Les meilleures ventes de livres du 1er au 7 juin 2020

Posté le 13 juin 2020, par letournepage, dans Les meilleures ventes

Après plus de deux mois sous la loi impitoyable du covid 19, le marché du livre souffle enfin !

Trois semaines après le déconfinement et la réouverture des librairies, le chiffre d’affaires a retrouvé, puis dépassé ses normes habituelles de saison.

Un retour à la normal dû à la réouverture physique du marché, mais aussi à la sortie simultanée d’une bonne partie des blockbusters de l’année.

Joël Dicker, Guillaume Musso, Franck Thilliez, Bernard Minier, Agnès Martin-Lugand, Jean-Christophe Grangé : les éditeurs ont sorti l’artillerie lourde… et ça fonctionne !

Pourvu que ça dure !

.

La fin de la crise et le retour des blockbusters

– Cliquez sur la couverture des livres pour accéder

à la page Amazon et acheter l’ouvrage –

Rappel : Le modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur lui permet de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.

*

1.


L'Énigme de la Chambre 622

L’Énigme de la Chambre 622 – Joël Dicker

Editions de Fallois – 576 pages – 23.00 €

Le retour d’un des chouchous des lecteurs français, après deux romans médiocres.

Le démarrage est fulgurant : 210 000 exemplaires en deux semaines. C’est très impressionnant !

Le pitch : Une nuit de décembre, un meurtre a lieu au Palace de Verbier, dans les Alpes suisses. L’enquête de police n’aboutira jamais. Des années plus tard, au début de l’été 2018, lorsqu’un écrivain se rend dans ce même hôtel pour y passer des vacances, il est loin d’imaginer qu’il va se retrouver plongé dans cette affaire. Que s’est-il passé dans la chambre 622 du Palace de Verbier?

Avec la précision d’un maître horloger suisse, Joël Dicker nous emmène enfin au cœur de sa ville natale au fil de ce roman diabolique et époustouflant, sur fond de triangle amoureux, jeux de pouvoir, coups bas, trahisons et jalousies, dans une Suisse pas si tranquille que ça.

2.


La vie est un roman – Guillaume Musso

Calmann Levy – 304 pages – 21.90 €

Le dernier Musso, lancé avec un budget marketing considérable.

Pas sur que ses fidèles lecteurs s’y retrouve, les premières critiques sont très mitigées…

Et pourtant, des fidèles, il y en a encore une tapée : 170 000 exemplaires en deux semaines !

Le pitch : « Un jour d’avril, ma fille de trois ans, Carrie, a disparu alors que nous jouions toutes les deux à cache-cache dans mon appartement de Brooklyn. »

Ainsi débute le récit de Flora Conway, romancière renommée à la discrétion légendaire. La disparition de Carrie n’a aucune explication. La porte et les fenêtres de l’appartement étaient closes, les caméras de ce vieil immeuble new-yorkais ne montrent pas d’intrusion. L’enquête de police n’a rien donné.

Au même moment, de l’autre côté de l’Atlantique, un écrivain au cœur broyé se terre dans une maison délabrée. Lui seul détient la clé du mystère. Et Flora va le débusquer.

3.


La Vie secrète des écrivains

La vie secrète des écrivains – Guillaume Musso 

Le livre de poche – 384 pages – 8.80 €

Coup double pour Guillaume Musso : trois mois après sa sortie en format poche, La vie secrète des écrivains continue à se vendre régulièrement.

On atteint le chiffre appréciable de 250 000 exemplaires

Le pitch : Après avoir publié trois romans devenus cultes, le célèbre écrivain Nathan Fawles annonce qu’il arrête d’écrire et se retire à Beaumont, une île sauvage et sublime au large des côtes de la Méditerranée.

Vingt ans après, alors que ses romans continuent de captiver les lecteurs, Mathilde Monney, une jeune journaliste, débarque sur l’île, bien décidée à percer son secret. Commence entre eux un dangereux face-à-face, où se heurtent vérités et mensonges, où se frôlent l’amour et la peur…

4.


Il était deux fois

Il était deux fois – Franck Thilliez

Fleuve Noir – 528 pages – 22.90 €

Dès sa semaine de sortie, le dernier thriller de Franck Thilliez se vend remarquablement bien : 25 000 exemplaires en quelques jours.

Le pitch : En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Le drame agite Sagas, petite ville au cœur des montagnes, et percute de plein fouet le père de la jeune fille, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato. Ce dernier se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu’effrénée.

Jusqu’à ce jour où ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise… Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, il finit par s’endormir avant d’être brusquement réveillé en pleine nuit par des impacts sourds contre sa fenêtre…

Dehors, il pleut des oiseaux morts. Et cette scène a d’autant moins de sens que Gabriel se trouve à présent au rez-de-chaussée, dans la chambre 7. Désorienté, il se rend à la réception où il apprend qu’on est en réalité en 2020 et que ça fait plus de douze ans que sa fille a disparu…

5.


M, le bord de l'abîme

M, le bord de l’abîme – Bernard Minier

Pocket – 640 pages – 8.70 €

Trois semaines de présence pour l’avant-dernier Bernard Minier sorti en poche, alors que parait son dernier thriller.

