[Idées Cadeaux Noël] 11 BD pour les amateurs

Posté le 7 décembre 2016, par letournepage, dans Le coin cadeau

Pourquoi le père Noël ne viendrait-il pas déposer des beaux cadeaux dans les sabots des amateurs de bande dessinée ?

En fait, il aurait tort de se priver, car c’est en cette fin d’année que les éditeurs publient les plus beaux albums, les intégrales, les formats originaux…

Des tous petits prix jusqu’aux ouvrages à un prix indécents, il y en a pour tous les goûts, et pour toutes les bourses.

Une mine (de crayon, bien sûr) pour tous les amateurs de BD, ceux qui pensent que le 25 décembre, les « bulles »  n’évoquent pas que le champagne !

*

Betty Boop, Mickey, Bourgeon, Larcenet… et des super-héros !

– Cliquez sur la couverture des livres pour accéder à la page Amazon et acheter l’ouvrage –

*Cliquez sur la couverture des livres pour accéder à la page Amazon et acheter l’ouvrage –

51erpszwkdl-_sx365_bo1204203200_

Betty Boop – Intégrale – Max Fleischer

Vents d’ouest – 208 pages – 32 €

Le Pitch : En 1930, une sirène de celluloïd fait son apparition dans un court métrage des studios Fleischer : Betty Boop ! Mêlant innocence et sensualité, la demoiselle ne tarde pas à séduire un très large public et à devenir l’un des sex symbols de l’âge d’or de l’animation américaine, qui est même censurée un temps à cause de sa jupe trop courte !

Un succès tel que ses aventures sont ensuite déclinées en comic strip dans les journaux où, chaque jour, les lecteurs ont pu retrouver les pérégrinations de cette femme indépendante et très en avance sur son temps.

Cette intégrale, la plus complète concernant l’œuvre de Max Fleischer, rassemble près de 300 épisodes noir et blanc et couleurs de ce bijou de la BD américaine patrimoniale, dont certains n’avaient jamais été réimprimés depuis les années 1930 ! Introduit par une préface de l’actuel directeur des studios Fleischer, voici le plus bel hommage qui puisse être rendu à l’une des plus grandes icônes du XXe siècle. Boop-boop-a-doop !

*

Mon avis : Betty Boop est une icône incontournable de la culture américaine du XX° siècle, mais que je pensais un tout petit peu désuète.

A la lecture-découverte de ce magnifique album édité grâce à la bien heureuse initiative des Editions Vent d’Ouest, je me suis pourtant exclamé : mais que nenni !

*

*

Tout d’abord, il y a cette splendide couverture aux couleurs flashy sur laquelle (c’est difficile à voir en image) il y a de véritables paillettes.

Ensuite, il y a ces plus de deux cents planches qui constituent l’intégrale des bandes publiées durant la « vie » de la petite Betty, y compris de nombreuses planches jamais rééditées depuis les années 30. Une petite partie en noir et blanc mais surtout une très large majorité en couleurs, là aussi magnifiques.

Jetez juste un coup d’œil ci-dessous : c’est splendide ! Indispensable…

*

Betty Boop - L'intégrale

*

Lire la suite


51ytgzm6dtl-_sx372_bo1204203200_

La jeunesse de Mickey – Tebo

Editions Glénat – 17 €

Le pitch : Norbert, l’arrière-petit neveu de Mickey, est comme tous les gamins de son âge : le nez toujours plongé dans sa console de jeux vidéo. Alors, pour attirer son attention, son arrière-grand-oncle a l’habitude de lui raconter des histoires.

Mais pas n’importe lesquelles : celles qu’il a vécues dans sa jeunesse. De palpitantes aventures dans lesquelles il a tour à tour été : cowboy, prisonnier dans le Bayou, as de l’aviation de la Première Guerre Mondiale, trafiquant de chocolat pendant la prohibition et même astronaute !

Norbert a un peu de mal à croire à ces récits invraisemblables, d’autant que, comme toutes les personnes âgées, pépé Mickey (comme l’appelle Norbert) a la vue qui baisse et la mémoire un peu comme un gruyère…

Tébo, co-créateur de Captain Biceps et probablement l’un des dessinateurs de gags les plus doués de sa génération, imagine dans un dialogue entre pépé Mickey et son arrière-petit neveu la jeunesse de la plus célèbre des souris.

Retrouvez cinq histoires courtes dans lesquelles il revisite le monde de Mickey de son trait moderne et débordant d idées, et où humour et aventure sont évidemment au rendez-vous !

*

Mon avis : Attention ! Attention ! Ceci n’est pas une bande dessinée pour les tout-petits ! Enfin… pas seulement !… Tomber comme ça,par hasard, sur une BD à double lecture aussi jouissive, c’est extrêmement rare.

Sauf que je ne suis pas tombé dessus par hasard ! En fait, j’ai été attiré par l’album. Un album d’assez grandes dimensions (32*24), avec une couverture cartonnée, à l’ancienne, non pelliculée, très épaisse (de même que le papier intérieur), un dos toilé année 40, et un dessin de couverture incroyablement graphique, couleurs vives sur fond d’une blancheur spectaculaire.

Alors j’ai ouvert… et après des pages de garde aux multiples Mickey, toujours aussi graphique,

*

19-mickey-persos-10

*

je suis tombé sur une espèce d’OVNI.

Mickey, revisité, dynamité par l’auteur de Captain Biceps, à lire au premier, deuxième ou dixième degré (rayez les mentions qui, tout bien réfléchi, vous paraissent inutiles).

Lire la suite


9782756085388_200x268

Le cycle de Cyann – Bourgeon & Lacroix

Editions Delcourt – 576 pages – 125 €

Le pitch : N’est pas MajO qui veut ! Cyann l’est de naissance. Héritière de la plus importante famille de sOndeurs, elle n’a qu’un seul mérite, accepter de Nacara une amitié sans complaisance.

Plus capricieuse qu’autoritaire, plus séductrice qu’aimante, Cyann use de ses pouvoirs comme elle abuse de ses charmes. Son égoïsme parviendrait à la perfection, si le destin ne la guettait…

*

Mon avis : Le cycle de Cyann, c’est le grand oeuvre de François Bourgeon après le cycle des Passagers du vent, qui a marqué la BD française des années 80.

De la Science-Fiction marquée par la volonté de créer des mondes « ailleurs », avec la représentation graphique d’écosystèmes parfaitement étonnants.

Regardez la qualité des illustrations en pleines pages!

*

planchea_165736

*

six-saisons-sur-ilo-04

*

20 ans de labeur avec Claude Lacroix pour achever le cycle en 2014, en six volumes épais et près de 600 planches (!) où le lecteur suit (comme toujours chez Bourgeon) les aventures d’héroïnes généralement peu vêtues et plutôt bien gaulées.

Une intégrale à un prix pour le moins… détonnant mais, on le sait, quand on aime, on ne compte pas !

*

planchea_43343


61nx7xgw1l

Le testament de William S. – Sente et Juillard

Editions Blake & Mortimer – 15.95 €

Le pitch : Nos héros les plus british mènent l’enquête sur le plus british des dramaturges : William Shakespeare of course ! Mais qui est-il vraiment ? Entre l’Angleterre et l’Italie, Philip Mortimer et Elizabeth, la fille de Sarah Summertown, résolvent des énigmes plus ardues les unes que les autres.

Entre-temps, Francis Blake enquête sur une bande organisée de Hyde Park. Une course contre la montre et des révélations en série : un très grand Blake et Mortimer signé Yves Sente et André Juillard !

*

Mon avis : Le 24ème tome de la série Blake & Mortimer, et le 7ème depuis le début du siècle pour le duo Yves Sente et André Juillard.

Ce dernier étant, j’en profite pour le souligner ici, un des plus beaux stylistes de nos dessinateurs français depuis des dernières décennies. Regardez cette planche originale :

*

bm24-testament_william_s-pl01-nb-schlirf

*

J’avoue que j’ai de plus en plus de mal avec le « à la manière de » Edgar P. Jacobs  systématique des auteurs.

Un peu moins de respect donnerait sans doute un peu de folie, bienvenue. Mais le succès commercial est toujours largement au rendez-vous, alors…

*


51ryol0efbl-_sy352_bo1204203200_

Le retour à la terre – Intégrale – J.Y. Ferri & M. Larcenet

Editions Glénat – 29,95 €

Le pitch : réunis en un seul volume dans un magnifique format à l’italienne, les trois premiers tomes en couleurs du Retour à la terre sont le cadeau de Noël parfait pour tous vos amis – ceux qui veulent s’installer à la campagne, ceux qui en viennent ou ceux qui y vivent, ceux qui souhaitent un enfant, ceux qui n’en veulent pas ou ceux qui hésitent, ceux qui aiment rire et ceux qui savent être émus…

Et, tant que vous y êtes, prenez-en un pour vous ! Incontournable.

*

Mon avis : Le retour à la terre, c’est une saga en cinq volumes qui a occupé pendant plusieurs années le scénariste Yves Ferri (qui s’est immergé depuis dans Astérix) et le dessinateur Manu Larcenet, devenu depuis un des auteurs majeurs de la BD française avec son nouveau style réaliste en noir et blanc pour Blast (4 albums) puis Le rapport de Brodeck (voir plus bas).

Une saga qui est, en quelque sorte, un hommage-référence aux mouvements qui poussent, périodiquement, certains urbains à tenter un retour à « l’authenticité » rurale, comme en 1968 ou, plus récemment avec certains bobos.

*

ex-libris-2

*

La série est d’une grande gentillesse et simplicité, très « mainstream » (les enfants peuvent la lire sans problème).

Même si j’aurais sans doute aimé un peu plus de causticité, le format original de l’intégrale, en demi-planches à « l’italienne », les couleurs vives, franches, solaires, et la qualité de l’édition me poussent à vous conseiller son acquisition.

Lire la suite

*


61uemsv0t8l-_sx409_bo1204203200_  61uieuxlqul-_sx260_

Le rapport de Brodeck – Tome 1 & 2 – Manu Larcenet

Editions Dargaud – 2 * 22.50 €

Le pitch : Manu Larcenet s’attaque pour la première fois à une adaptation, celle du chef-d’oeuvre de Philippe Claudel, Le Rapport de Brodeck. Mais lorsque l’auteur de Blast et du Combat ordinaire s’empare du texte, c’est pour le faire sien et lui donner une nouvelle vie, éclatante, sombre et tragique.

Des pages d’une beauté stupéfiante, magnifiant la nature sauvage et la confrontant à la petitesse des hommes ; une plongée dans les abîmes servie par un noir et blanc sublime et violent.

Un très grand livre.

*

Mon avis : Larcenet, depuis le choc des quatre tomes de Blast, il y a quelques années, est devenu une véritable référence en matière de dessin réaliste. Enfin… réaliste n’est peut-être pas le bon terme car le style graphique de Larcent est reconnaissable dès la première planche, avec ses personnages aux longs nez, aux visages durs… Que du noir et blanc, le blanc servant à souligner le noir du dessin, mais aussi de l’histoire.

*

4616777_3_d2b0_manu-larcenet-adapte-le-rapport-de-brodeck_5ba96101636f46ab2d4182ff084d6df2

*

Manu Larcenet a décidé cette fois d’adapter le très grand roman de Philippe Claudel, Le rapport de Brodeck, (le deuxième tome vient juste de sortir) et cette adaptation est comme une évidence… Et presque une redondance, car le dessin de l’auteur cadre exactement avec l’ambiance, l’atmosphère terriblement pesante de cette tragédie.

Au fin fond de la campagne, au milieu de la forêt de de la neige,à la sortie de la seconde guerre mondiale…

Je ne vous en dis pas plus. Ce n’est pas une oeuvre gaie, vous l’avez deviné, mais le texte est magnifique et les dessins…. quelques vignettes pour vous permettre d’apprécier :

*

9782205073850_005

*

le-rapport-de-brodeck-dessin2

*


41uqphuwbtl-_sy374_bo1204203200_

The Walt Disney film archives – The animated movies 1921-1968

Taschen – 500 pages – 150 €

Le pitch : De la petite souris à l’immense industrie de divertissement qui se déploie à l’échelle mondiale, Disney incarne la plus éblouissante illustration du pouvoir de l’imagination. Ce livre, premier volume de l’ouvrage illustré le plus complet à ce jour sur Disney, suit les prémices de Walt Disney et son acharnement à faire de l’animation un véritable art.

Grâce à un accès privilégié et illimité aux archives de Disney, le livre contient des chefs-d’oeuvre en matière de croquis, storyboards, fonds et dessins d’animation. Des photos inédites des tournages plongent le lecteur dans la magie de cet « âge d’or de l’animation », tandis que les transcriptions des réunions organisées par Walt pour convenir de l’avancée des histoires, publiées ici pour la première fois, montre la créativité d’un génie en action.

*

Mon avis : Je pensais que l’on avait tout dit, tout édité, tout imprimé sur l’oeuvre de Walt Disney.

Et des ouvrages exhaustifs, étonnants, magnifiques, j’en ai vu passer, au fil des années. Mais là, j’avoue…

Taschen, le spécialiste du livre ultime, vient de sortir un monstre, un livre indécent, tant dans son format que dans son prix !

