Edith Wharton


Edith Newbold Jones est une romancière américaine née le 24/01/1862 et morte le 11/08/1937.

Sa famille appartenait à la haute société new-yorkaise. Elle passe une partie de son enfance en Europe (Paris, Florence ou encore en Allemagne) puis à New York en 1874.

D'une intelligence et d'une imagination exceptionnelles, elle achève sa première nouvelle, Fast and Loose, à 15 ans et publie un recueil de poèmes Verses , à compte d'auteur, en 1878. Plusieurs de ses poèmes sont publiés dans l'Atlantic Monthly à partir de 1880.

À 23 ans, elle épouse Edward (Teddy) Robin Wharton. Ils ne partagèrent malheureusement aucun intérêt intellectuel et artistique commun et finirent par divorcer en 1913, après de nombreuses infidélités de Teddy et une santé mentale déclinante.

En 1890, sa première nouvelle Mrs Manstey's View paraît dans le Scribner's Magazine où elle publiera régulièrement. Elle connaît le succès avec The Decoration of Houses, ouvrage paru en 1897 avec la collaboration de l'architecte Odgen Codman, mais surtout avec Chez les heureux du monde, son premier roman, en 1905.

Elle fréquente des personnalités comme Henry James, Henri Adams, Theodore Roosevelt, et, suite à son installation à Paris en 1906, Paul Bourget, Anna de Noailles, André Gide ou encore Jean Cocteau.

Edith Wharton enchaîne les ouvrages: L'Écueil (1912), Eté (1917), Le temps de l'innocence (1920) pour lequel elle reçoit l'année suivante le prix Pulitzer.

A sa mort, elle laisse un dernier roman inachevé Les Boucanières, qui sera publié à titre posthume en 1938.