Le pitch est original.

Le pitch : Hong Kong. Entre ses rues frénétiques et ses néons insomniaques, la ville dresse ses gratte-ciel. D’immenses aquariums technologiques où se décide le futur de l’humanité. C’est là, dans l’atmosphère poisseuse de l’été tropical, qu’une Française, Moïra, intègre la firme Ming, concentré d’intelligence artificielle censé devancer nos désirs.

Mais pour la jeune femme, l’utopie vire au cauchemar. Derrière les murs du centre ultra secret, des employées sont retrouvées mortes, violées, torturées. Que cherche vraiment l’empire Ming ? Bienvenue chez M… Au bord de l’abîme.

6.


La Vallee

La vallée – Bernard Minier

Xo –672 pages –8.90 €

Et voilà le nouveau Bernard Minier annoncé plus haut. Trois semaines de présence déjà.

Le pitch est franchement ridicule, on dirait une parodie !

Le pitch :  » Je crois que quelqu’un est en train d’agir comme s’il se prenait pour Dieu…  »

Un appel au secours au milieu de la nuit

Une vallée coupée du monde

Une abbaye pleine de secrets

Une forêt mystérieuse

Une série de meurtres épouvantables

Une population terrifiée qui veut se faire justice

Un corbeau qui accuse

Une communauté au bord du chaos

Une nouvelle enquête de Martin Servaz

7.


Une évidence

Une évidence – Agnès Martin-Lugand

Pocket – 408 pages – 7.60 €

Agnès Martin-Lugand fait, comme Bernard Minier, coup double : réussir à placer son dernier roman et son avant-dernier dans le peloton de tête est une sacré performance.

Le pitch : Reine mène une vie heureuse qu’elle partage entre son fils de dix-sept ans et un métier passionnant.

Une vie parfaite si elle n’était construite sur un mensonge qui, révélé, pourrait bien faire voler son bonheur en éclats…

Faut-il se délivrer du passé pour écrire l’avenir ?

8.


Nos résiliences

Nos résiliences – Agnès Martin-Lugand

Michel Lafon – 332 pages – 19.95 €

Et voilà la nouveauté AML. Titre et pitch aussi excitants que les deux mois de confinement, ne trouvez-vous pas ?

Mais AML a un public (féminin) très fidèle…

Le pitch : Notre vie avait-elle irrémédiablement basculé ? Ne serait-elle plus jamais comme avant ? Étrange, cette notion d’avant et d’après. Je sentais que nous venions de perdre quelque chose d’essentiel. Aucune projection dans l’avenir. Aucun espoir. Rien. Le vide. Une ombre planait désormais sur notre vie. Et j’avais peur. Mais cette peur, je devais la canaliser, l’étouffer, l’éloigner, je ne pouvais me permettre de me laisser engloutir.

Un seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ?.

9.


Le pays des autres

Le pays des autres – Leïla Slimani

Gallimard – 368 pages – 20.00 €

Le dernier roman de l’auteure de Chanson douce (qui m’avait laissé particulièrement indifférent), premier tome d’une trilogie.

L’ouvrage est à nouveau dans le top ten, quatorze semaines après sa sortie, mais les ventes ne sont pas à la hauteur du fameux prix Goncourt. Vraiment pas…

Le pitch :  En 1944, Mathilde, une jeune Alsacienne, s’éprend d’Amine Belhaj, un Marocain combattant dans l’armée française. Après la Libération, le couple s’installe au Maroc à Meknès, ville de garnison et de colons. Tandis qu’Amine tente de mettre en valeur un domaine constitué de terres rocailleuses et ingrates, Mathilde se sent vite étouffée par le climat rigoriste du Maroc. Seule et isolée à la ferme avec ses deux enfants, elle souffre de la méfiance qu’elle inspire en tant qu’étrangère et du manque d’argent. Le travail acharné du couple portera-t-il ses fruits? Les dix années que couvre le roman sont aussi celles d’une montée inéluctable des tensions et des violences qui aboutiront en 1956 à l’indépendance de l’ancien protectorat.

Tous les personnages de ce roman vivent dans «le pays des autres» : les colons comme les indigènes, les soldats comme les paysans ou les exilés. Les femmes, surtout, vivent dans le pays des hommes et doivent sans cesse lutter pour leur émancipation.…

10.


Le Jour des cendres

Le Jour des cendres – Jean-Christophe Grangé

Albin Michel – 342 pages – 18.90 €

Faible démarrage pour un Grangé.

De surcroît, attention : il apparaît que ce roman n’est que l’adaptation d’un épisode de la série TV Les rivières pourpres, sans que cela soit mentionné par l’éditeur.

Les lecteurs sont furieux et jurent de ne plus se laisser avoir…

Le pitch : Dans un monde de pure innocence, quel peut être le mobile d’un tueur ? Dans une communauté sans péché, comment le sang peut-il couler ?

À moins qu’à l’inverse… Le coupable soit le seul innocent de la communauté.

 Le coin cadeau ***Les livres du jour

La vie d’un lecteur***L’actualité des sorties


RappelLe modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur lui permet de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *