Mascarade

Ray Célestin

10/18

Partager sur :

Le pitch

" C'est la guerre. En temps de guerre, on tire avant de discuter. " L'agent de police William Shoemaker, Chicago, 1925.

Du ghetto noir aux riches familles blanches, en passant par la mafia italienne tenue par Al Capone, Chicago vit au rythme du jazz, de la prohibition, et surtout du crime.

Alors que des mafieux et des politiques meurent empoisonnés après un dîner, les détectives Michael Talbot et Ida Davis enquêtent sur la disparition, à la veille de leur mariage, d'un couple de fiancés appartenant à la plus riche dynastie de la ville. Au même moment, Jacob Russo, photographe pour la police, se trouve confronté à une scène de crime qui lui en rappelle effroyablement une autre. Inspirée de faits réels, une histoire de sang et de swing sur fond de guerre des gangs.

Mon avis

Ray Célestin est le jeune auteur de polar qui monte.

Après un premier titre très remarqué en 2015, Carnaval (élu meilleur premier roman de l'année par l'Association des écrivains anglais de polar), il publie en 2017 Mascarade.

Impossible  de ne pas remarquer la magnifique couverture; impossible aussi de ne pas être tenté par le pitch de l'éditeur.

Imaginez : un roman se déroulant à Chicago en 1925, sur fond de prohibition, en pleine guerre des gangs avec des personnages - au rôle consistant  - de la pointure d'Al Capone (alors "patron" de la ville) et Louis Armstrong (alors jeune instrumentiste sur le point de devenir une star)... ?!

Comment résister ? Impossible. Alors je n'ai pas résisté... et je n'ai pas été déçu !

Dès les premières pages, l’amateur avisé comprend que Ray Célestin joue dans la cour des grands. Les signes ?

Un style impeccable, clair, fluide ; une narration extrêmement maîtrisée avec des chapitres d’exposition où se multiplient les nombreux personnages sans que l’auteur perde un instant le lecteur ; une toile de fond historique riche et documentée…

Bref : ça roule, et ça roule comme une Cadillac de luxe !

Célestin prend son temps (plus de 600 pages!) pour approfondir la psychologie de ses personnages principaux, pour développer une intrigue riche et complexe, mais aussi pour raconter le Michigan des années 20.

Quand on connaît un peu l’histoire de Chicago, on ne peut être que convaincu par tant de détails sur la ville, sur les ressorts économiques qui l’animaient alors (bravo pour les nombreux développements sur les abattoirs, sujet du fameux roman de Upton Sinclair, La jungle).

C’est donc autant un roman historique qu’un policier dont vous tournerez rapidement les pages (car vous allez les tourner, sur mon conseil !), de préférence en vacances, pour ne pas interrompre trop souvent votre lecture ! .

En postface, vous découvrirez, comme je l’ai fait, l’incroyable ambition de Ray Célestin.

Mascarade est le second volet d’un projet en quatre volumes (commencé avec Carnaval) où l’auteur entend raconter les États-Unis du XX° siècle, à partir de quatre thèmes, quatre époques, quatre époques… je ne vous en dirais pas plus, je fonce acquérir Carnaval, pour rattraper mon retard !

Fortement recommandé.

Acheter sur Amazon

Du même auteur