Gens de Dublin

James Joyce

Pocket

Partager sur :

Le pitch

Ceux qui venaient de recevoir, en lisant Ulysse, le choc de la révélation d'une ouvre géniale demeurèrent stupéfaits à la lecture de ces quinze nouvelles, si sages, si classiques, si claires. Ce n'était point encore " le flux de la conscience " mais l'exploration intérieure de thèmes et de personnages chers à Joyce, en un livre qui résume les stades de la vie individuelle et collective de la cité de Dublin : l'enfance, l'adolescence, la maturité et la vie publique.

Jamais peut-être l'atmosphère d'une ville n'a été mieux rendue, et dans chacune de ces nouvelles, les personnes qui connaissent Dublin retrouveront une quantité d'impressions qu'elles croyaient avoir oubliées. Mais ce n'est pas la ville qui est le personnage principal (...) : chaque nouvelle est isolée; c'est un portrait, ou un groupe, et ce sont des individualités bien marquées que Joyce se plaît à faire vivre. Nous en retrouverons du reste quelques-unes, que nous reconnaîtrons, autant à leurs paroles et à leurs traits de caractère qu'à leurs noms, dans ses livres suivants.

Gens de Dublin, qui constitue une excellente introduction à l'oeuvre de James Joyce est, par lui-même, un des livres les plus importants de la littérature d'imagination en langue anglaise publiés depuis 1900.

Mon avis

James Joyce, pour beaucoup, c'est Ulysse, ou Finnegans wake. Deux œuvres expérimentales dont l'hermétisme du fond et la forme peut décourager le plus grand nombre.

Pourtant, Joyce fut aussi un auteur d'un grand classicisme, c'est que je vous invite à découvrir à la lecture de ces Gens de Dublin (Dubliners, en anglais). Un recueil de quinze nouvelles écrites dans sa prime jeunesse, puisque sa rédaction fut bouclée avant qu'il n'atteigne l'âge de 25 ans.

Ces nouvelles sont absolument admirables, leur lecture provoqua chez moi une sorte de sidération proche du syndrome de Stendhal : l'esprit comme paralysé par la richesse de leur contenu et par leur beauté formelle, j'en fus réduit à me dire in petto : c'est formidable, c'est admirable...

Difficile de traduite de telles impressions en mots.

Sachez simplement que ces récits brefs forment une sorte de composition impressionniste d'instants dans la vie de "gens de Dublin". Le portrait d'une ville, à travers de celui de ses habitants. Des gens guère remarquables, a priori, des gens d'une peuple.

Des tranches de vie, des instantanés. Sans intention d'apporter au lecteur une leçon, une morale. Pas de chute, à proprement parler, juste la fin de la scène, de la petite histoire.

Généralement, le texte n'est pas d'une franche gaieté et il ne baigne pas dans un optimisme euphorique. Normal, puisque c'est juste la vie des gens de Dublin au début du XX° siècle...

Cette volonté de raconter la vie, telle qu'elle est, sans le moindre effet de style, sans rien imposer au lecteur... cela ne vous rappelle rien ni personne ? Si, bien  entendu : Maupassant !

Faites-moi confiance : offrez vous ce petit chef d'oeuvre. Pour moins de 5 € (!), vous en aurez pour votre argent puisque, des années après sa lecture, vous en garderez une trace indélébile.

Acheter sur Amazon

Du même auteur