Les meilleures ventes de livres du 6 au 12 avril 2020

Posté le 17 avril 2020, par letournepage, dans Les meilleures ventes

Déjà un mois depuis le début du confinement, et le marché du livre est toujours au plus bas.

Pourtant, théoriquement, la période devrait nous donner plus de temps pour lire !

Cependant, la période est depuis le début une catastrophe pour les éditeurs et les auteurs : librairies fermées, salon du livre de Paris et autres manifestations littéraires annulées, lancement des nouveautés avortées.

Résultat : le marché s’est littéralement effondré, près de – 60 % dès la première semaine de confinement et, depuis, les ventes restent fixées à ce plancher.

La catastrophe, certains acteurs de l’écosystème du livre risquent de ne pas s’en remettre…

Côté meilleurs ventes, rien ne bouge : ce sont les mêmes auteurs qui restent au sommet de la chaîne alimentaire. Le quarté de tête n’a pas varié d’un pouce depuis un mois et seul le format « poche » réussi à se vendre !

.

Meilleures ventes : c’est toujours la catastrophe

– Cliquez sur la couverture des livres pour accéder

à la page Amazon et acheter l’ouvrage –

Rappel : Le modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur lui permet de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.

*

1.


La Vie secrète des écrivains

La vie secrète des écrivains – Guillaume Musso 

Le livre de poche – 384 pages – 8.80 €

Quatrième semaine en tête des ventes pour le dernier Guillaume Musso après sa sortie en format poche.

Et des chiffres qui n’ont rien de transcendant pour ce champion incontesté : moins de 100 000 exemplaires en un mois.

Le pitch : Après avoir publié trois romans devenus cultes, le célèbre écrivain Nathan Fawles annonce qu’il arrête d’écrire et se retire à Beaumont, une île sauvage et sublime au large des côtes de la Méditerranée.

Vingt ans après, alors que ses romans continuent de captiver les lecteurs, Mathilde Monney, une jeune journaliste, débarque sur l’île, bien décidée à percer son secret. Commence entre eux un dangereux face-à-face, où se heurtent vérités et mensonges, où se frôlent l’amour et la peur…

2.


J'ai dû rêver trop fort

J’ai dû rêver trop fort – Michel Bussi

Pocket – 544 pages – 6.00 €

Six semaines après sa sortie en format poche, l’avant-dernier roman de Michel Bussi reste le dauphin de Guillaume Musso.

Pourtant, les ventes sont, pour ce niveau, exceptionnellement bas : à peine 9 000 exemplaires sur la semaine, moins de 70 000 ex en un mois et demi.

Et ce n’est pas le pitch, particulièrement confus, qui va nous donner envie, n’est-ce pas ?

Le pitch : Montréal, San Diego, Barcelone, Jakarta… Le quarté dans l’ordre.

Sur le chemin de Roissy, Nathy s’interroge. Quelles sont les probabilités pour qu’on lui attribue, précisément, ces quatre destinations – les mêmes qu’il y a vingt ans ? Car l’hôtesse de l’air n’a jamais oublié cette parenthèse enchantée – quelques accords de guitare, un regard intense sous une casquette écossaise…

Un rêve trop grand, trop fort – vingt ans déjà ! Quel dieu farceur s’ingénie donc ainsi à multiplier les coïncidences ? Quel dieu cruel, à vouloir tout détruire ? Est-il enfin l’heure d’affronter son passé ?

3.


La Cerise sur le gâteau

La Cerise sur le gâteau – Aurélie Valognes

Le livre de poche – 216 pages – 18.00 €

Le « dernier » Aurélie Valognes sorti en poche il y a 6 semaines suit exactement la même trajectoire que Michel Bussi, un petit cran en dessous.

Des chiffres pas à la hauteur : moins de 7 000 ex en dernière semaine et 55 000 depuis sa sortie.

Quant au pitch laisse craindre le pire. Oui, vraiment le pire…

Le pitch : La vie est mal faite : à trente-cinq ans, on n’a le temps de rien ; à soixante-cinq ans, on a du temps, mais encore faut-il savoir quoi en faire…

Bernard et Brigitte en savent quelque chose. Depuis qu’elle a cessé de travailler, Brigitte profite de sa liberté retrouvée et s’investit dans son rôle de grand-mère. Pour elle, ce n’est que du bonheur. Jusqu’au drame : la retraite de son mari. Car, pour Bernard, troquer ses costumes contre des pantoufles, hors de question !

Ajoutez à cela des enfants au bord de la crise de nerfs, des petits-enfants infatigables, et des voisins insupportables…

La retraite : un long fleuve tranquille ? Pour le découvrir, plongez dans cette comédie irrésistible et inspirante !

4.


Ghost in love

Ghost in love – Marc Levy

Pocket – 336 pages – 7.50 €

La sortie du « dernier » Marc Levy en poche.

Résultat : on reste sous les 100 000 exemplaires en dix semaines. Dur, dur…

Le pitch :  Que feriez-vous si un fantôme débarquait dans votre vie et vous demandait de l’aider à réaliser son vœu le plus cher ?

Seriez-vous prêt à partir avec lui en avion à l’autre bout du monde ? Au risque de passer pour un fou ?

Et si ce fantôme était celui de votre père ?

Thomas, pianiste virtuose, est entraîné dans une aventure fabuleuse : une promesse, un voyage pour rattraper le temps perdu, et une rencontre inattendue…

5.


Né sous une bonne étoile

Né sous une bonne étoile – Aurélie Valognes

Editions Fayard/Mazarine – 342 pages – 18.90 €

Encore un Valognes, sinon rien… Déjà six semaines de présence dans les charts.

Et un pitch tellement niais que cela donne envie de pleurer.

Le pitch : Depuis son radiateur au fond de la classe, ce jeune rêveur observe les oiseaux dans la cour, ou scrute les aiguilles de la pendule qui prennent un malin plaisir à ralentir. Le garçon aimerait rapporter des bonnes notes à sa mère, malheureusement ce sont surtout les convocations du directeur qu’il collectionne.

Pourtant, Gustave est travailleur. Il passe plus de temps sur ses devoirs que la plupart de ses camarades, mais contrairement à eux ou à Joséphine, sa grande sœur pimbêche et première de classe, les leçons ne rentrent pas. Pire, certains professeurs commencent à le prendre en grippe et à le croire fainéant.

À force d’entendre qu’il est un cancre, Gustave finit par s’en convaincre, sans imaginer qu’une rencontre peut changer le cours des choses.

Parfois, il suffit d’un rien pour qu’une vie bascule du bon côté.

6.


Le signal

Le signal – Maxime Chattam

Pocket – 912 page – 9.95 €

Le « dernier » Chattam, dans sa version poche, et déjà dix semaines dans le classement des meilleurs ventes.

Qualité ? Inconnue. Par contre, le rapport quantité/prix est excellent puisque ce pavé fait plus de 900 pages !

Le pitch :La famille Spencer vient de s’installer à Mahingan Falls, une petite ville de la Nouvelle-Angleterre. Jusqu’ici, tout va bien. Un vrai paradis.

Si ce n’étaient ces vieilles rumeurs de sorcellerie, ces communications téléphoniques brouillées par des cris inhumains, ce quelque chose d’effrayant dans la forêt qui pourchasse les adolescents, et ce shérif complètement dépassé par des crimes horribles.

Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?

7.


Au soleil redouté

Au soleil redouté – Michel Bussi

Grasset – 216 pages – 18.00 €

Encore un Bussi, sinon rien…

Le « dernier » Michel Bussi sort en format broché et près de 80 000 exemplaires écoulés en dix semaines. Une vraie déception par rapport aux « scores » précédents…

Le pitch : Au cœur des Marquises, l’archipel le plus isolé du monde, où planent les âmes de Brel et de Gauguin, cinq lectrices participent à un atelier d’écriture animé par un célèbre auteur de best-sellers. Le rêve de leur vie serait-il, pour chacune d’elles, à portée de main ?

Au plus profond de la forêt tropicale, d’étranges statues veillent, l’ombre d’un tatoueur rôde. Et plein soleil dans les eaux bleues du Pacifique, une disparition transforme le séjour en jeu… meurtrier ? Enfer ou paradis ? Hiva Oa devient le théâtre de tous les soupçons, de toutes les manipulations, où chacun peut mentir… et mourir.

Yann, flic déboussolé, et Maïma, ado futée, trouveront-ils lequel des hôtes de la pension Au soleil redouté… est venu pour tuer ?

8.


En attendant le jour

En attendant le jour – Michaël Connelly

Le livre de poche – 480 page s- 8.90 €

Le dernier roman de Connelly en poche, un mois après sa sortie. Le roman est très décevant (voir ma critique sur le site)

Le pitch : Reléguée au quart de nuit du commissariat d’Hollywood, l’inspectrice Renée Ballard se lance dans des enquêtes qu’elle n’a pas le droit de mener à leur terme. Le règlement l’oblige en effet à les confier aux inspecteurs de jour dès la fin de son service. Mais, une nuit, elle tombe sur deux affaires qu’elle refuse d’abandonner : le tabassage d’un prostitué laissé pour mort dans un parking, et le meurtre d’une jeune femme lors d’une fusillade dans un night-club.

En violation de toutes les règles et contre la volonté même de son coéquipier, elle décide de travailler les deux dossiers de jour tout en honorant ses quarts de nuit. L’épuisement la gagne, ses démons la rattrapent et la hiérarchie s’acharne, mais Renée Ballard n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds.

9.


Changer l’eau des fleurs – Valérie Perrin

Le livre de poche –672 pages –8.90 €

L’énorme succès surprise de 2019/2020 puisque, juste un an après sa sortie, le roman de Valérie Perrin revient dans les dix premiers et capitalise : 300 000 exemplaires depuis sa sortie !

Il s’agit d’un feel good book, apparemment. Avec un format exceptionnel : 672 pages !

Le pitch : Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se confier et se réchauffer dans sa loge. Avec la petite équipe de fossoyeurs et le jeune curé, elle forme une famille décalée.

Mais quels événements ont mené Violette dans cet univers où le tragique et le cocasse s’entremêlent ?

10.


Lumière noire

Lumière noire – Lisa Gardner

Le livre de poche – 576 pages – 8.90 €

Sortie du dernier Lisa Gardner en format poche, il y a trois mois déjà.

Encore une histoire de kidnapping par la nouvelle reine du polar US. On dirait bien que l’auteure est un peu obsédée par ce thème…

Le pitch : 472 jours : c’est le temps qu’a passé Flora aux mains de son bourreau. 472 jours plongée dans un abîme de ténèbres, à n’espérer qu’une chose : survivre.

Sortie miraculeusement de cette épreuve, elle cherche depuis à retrouver une existence normale. Pourtant, les murs de sa chambre sont tapissés de photos de filles disparues. Quand, à la recherche de l’une d’elles, Flora se fait de nouveau kidnapper, le commandant D.D. Warren comprend qu’un prédateur court les rues de Boston, qui s’assurera cette fois que Flora ne revoie jamais la lumière…

 Le coin cadeau ***Les livres du jour

La vie d’un lecteur***L’actualité des sorties


RappelLe modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur lui permet de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *