Hollywood Babylone

Kenneth Anger

Tristam

Partager sur :

Le pitch

L'âge d'or de Hollywood possède aussi sa légende noire, sur laquelle personne n'a écrit avec autant de brio que Kenneth Anger. Addictions, viols, meurtres, manipulations en tous genres, procès... aucune des grandes stars du cinéma n'a échappé au scandale: Chaplin et ses nymphes, Lana Turner et son amant poignardé, Marlene bisexuelle, Erich von Stroheim et ses orgies démentielles...

Kenneth Anger raconte chacune de ces histoires, avec un mélange d'amour, d'humour et de cruauté, qui annonce - en même temps qu'il dénonce - la presse de caniveau et les phénomènes contemporains du "people" et du "trash".

Petit-fils d'une costumière de Hollywood, lui-même enfant-acteur, Kenneth Anger est l'auteur de films dont l'originalité radicale a influencé des cinéastes comme Lynch, Scorsese ou Fassbinder. Aux marges du cinéma, ou pendant les sixties aux côtés des Rolling Stones, il a contribué à définir l'esthétique la plus sulfureuse de la deuxième moitié du 20e siècle.

C'est à Paris que Kenneth Anger avait conçu et fait paraître - en 1959 chez Pauvert - une version embryonnaire de Hollywood Babylone, son unique livre, publié intégralement aujourd'hui pour la première fois en français

Mon avis

Kenneth Anger est un personnage hors norme, comme seule l'industrie du cinéma américaine est capable d'en produire.

Un barjot à gueule de freaks qui, à l'heure où j'écris ces lignes, vient de fêter ses 92 ans, après avoir fait scandale dans sa jeunesse en étant le premier réalisateur (de courts-métrages) à afficher notoirement son homosexualité.

Hollywood Babylone est, pour les vrais cinéphiles, un bouquin mythique que,  grâce aux Editions Tristam, je peux enfin découvrir - que vous pouvez enfin découvrir ! - plus d'un demi-siècle après la publication de sa première version.

Si vous vous intéressez à l'histoire du cinéma américain (la vraie histoire du cinéma, celle débarrassée de tout son fatras marketing généré par les grands studios américains !), je vous conseille d'acquérir la version format poche (couverture souple, avec de très nombreuses photos pleine page en noir et blanc) plutôt que la version brochée, trop chère pour son contenu.

*

Hollywood Babylone

La décadence, selon Von Stroheim

*

Vous y apprendrez des vertes et des pas mures sur l'envers du décor.

Du costaud, du sordide, du scandaleux de première.

Entre 1910 et la seconde guerre mondiale puis l'apparition de la télévision , Hollywood et l'industrie cinématographique généraient  des sommes si faramineuses que des hordes d'hommes et de jeunes femmes étaient prêts à tout - à tout ! - pour y travailler.

*

Hollywood Babylone

Mae West, la mangeuse d'hommes

*

Au sommet de la pyramide, des moguls, des dictateurs producteurs qui utilisaient les acteurs comme du bétail pour faire encore plus d'argent.

Entre les deux : 50 millions de spectateurs qui, chaque semaine (!) allaient au cinéma pour retrouver leurs stars.

En courts chapitres écrits comme autant d'articles de presse à scandale, Kenneth Anger raconte avec gourmandise les histoires les plus étonnantes de l'époque (en évitant, paradoxalement, la plupart des sujets tournant autour de l'homosexualité).

*

Hollywood Babylone

Lupe Velez, star suicidée

*

Des meurtres, des trahisons, de multiples scandales sexuels avec toutes les perversions possibles.

Des sommes fabuleuses qui passent de main en main pour les étouffer.

Dommage que l'ouvrage soit vraiment mal traduit car tous ces potins (dont certains sont célébrissimes) sont amusants, révoltants, et méritent d'être "croisés" avec l'histoire officielle et bien policée servie par les médias traditionnels.

Du potin professionnel, pour tous les curieux du cinéma historique.

Acheter sur Amazon

Du même auteur