Imaginez un léviathan de papier, un livre que vous aurez du mal à soulever, tant il est grand (47*32, soit près d’un mètre de large quand il est ouvert, pour 8 cm d’épaisseur) et lourd (à vue de biceps, pas loin d’une dizaine de kilos).

*

599239

*

A l’intérieur : tout, je dis bien tout, sur les films de Disney sur près d’un demi-siècle (du premier court métrage jusqu’à la mort de Walt Disney) : dessins, croquis, storyboards, tous types de formats, de moyens d’expression…

C’est magnifique, somptueux et passionnant, car il y a du texte. Énormément de texte !

Comme le livre est en anglais, Taschen a fait imprimé un « à-part » contenant uniquement la traduction des textes en français, sur le même format, glissé dans le coffret.

Cet à-part est lui aussi hors norme : plus de cent pages géantes avec une typographie minuscule, des dizaines d’heure de lecture !

*

disney_archives_movies_1_xl_gb_open_0198_0199_01150_1608241309_id_1074647

Un livre comme , j’en suis certain, vous aimeriez bien en trouver plus souvent sous le sapin, avec votre nom sur le paquet !

*


61tgcoxvuzl-_sx353_bo1204203200_ 9782070575886

Aya de Yopougon – Intégrale Tome 1 & 2

 M. Abouet & C. Oubrerie

Gallimard Jeunesse –  760 pages – 2 * 37 €

Le pitch : Côte d’Ivoire, fin des années 1970. Aya, dix-neuf ans, vit à Yopougon, un quartier populaire d’Abidjan rebaptisé Yop City, « pour faire comme dans les films américains ». Aya a décidé de devenir médecin et d’éviter la fameuse « série C »: Couture, Coiffure et Chasse au mari.

Ses amies Bintou et Adjoua, elles, s’y voient déjà et ne pensent qu’à déjouer l’attention paternelle pour passer leurs soirées au Ça va chauffer et leurs nuits à « l’hôtel aux mille étoiles »…

Avec une voix et un humour inédits, Aya raconte une Afrique bien vivante, loin des clichés.

*

Mon avis : Comment ça, vous ne connaissez pas Aya ? Aya de Yopougon ? Non ? Incroyable !

Pourtant, votre œil a déjà dû être attiré par les couvertures aux couleurs éclatantes des six gros tomes de la série, pour cette BD qui tient d’ailleurs plus du roman graphique…

Mais si ce n’est pas le cas, c’est le moment de rattraper le temps perdu, car la série est désormais terminée, et Gallimard Jeunesse a la bonne idée de la publier dans une très belle intégrale en deux volumes.

*

aya-de-yopougon

*

La couleur, les lumières de l’Afrique noire c’est ce qui saute aux yeux du lecteur dès qu’il ouvre le premier tome de cette très longue histoire (760 planches).

Mais, très vite, on plonge dans cette chronique au quotidien de la vie de très nombreux personnages qui, dans les années 70, naviguent entre traditions et modernité.

*

21039243_20130912221958349-jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

*

Le dessin n’est pas réaliste, on penserait presque à un livre pour enfant, mais pas du tout : ce que vous raconte Marguerite Abouet, ce sont des histoires très réelles, parfois crues, dures, mais souvent hilarantes, avec des dialogues qui fusent, incessants, dans tous le sens, comme des missiles à courte portée.

Pour photographier cet univers, la focale utilisée est féminine et, au travers de ce prisme sexué, les personnages masculins sont souvent ridicules, pitoyables.

*

21039241_2013091222195799-jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

*

Sautez avec délice sur ces chroniques qui vous tiennent par le bout de la barbichette (c’est un vrai Tourne Page) pendant des heures.

Je suis très étonné que la saga n’ait pas encore fait l’objet d’une adaptation en série. J’imagine que cela sera fait un jour.

*


51tncvrwfcl-_sx333_bo1204203200_

Docteur Strange – Intégrale 1963-1966 – Stan Lee & Steve Ditko

Editions Panini – 296 pages : 29.95 €

Le pitch : Retrouvez la première apparition du Docteur Strange, ses origines et tous les épisodes de Tales of Suspense de 1963 à 1966 avec l’intégralité des premières aventures du Sorcier Suprême.

*

Mon avis : En cette fin 2016, Doctor Strange est à l’honneur avec l’adaptation au cinéma de cette BD super-héroïque.

Une adaptation d’ailleurs formidable, avec des effets spéciaux stupéfiants et Bénédict Cumberbatch dans le rôle-titre, étonnant comme toujours.

*

doctor-strange-trailer-poster-comic-con

*

C’est l’occasion de redécouvrir ce super-héros un peu moins connu que Batman, Superman et tous ces types bizarres au nom en « an » qui se promènent en collants moulants ou autres tenues plus que chelou…

Imaginez : années 60. Marvel Comics, Stan Lee, la période de gloire pour ce genre littéraire. Steve Ditko propose à Stan Lee ce personnage étrange, à part, ce scientifique dépravé qui, un jour, plonge dans les arts mystiques.

*

strange-tales_110

*

La BD objet de cette intégrale a tout le charme de ces bandes aux dessins et aux histoires un peu naïves, mais tellement passionnantes et rafraîchissantes à l’œil.

Pour ceux qui, comme moi, ont un jour collectionné les fascicules de Marvel et Strange, c’est l’occasion de vous offrir un bain de jouvence !

*


51ozpugxccl-_sx326_bo1204203200_

Watchmen – L’intégrale – Alan Moore & Dave Gibbons

Urban Comics – 464 pages – 35 €

Le pich : Quand le comédien, justicier au service du gouvernement, se fait défenestrer, son ancien allié, Rorschach, mène l’enquête. Il reprend rapidement contact avec d’autres héros à la retraite dont le Dr Manhattan, surhomme qui a modifié le cours de l’histoire.

Alors qu’une guerre nucléaire couve entre les USA et l’URSS, tous s’interrogent : qui nous gardera de nos Gardiens ?

*

Mon avis : Heureux mortels : vous avez l’occasion de pouvoir acheter l’édition intégrale de Watchmen, pour un prix ridicule au regard du temps que vous y allé y passer et du plaisir , infini, que vous allez en retirer !

Quand je dis l’occasion, c’est parce que cela n’a pas toujours été le cas, depuis la création de la BD en 1986 : souvent épuisée, parfois malmenée. Mais Urban Comics a repris les choses en main et, voilà : heureux mortels !

*

watchmen

*

Watchmen, le chef-d’oeuvre absolu du comic américain. Une histoire de super-héros, allez-vous me dire, un chef-d’oeuvre ? Et je vous répondrais sans barguigner  (j’adore ce mot !) : bien plus qu’une histoire de super-héros, mais réellement un chef-d’oeuvre !

Je peux vous certifier que peu d’œuvres littéraires, tous genres confondus, ont atteint un tel niveau d’intérêt au cours du dernier demi-siècle…

*

watchmen-1

*

Wow ! Allez-vous répliquer. A ce point ? Et là, sans hésiter, je reprendrais, dans un raccourci narratif saisissant : Oui !

Watchmen, c’est près de 500 planches d’une densité narrative extrême, complexe, à la construction hallucinante de précision, développant d’innombrables thèmes, du plus futile aux plus exigeants et actuels.

Je ne chercherais pas à vous convaincre dans cet espace restreint, mais faite-moi confiance, tentez votre chance !

L’édition que vous allez avoir entre vos mains d’ici peu est superbe, un très lourd volume au papier épais (non glacé), avec la traduction du grand auteur Jean-Baptiste Manchette et un cahier final de 50 pages bourré d’illustrations, d’informations sur la série. Un Tourne Page, à placer dans votre bibliothèque idéale !

*


51x232fxqcl-_sx368_bo1204203200_

Marvel – 40 couvertures légendaires

Huginn & Muninn – 19.95 €

Le pitch : Ce volume réunit les 40 plus belles couvertures des comics Marvel, des Avengers à Spider-Man. 41*31

*

Mon avis : Pour terminer cette petite sélection, un grand plaisir réservé aux vrais amateurs de comics Marvel. Non pas une BD, mais simplement, une pochette réunissant, en format poster (41*31 cm) quarante couvertures de légende de la célèbre revue.

Si vous avez moins de 16 ans, c’est l’occasion d’en parsemer les murs de votre chambre pour un prix plus que raisonnable. Si vous avez plus de 16 ans… eh bien c’est l’occasion de couvrir les murs de votre bureau, de votre atelier, ou de votre commerce. Il faut assumer votre passion, que diable !

Allez, juste une petite pour la route :

*

imgp0332

*

*

Sur ce : Joyeux Noël en BD !


 

Le coin cadeau ** Les livres du jour**L’actualité des sorties

**Les meilleures ventes** La vie d’un lecteur


Rappel : le modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur permet au Tourne Page de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.

Votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.