Dieu n’habite pas la Havane

Yasmina Khadra

Julliard / Pocket

Partager sur :

Le pitch

Juan del Monte Jonava ne vit que pour chanter. Au Buena Vista Café, en plein cœur de Cuba, sa voix solaire lui a valu le surnom de " Don Fuego ", la gloire de la rumba.

Or, à presque 60 ans, son étoile s'est ternie. Le régime castriste, lui aussi, a vieilli. Il s'ouvre au monde, à l'argent, à la modernité. Le Buena Vista a changé de propriétaire. Et Don Fuego en est réduit à courir le cachet.

Sa rencontre avec Mayensi, rousse incendiaire et mystérieuse de 40 ans sa cadette, fera rejaillir le feu de la passion dans les veines du sexagénaire... Au point de le consumer ?

Mon avis

Attention : ce roman porte un double faux nez !

Pour ceux qui ne le saurait pas déjà, Yasmina Khadra n'est pas un femme, mais bien le pseudonyme de l'étonnant auteur Mohammed Moulessehoul.

Et ce roman n'est donc pas écrit par un cubain, mais bien par un algérien.

Et alors, allez-vous rétorquer, est-ce que cela à la moindre importance ?

Eh bien non : à la lecture de ce roman torride et syncopé, plein d'amour et de fureur, il est impossible d'imaginer qu'il n'a pas été écrit par un cubain.

En fait, je pense que Khadra doit avoir des gênes cubains dans son ADN pour immerger ses lecteurs aussi parfaitement dans la moiteur de l'île des Caraïbes.

Ce roman est un drôle d'oiseau, un hymne à la passion, passion de la musique, passion des femmes.

Don Fuego, le nom de scène du héros, est un homme de passions; il ne vit que porté par ses passions. Et lorsque la musique se dérobe sous ses pas, ce sont les hanches d'une femme aussi énigmatique que superbe qui vont lui permettrent de survivre.

Dans un style magnifique - mais d'une grande simplicité - ponctué de fulgurances poétiques magnifiques, l'auteur conte sa belle histoire qui tournera, peu à peu, au tragique, pour bifurquer sur la fin vers une sérénité et une plénitude qui donnent franchement l'envie de suivre Don Fuego dans ses principes de vie.

La recette pour bien vieillir, n'est-ce pas tout simplement de la vivre avec la même intensité jusqu'à la fin, aussi absurde cela puisse paraître?

J'ai découvert Yasmina Khadra par son dernier roman. Je n'ai maintenant qu'une envie : remonter le temps pour découvrir le reste de son oeuvre.

Recommandé à tous les amoureux de la vie.

 

Acheter sur Amazon

Du même auteur