables, dangereux, et se détestent tous… autant qu’ils détestaient ce père qui a ruiné leur vie.

Mon avis

Trouver, au détour d'une recherche aléatoire, un joli livre, un beau récit, une BD de qualité mais un peu abandonnée , et la mettre en lumière pour la conseiller à d'autres lecteur, voilà un de mes rôles et un de mes plus grands plaisirs !

Le Testament du Capitaine Crown fait partie de ces BD contemporaines (parution en 2011) qui méritent d'être conseillées. C'est une histoire en "two shots", deux albums qui bouclent définitivement l'histoire, deux fois 44 planches comme au bon vieux temps.

Encore une histoire de pirates ! allez-vous me dire ? Et vous n'aurez pas tort car il est vrai qu'il y en a eu beaucoup, ces dernières années... Mais celle-ci, comme son joli titre classique l'indique, est une véritable histoire de pirates, avec tous les ingrédients que vous allez aimer.

*

testament-du-capitaine-crown-02-l-or-des-damnes_1

*

Le deuxième tome commence alors que les protagonistes de cette terrible histoire de succession se retrouvent à terre. Cinq enfants bâtards du Capitaine Crown se disputent le magot qui se trouve... qui se trouve où, déjà ?

Là est toute la question. Les enfants - une momie défigurée par la lèpre, un géant noir musculeux, une gamine, et j'en passe - vont s'enfoncer dans l'enfer vert, une jungle où, comme dans les films d'aventure ou d'horreur, des silhouettes inquiétantes bougent dans l'ombre, derrière les arbres...

*

le-testament-du-capitaine-crown

*

Vous imaginez bien que tout cela ne va pas forcément bien se terminer pour tout le monde... C'est l'occasion pour Tristan Roulot de boucler son histoire à la Fitzcarraldo ou à la Aguirre, la colère de Dieu, et à Patrick Hénaff de se faire plaisir avec de magnifiques décors (malheureusement pas assez nombreux, à mon goût).

Une p'tit plaisir coupable : Le testament du Capitaine Crown, c'est un peu comme un film d'aventures à l'ancienne. Peu crédible, mais passionnant !

Acheter sur Amazon

Du même auteur