Les articles et les livres les plus consultés – Août 2017

Posté le 2 septembre 2017, par letournepage, dans Articles et livres les plus consultés

Découvrez ici les articles, les informations, les catégories et les livres les plus consultés par les visiteurs du site au cours du mois d’août 2017

*

1ère place


BD pour adultes  ***Comics, Bandes dessinées pour adultes

*

Parfois, la BD est réservée aux adultes, car elle raconte des histoires sérieuses, difficiles, affreuses : vous la trouverez dans ce rayon. De même que les titres Américains réservés aux afficionados du fantastique, de la science-fiction et des super-héros…

⇒ Lire la suite

*

2ème place


Les dernières sorties : déjà la rentrée 2017 !

*

Une colonne de feu

*

A intervalles réguliers, je vous présente une sélection tout à fait subjective d’ouvrages attendus, intrigants, étonnants, ou un peu décalés, choisis parmi la vague de titres qui, semaine après semaine, submerge les étagères, physiques ou virtuelles, des librairies. Et ce mois ci c’est déjà la rentrée littéraire 2017 !

En effet, à partir de mi-août, le rythme des parutions qui avait chuté considérablement depuis le début de l’été (paradoxalement, l’été est la saison d’hibernation pour les éditeurs !) commence à remonter.

Jour après jour, les cadors du roman mais aussi la tribu des petits nouveaux s’installent sur les étals des libraires et les étagères virtuelles des vendeurs en ligne.

Au milieu de toute cette effervescence, impossible de ne pas tomber sur de nombreuses pépites. Car, c’est l’excellente nouvelle que je vous livre : le cru 2017 parait d’ores et déjà exceptionnel !

⇒ Lire la suite

*

3ème place


Le déclin de l'empire Whithing

Le déclin de l’empire Whithing – Richard Russo

Editions 10 / 18 – 640 pages – 10.20 €

 

Le pitch : Bienvenue à Empire Falls, autrefois puissant centre industriel du Maine, à présent livré à la faillite et l’ennui. Miles Roby est gérant d’un snack. Sa femme l’a quitté, leur fille fait sa crise d’adolescence, Max, son père, est un profiteur excentrique, et Mrs Whithing, sa patronne, le tyrannise.

Coincé dans cette vie misérable, hanté par le souvenir d’une mère dévouée, Miles veut comprendre.

Entre secrets et mensonges, drames et joies, les histoires se mêlent dans cette fresque romanesque, prix Pulitzer 2002, où Richard Russo dresse avec humour et tendresse le portrait de l’Amérique d’aujourd’hui.

*

Mon avis : Prix Pulitzer 2002.

Richard Russo est un des auteurs américains majeurs de ses trente dernières années et, s’il ne fallait qu’un exemple pour le démontrer, c’est certainement avec ce merveilleux roman, son chef d’oeuvre, qu’il faudrait le faire. Voilà, je n’ai rien d’autre à ajouter. Lisez le.

Non, cela ne vous suffit pas ? Vous ne me faites pas confiance ? Quel dommage… me voilà donc obligé de m’employer à vous en convaincre !

Ce très long roman (plus de six cents pages serrées) est la lente chronique d’une ville américaine déclinante vue sous le prisme de Miles Roby, un homme apparemment sans grande importance.

 

⇒ Lire la suite

*

4ème place


La servante écarlate

La servante écarlate – Margaret Atwood

Pavillons poche – 522 pages – 11.50 €

*

Le pitch : Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles.

Vêtue de rouge, Defred,  » servante écarlate  » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté.

Paru pour la première fois en 1985, La Servante écarlate s’est vendu à des millions d’exemplaires à travers le monde. Devenu un classique de la littérature anglophone, ce roman, qui n’est pas sans évoquer le 1984 de George Orwell, décrit un quotidien glaçant qui n’a jamais semblé aussi proche, nous rappelant combien fragiles sont nos libertés.

La série adaptée de ce chef-d’oeuvre de Margaret Atwood, diffusée sous le titre original The Handmaid’s Tale, avec Elisabeth Moss dans le rôle principal, a été unanimement saluée par la critique.

*

Mon avis : Avant qu’une com’ démente ne submerge en cette année 2017 les amateurs de littérature américaine, à propos de La servante écarlate, j’avoue n’avoir jamais entendu parlé de ce roman vendu par millions outre-Atlantique…

Étrange, étrange, lorsqu’un livre est publié par un éditeur français en format poche… trente ans après qu’il l’ait sorti en format broché (la publication de Robert Laffont date de 1987) !

Mais sans doute, est-ce dû à la sortie et à la diffusion récente de son adaptation en série télévisée. Terrible pouvoir que celui des séries, dont celui, bénéfique finalement, que de placer sous les feux des projecteurs une oeuvre qui, jusqu’à maintenant, n’avait pas reçu en France l’accueil qu’il méritait !

Car La servante écarlate, s’il est loin d’être l’immense chef-d’oeuvre que certains veulent bien y voir, est un excellent roman, au thème intéressant, qui présente le mérite insigne (et malheureusement assez rare) de faire réfléchir le lecteur.

⇒ Lire la suite

*

 

5ème place


Le temps où nous chantions

Le temps où nous chantions – Richard Powers

Le cherche midi – 768 pages – 24 €

*

Le pitch : En 1939, lors d’un concert de Marian Anderson, David Strom, un physicien juif allemand émigré aux États-Unis pour fuir les persécutions nazies, rencontre une jeune femme noire, Delia Daley.

Ils se marient et élèvent leurs trois enfants dans le culte exclusif de la musique, de l’art, de la science et de l’amour universel, préférant ignorer la violence du monde autour d’eux.

Cette éducation va avoir des conséquences diverses sur les trois enfants. Jonah devient un ténor de renommée mondiale, Ruth va rejeter les valeurs de sa famille pour adhérer au mouvement de Black Panthers, leur frère Joseph tentera de garder le cap entre l’aveuglement des uns et le débordement des autres, afin de préserver l’unité de sa famille en dépit des aléas de l’histoire.

Élu meilleur livre de l’année 2003 par The New York Times et The Washington Post.

*

Mon avis : Prodigieux roman d’un auteur que j’ai découvert par cette porte exceptionnelle. La richesse de ce livre est telle qu’il est difficile de mettre en avant ce qui est le plus remarquable.

Je parlerais avant tout, du style, tout à fait exceptionnel, une plume d’un classicisme parfait.

Un style tenu, très neutre, mais capable de faire passer les sentiments les plus puissants grâce à la richesse de sa composition.

Après, il y a les thèmes principaux, placés en strates complexes tout au long de ce très long roman (plus de 1 000 pages en poche !), le premier étant la question de l’acceptation de l’autre et du métissage aux États-Unis.

⇒ Lire la suite

*

Le coin cadeau *** Les livres du jour***

Les meilleures ventes*** La vie d’un lecteur


Rappel

Le modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur permet au Tourne Page de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *