La République du catch

Nicolas de Crécy

Casterman BD

Partager sur :

Le pitch

Avec La République du catch Nicolas De Crécy signe son retour chez Casterman. Et quel retour !

Dans une ville aux airs de New York sur Loire, il nous campe un polar déjanté, dans lequel un marchand de piano mélancolique, bigleux et beaucoup trop petit donne du fil à retordre à sa famille mafieuse.

Bébé maléfique, manchot pianiste, courses poursuite et combat de catch entre fantômes, l' imagination de Nicolas de Crécy ne connaît pas de limite.

Un très grand cru de 200 pages qui nous rappelle le jubilatoire Léon la Came.

La République du catch, manga prépublié entre juillet 2014 et janvier 2015 dans la revue japonaise Ultra Jump, est publié en simultané au Japon par la Shueisha Publishing.

Mon avis

Quant un auteur de BD français se met en tête de créer un roman graphique destiné en premier lieu aux lecteurs japonais, cela donne... ça !

La république du catch est un OVNI, un défoulement de plus de deux cents planches réalisées selon la technique, l'organisation (en équipe) et selon les codes et thèmes du manga.

*

La république du catch

*

L'histoire ? Une sacrée folle et improbable, qui emprunte énormément aux jeux du surréalisme, tant sur le principe de la progression "marabout' ficelle" que du pur délire créatif.

Les personnages principaux ?

Un minuscule marchand de piano qui ressemble à Théodore Poussin

Son compagnon manchot (manchot, l'animal, pas celui a qui il manque un bras !) véritable virtuose du piano (sa musique fait avancer l'instrument, le transformant en véhicule)

*

La République du catch

La république du catch

Un méchant dont la tête a été séparé du reste du corps il y a bien longtemps, ce qui n'empêche pas les deux parties (du corps) de poursuivre leurs exactions avec délice !

Tout cela présenté sur les bases d'un graphisme crayonné en noir et blanc, dont la spontanéité (Nicolas de Crécy travaille sur un rythme effréné) participe au dynamisme de l'histoire dans laquelle le lecteur (c'est moi, c'est vous) se laisse prendre, mi-ravi, mi-choqué.

Cela ne ressemble à rien, si ce n'est au travail d'un auteur mature de la BD française (ses premiers succès remontent au début des années 90), reconnu par la profession (l'album Période glaciaire a reçu en 2006 de nombreux prix).

*

La république du catch

*

Quel plaisir de découvrir "autre chose" ! Avec les limites de l'exercice : si vous êtes hermétique à la littérature graphique japonaise, vous risquez de ne pas accrocher du tout...

L'ouvrage mérite un détour en passant par la case "découverte".

Un seul reproche : la chute de l'histoire, ouverte, et qui appelle un second tome, m'a vraiment laissé sur la faim (et non la fin !).

Acheter sur Amazon

Du même auteur