Watchmen

L'intégrale

Alan Moore &, Dave Gibbons

Urban Comics

Partager sur :

Le pitch

New York, 1985 sur notre calendrier, minuit moins douze sur l'horloge de l'holocauste nucléaire.

Une loi interdit désormais aux superhéros d'exercer leurs pouvoirs. Seuls quelques-uns restent à la solde du gouvernement. Les autres vieillissent et s'interrogent sur leur inutilité. Il semble pourtant que quelqu'un cherche à éliminer un à un les membres d'un ancien groupe, comme si leur présence constituait une menace.

Rorschach, vengeur masqué et psychopathe qui a préféré devenir un hors-la-loi plutôt que d'accepter les nouvelles règles, mène l'enquête. Il cherche à convaincre ses anciens partenaires qu'un tueur est après eux. Un tueur derrière lequel se cache une terrible vérité.

Mon avis

Heureux mortels : vous avez aujourd'hui l’occasion de pouvoir acheter l’édition intégrale de Watchmen, pour un prix ridicule (35 €) au regard du temps que vous allez y passer (de nombreuses heures) et du plaisir, infini, que vous allez en retirer !

Quand je dis l’occasion, c’est parce que cela n’a pas toujours été le cas, depuis la création de la BD en 1986 : éditée en six albums, souvent épuisée, parfois malmenée.

Mais Urban Comics a repris les choses en main et, voilà : heureux mortels (j'adore cette expression) !

*

Watchmen

*

Watchmen, le chef-d’oeuvre absolu du comic américain.

Une histoire de super-héros, allez-vous me dire, un chef-d’oeuvre ?

Et je vous répondrais sans barguigner  (j’adore aussi ce mot !) en confirmant  : Watchmen est bien plus qu’une histoire de super-héros, c'est réellement un chef-d’oeuvre !

Je peux vous certifier que peu d’œuvres littéraires, tous genres confondus, ont atteint un tel niveau d’intérêt au cours du dernier demi-siècle…

*

Watchmen

*

Wow ! Allez-vous répliquer (car vous êtes sacrement tenace, dîtes-moi !). A ce point ?

Et là, sans hésiter un quart de seconde, je reprendrais, dans un raccourci narratif saisissant : Oui !

Mais pourquoi ? Me répondrez-vous dans la seconde (dans le genre "je mords, je m'accroche et je lâche plus, vous vous posez là !).

Et je vous répondrais : parce que Watchmen :

C’est près de 500 planches d’une densité narrative extrême, complexe

C'est une construction (en abîme) hallucinante de précision, développant d’innombrables thèmes, du plus futile aux plus exigeants et actuels.

C'est aussi une galerie de personnages inoubliables, que vous n'êtes pas près d'oublier (d'où l'adjectif : inoubliable). Pour résumer : c'est too much (en français : trop bien; enfin... à peu près. En fait, c'est mieux en anglais, non ?)

*

Watchmen

Couverture du premier tome publié en France

*

Tout cela grâce au génie d'Alan Moore, ce type bizarre à la barbe fleurie et au cerveau certainement malade, capable d'inventer des histoires à dormir debout et à rêver éveillé...

Je ne chercherais pas à vous convaincre plus avant dans cet espace restreint, mais faite-moi confiance, tentez votre chance !

L’édition que vous allez avoir entre vos mains d’ici peu (forcement, après la retape que je vous fait ici !) est superbe, un très lourd volume au papier épais (non glacé), avec la traduction du grand auteur Jean-Baptiste Manchette et un cahier final de 50 pages bourré d’illustrations, d’informations sur la série.

Un Tourne Page, à placer dans votre bibliothèque idéale !

NB : et si vous ne suivez pas mon conseil, tant pis pour vous.

Acheter sur Amazon

Du même auteur