Les meilleures ventes de livres du 4 au 10 novembre 2019

Posté le 15 novembre 2019, par letournepage, dans Les meilleures ventes

D’habitude, en ce début de mois de novembre, ce sont les prix littéraires qui squattent les premières places…

Sauf les années où sort un nouvel Astérix car, quel que soit sa qualité, c’est alors un énième carton gaulois, puis seulement après les prix littéraires !

*

Meilleures ventes : Astérix et Goncourt

– Cliquez sur la couverture des livres pour accéder

à la page Amazon et acheter l’ouvrage –

Rappel : Le modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur lui permet de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.

*

1.


La Fille de Vercingétorix

La Fille de Vercingétorix – D. Conrad & J.Y. Ferri

Editions Albert René – 48 pages – 9.90 €

Le dernier Astérix dépasse juste le million (oui : un 1 avec 6 zéros derrière !)

en trois semaines de vente. Ce que j’en pense ? Ma critique est ici

Le pitch : Effervescence et chamboulements en perspective. La fille du célèbre chef gaulois Vercingétorix, traquée par les Romains, trouve refuge dans le village des irréductibles gaulois, seul endroit dans la Gaule occupée à pouvoir assurer sa protection.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la présence de cette ado pas comme les autres va provoquer moults bouleversements intergénérationnels…

2.


Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon – J.P. Dubois

Editions de l’Olivier – 256 pages – 19.00 €

Il y a une justice en ce bas monde : Jean-Paul Dubois, un des meilleurs auteurs

français de ces vingt dernières années, décroche enfin la timbale avec le Goncourt.

Comme il l’a déclaré, cela va lui permettre de travailler serein. Bravo !

60 000 ventes en trois mois… et 60 000 ventes la semaine du Goncourt !

Le pitch : Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

Retour en arrière: Hansen est superintendant a L’Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu’il n’est pas occupé à venir en aide aux habitants de L’Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l’emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L’Excelsior, des conflits éclatent. Et l’inévitable se produit.

Une église ensablée dans les dunes d’une plage, une mine d’amiante à ciel ouvert, les méandres d’un fleuve couleur argent, les ondes sonores d’un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman.

3.


La panthère des neiges

La panthère des neiges – Sylvain Tesson

Gallimard – 176 pages – 18.00 €

L’auteur aventurier poursuit sa quête d’ailleurs, avec un petit opuscule pas cher,

facile à lire et à offrir. Parfait pour un cadeau de Noël !

Déjà 130 000 exemplaires en cinq semaines, et le roman vient juste d’obtenir le Prix Renaudot !

Le pitch : «– Tesson ! Je poursuis une bête depuis six ans, dit Munier. Elle se cache sur les plateaux du Tibet. J’y retourne cet hiver, je t’emmène.

– Qui est-ce ?

– La panthère des neiges. Une ombre magique !

– Je pensais qu’elle avait disparu, dis-je.

– C’est ce qu’elle fait croire.»

4.


Tout ce qui est sur terre doit périr

Tout ce qui est sur terre doit périr

(La dernière licorne) – Michel Bussi

Presses de la Cité – 608 pages – 22.00 €

Sur le principe, on est à la limite de l’escroquerie commerciale. Le « dernier » Michel Bussi est

en fait un roman déjà publié sous un pseudonyme (Tobby Rolland) en 2017 !

Plus de 50 000 exemplaires en un mois, quand même…

Sur le fond, dommage, car les critiques des lecteurs de l’époque sont très bonnes.

Le pitch : Une masse sombre, inexpliquée, prise dans les glaces millénaires du Mont Ararat…

Un livre interdit, gardé sous clé dans l’enfer du Vatican…

Un animal de bois, énigmatique, portant au front une corne unique…

Les indices sont là, éparpillés. Un gigantesque puzzle à reconstituer pour remonter à l’origine de toutes les religions du monde. De Bordeaux à Hong-Kong, en passant par l’Arménie, Zak Ikabi n’a qu’une obsession : en réunir toutes les pièces. Et trouver enfin l’arche de Noé. Embarquée malgré elle dans sa quête, la glaciologue Cécile Serval, aussi érudite que volcanique, se voit bientôt confrontée à un véritable déluge de questions. Et de balles de kalachnikov… Car pour garder ce secret, certains sont prêts à tous les sacrifices…

5.


soif

Soif – Amélie Nothomb

Albin Michel – 162 pages – 17.90 €

Trois mois après sa sortie, l’auteure au chapeau de chapelier fou résiste toujours.

