Outsiders

S.E. Hinton

Le livre de poche

Partager sur :

Le pitch

1966. Tucsa, Oklahoma. Deux bandes rivales, les Socs, la jeunesse dorée de la ville,  et les Greasers, sortes de blousons noirs aux cheveux gominés, se livrent une guerre sans merci.

Ponyboy Curtis, quatorze ans, est un Greaser. Il traîne dans les rues avec ses copains qui, comme lui, sont des loubards. Mais le meurtre d'un Soc bouleverse brutalement sa vie insouciante, le mettant hors la loi.

Au fil d'événements dramatiques, le jeune garçon va devenir adulte et faire l'apprentissage de l'amour et de la mort. Devenu un best-seller, Outsiders a été adapté au cinéma par Francis Ford Coppola, avec Matt Dillon dans le rôle principal.

Mon avis

Quel plaisir ! Aujourd'hui, j'ai la chance de m'adonner à nouveau à mon activité favorite : mettre (ou remettre) sous les feux des projecteurs un merveilleux livre un peu oublié, pour en faire profiter le plus grand nombre !

Rien que pour ce plaisir, cela valait le coup de créer ce site, je vous l'assure !

Je suis arrivé à ce court roman, il y a bien des années, comme souvent, par le chemin détourné de ma passion cinéphile.

Outsiders a en effet adapté au cinéma par le grand Francis Ford Coppola au début des années soixante, à l'époque où sa réussite commerciale lui permettait de monter à peu près n'importe quel projet (et avant que l'échec de ses studios American Zoetrope ne crashent sa carrière). Coppola adaptera d'ailleurs la même année un autre court roman de l'auteur (Rumble fish).

S.E. Hinton avait tout juste seize ans quand elle a écrit ce court récit qui met en scène deux bandes d'adolescents rivales, au fin fond de l'Amérique profonde. Comme dans West Side Story, l'affrontement des deux bandes va dégénérer et tourner au drame.

Voilà l'histoire. Pas grand chose, me direz-vous... Oui, mais c'est sans compter avec le talent étonnant de précocité de l'adolescente qu'était l'auteure !

Mené à la première personne (c'est le jeune Ponyboy qui raconte) le récit est une chronique triste, dure, drôle, touchante et souvent réconfortante de la vie de ces jeunes paumés (c'est comme cela qu'on les qualifierait de prime abord) qui sont, avant tout, en plein dans la phase si délicate d'apprentissage de la vie.

J'ai relu ce roman l'année dernière. Pendant deux heures, j'ai été embarqué, profondément touché (ma fierté ne m'empêche pas de vous avouer qu'il m'est arrivé d'avoir la larme à l’œil plus d'une fois)et j'en suis sorti, paradoxalement, profondément rasséréné sur la nature humaine.

Un roman qui vous offre la pluie et le soleil pour pas 6 €, ce n'est pas merveilleux ? A lire et à offrir.

Acheter sur Amazon

Du même auteur