Primary colors

Anonymus

Pocket

Partager sur :

Le pitch

Jack Stanton, gouverneur démocrate d'un Etat du sud des Etats-Unis, entre en lice pour obtenir l'investiture de son parti à la présidentielle. Plusieurs candidats postulent, un seul sera élu. Les primaires détermineront lequel. Pour être choisi, tous les coups sont permis entre les prétendants.

Les atouts de Stanton : un charisme exceptionnel et un sens inné du mensonge. Sa faiblesse : c'est un incorrigible coureur de jupons.

La course est lancée. Le quotidien de Stanton : battre ses adversaires, porter les coups les plus bas, répondre aux accusations incessantes dont il est l'objet : adultère, présomption de paternité...

Jusqu'au jour où les événements le confrontent à un choix moral crucial...

Mon avis

Primary colors fait partie de ces livres exceptionnels phagocytés par le succès de leur adaptation cinématographique.

Le film de Mike Nichols, avec une distribution exceptionnelle (John Travolta et Emma Thomson sont tout simplement époustouflants dans leur composition du couple Stanton, patronyme qui rime avec Clinton...) a remporté un très grand succès et provoqué, à l'époque de l'affaire Monica Lewinsky, un scandale plutôt réussi  ...

Pourtant, Primary colors est un grand livre, bien plus complet, complexe et passionnant que le film; peut-être le meilleur roman jamais écrit sur les ressorts de la présidentielle américaine.

Rédigé sous le couvert de l'anonymat par Joe Klein un grand journaliste politique de Newsweek embedded, ce long récit (plus de quatre cents pages serrées en édition poche) va littéralement vous scotcher devant votre livre, vous risquez d'y perdre une ou deux nuits de sommeil !

Vous croyiez avoir tout vu, en matière de coups bas et de scandales, lors de l'affrontement Hillary Clinton/Donald Trump ? Eh bien détrompez-vous, et précipitez-vous sur ce véritable Tourne Page (de plus en plus difficile à dénicher, malheureusement).

Vous découvrirez, par le biais du récit à la première personne d'Henry Burton, un conseiller noir invité à participer à la campagne de Stanton pour les primaires, l'intégralité de l'envers du décor. C'est glauque, sordide, instructif. Et, c'est bien là le paradoxe, parfois exaltant et très excitant !

La course à l'argent, le charisme invraisemblable et les "trucs" du candidat, les scandales, les renoncements et les petitesses, tout y est. Avec, en prime, une large réflexion sous-jacente sur ce qu'est la démocratie.

Très bien écrit, avec une qualité de mise en place de nombreux personnages très crédibles (normal: ils ont existé !), Primary colors est un livre qui n'a pas pris une ride, un livre d'actualité. Indispensable.

Acheter sur Amazon

Du même auteur