Près de 200 000 exemplaires, rien que ça…

Par contre, la pauvre Amélie est encore passé à côté de tous les prix littéraires !

Le pitch : Amélie Nothomb publie un roman ambitieux, original, âpre, dur, philosophique, où elle se met en danger à travers un héros archiconnu qui a déjà fait couler beaucoup d encre : Jésus-Christ. Le livre est si inattendu et si réussi qu il sera l un des événements littéraires de la rentrée. –Bernard Pivot – JDD

6.


Par accident

Par accident – Harlan Coben

Pocket – 400 pages – 7.90 €

Le dernier Coben, version poche, encore et encore… 6ème semaine de présence.

Il y en a que cela intéresse  toujours. Vous noterez à quel point le pitch

est à cent mille lieues de la moindre once de crédibilité !…

Le pitch : Il y a quinze ans, la vie de Nap Dumas a basculé : son frère jumeau et la petite amie de celui-ci ont été retrouvés morts sur la voie ferrée. Double suicide d’amoureux ? Nap n’y a jamais cru.

Désormais flic, Nap voit ressurgir le passé : Rex, leur ami d’enfance, vient d’être sauvagement assassiné. Sur les lieux du crime, les empreintes d’une femme que Nap pensait disparue : Maura, son amour de jeunesse, dont il était sans nouvelles depuis quinze ans. Le choc est total pour le policier. Celle qu’il aimait serait-elle une dangereuse psychopathe ? Où est Maura ? Et s’il était le prochain sur sa liste ? La vérité est proche. Si proche. Bien plus terrible et dangereuse que tout ce que Nap imagine…

7.


Un(e)secte

Une secte – Maxime Chattam

J’ai lu – 443 pages – 23.00 €

Le roi du thriller horrifique à la française a encore frappé.

Si j’ai bien compté, cela doit être son 26 romans, à 43 ans. Productivité impressionnante !

NB : à noter, le jeu de mots du titre, particulièrement foireux…

Le pitch : Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s’organiser ? Nous ne survivrions pas plus de quelques jours.

Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d’une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s’entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante.

Des montagnes de Los Angeles aux bas-fonds de New York, un thriller implacable et documenté qui va vous démanger.

8.


Changer l’eau des fleurs – Valérie Perrin

Le livre de poche –672 pages –8.90 €

Encore un feel good book, apparemment. Par contre, le format est exceptionnel : 672 pages !

En tous cas, le succès est absolument considérable puisque, 29 semaines (!) après sa sortie,

le roman de Valérie Perrin s’est déjà écoulé à plus de 200 000 exemplaires !

Le pitch : Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se confier et se réchauffer dans sa loge. Avec la petite équipe de fossoyeurs et le jeune curé, elle forme une famille décalée.

Mais quels événements ont mené Violette dans cet univers où le tragique et le cocasse s’entremêlent ?

9.


13 à table

13 à table ! – Collectif

Pocket – 336 pages – 5.00 €

[Les lecteurs sont généreux, c’est bien connu !] Comme chaque année, faite une bonne action en achetant le recueil de nouvelles publié par Pocket au profit de Les Restos du Coeur

=> 5 € = 1 livre acheté = 4 repas distribués !

Cette année, au programme, vous trouverez notamment des récits de Michel Bussi, Yasmina Khadra, Alexandra Lapierre et Leila Slimani… avec en prime une délicieuse couverture de Riad Sattouf.

A votre bon cœur !

10.


Les cicatrices de la nuit

Les cicatrices de la nuit – Alexandre Galien

Fayard – 360 pages – 8.90 €

Le prix du quai des orfèvres, pour un polar, c’est plutôt un bon indicateur de qualité.

Je ne connais pas l’auteur : à découvrir ?

Le pitch : En se faisant muter à la brigade criminelle après vingt ans de « Mondaine », le commandant Philippe Valmy espérait s’éloigner des bars et des boîtes où il restait jusqu’à l’aube, et ainsi sauver son mariage.

Mais quand il découvre que la victime de sa première affaire de meurtre est une de ses anciennes indics, il comprend tout de suite qu’il va devoir replonger dans les eaux troubles du Paris nocturne. Pour le pire. Les cicatrices de la nuit sont de celles qui ne s’effacent pas…

 Le coin cadeau ***Les livres du jour

La vie d’un lecteur***L’actualité des sorties


Rappel : Le modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur lui permet de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *