Manhattan transfer

John E. Stith

Pocket

Partager sur :

Le pitch

Lorsque les habitants de Manhattan voient leur ville arrachée à la terre et emportée dans l'espace, il leur faut bien se rendre à l'évidence : aussi inconcevable et terrifiant que cela puisse paraître, ils ont été enlevés par des extra-terrestres...

L'île, et eux-mêmes, sont prisonniers d'une bulle transparente posée sur une vaste plaine au milieu de dizaines d'autres villes sous globe abritant des multitudes de civilisations de toute la galaxie. Sont-ils dans un zoo ? Des cobayes destinés à des expériences scientifiques ?

Cherchant à s'évader de leur prison et à communiquer avec les occupants des autres villes, ils vont très vite comprendre que leurs kidnappeurs sont loin de constituer le pire danger et que c'est la vie dans l'univers tout entier qui est menacée de disparition...

Mon avis

Non, vous n'êtes pas en train de découvrir mon avis sur le célèbre livre de Dos Passos ! Vous êtes bien en pleine science-fiction, un roman dont le pitch peut, comme cela a été mon cas, vous accrocher.

Franchement, l'idée de retrouver l'île de Manhattan sous globe, quelque part dans l'univers, à côté d'autres globes contenant des parcelles d'autres civilisations, ça a tout de même un peu plus de gueule qu'un mauvais roman de Stephen King (si vous voyez à quel livre je fais allusion ! Non ? alors allez faire un tour du côté de Dôme...) !

Malheureusement, une idée ne fait pas toujours un livre réussi, même si la suite de cette aventure est plutôt bien ficelée et se laisse lire jusqu'au bout avec plaisir, grâce au goût de l'auteur pour la hard science.

Mais la subtilité dans le traitement des personnages n'est pas son fort (ils sont tous archétypaux) et le style (ou la traduction ?) pas à la hauteur : phrases courtes, verbe sujet complément. C'est un peu court, jeune homme ! Mais cela se laisse lire...

Acheter sur Amazon

Du même auteur