Les meilleures ventes de livres du 19 au 25 septembre 2022

Posté le 30 septembre 2022, par letournepage, dans Les meilleures ventes, Non classé

Chaque année, la rentrée littéraire entretient une absence de suspens assez phénoménale.

Car, depuis plus de dix ans, ce sont systématiquement les romans de Guillaume Musso qui remportent le jackpot. Je dis bien « les », car si le nouveau bébé de l’auteur arrive en tête des ventes, c’est bien l’édition en format poche du roman de l’année précédente qui le suit de près. Sans commentaire.

A noter, cette année, que Virginie Despentes, avec son premier titre depuis Vernon Subutex, il y a 5 ans, a aussi tiré les marrons du feu.

*

Avec la rentrée, c’est le Musso time !

– Cliquez sur la couverture des livres pour accéder

à la page Amazon et acheter l’ouvrage –

Rappel : Le modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur lui permet de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.*

1.


Angélique

Angélique – Guillaume Musso

Calmann-Lévy – 320 pages – 21.90 €

60 000 exemplaires du dernier Musso la semaine de sa sortie, c’est impressionnant.

Et comme il vend la même semaine 40 000 exemplaires du précédent (voir plus bas), cela fait plus de 100 000 livres vendus en une semaine (sans compter les titres précédents). Je vous laisse imaginer les droits d’auteurs, c’est dément.

Le pitch : Après un accident cardiaque, Mathias Taillefer se réveille dans une chambre d’hôpital. Une jeune fille inconnue se tient à son chevet. C’est Louise Collange, une étudiante venue jouer bénévolement du violoncelle aux patients.

Lorsqu’elle apprend que Mathias est flic, elle lui demande de reprendre une affaire un peu particulière. D’abord réticent, Mathias accepte finalement de l’aider, les plongeant dès lors, tous les deux, dans un engrenage mortel.

Ainsi commence une enquête hors du commun, dont le secret tient à la vie qu’on aurait voulu mener, l’amour qu’on aurait pu connaître, et la place qu’on espère encore trouver…

2.


L'Inconnue de la Seine

L’Inconnue de la Seine – Guillaume Musso

Le livre de poche – 512 pages – 8.90 €

Comme je le disais plus haut, 43 000 exemplaires écoulés de l’avant-dernier Musso, la semaine de sa sortie en poche.

Que puis-je ajouter ?!

Le pitch : Par une nuit brumeuse de décembre, une jeune femme est repêchée dans la Seine au niveau du Pont-Neuf. Nue, amnésique, mais vivante. Très agitée, elle est conduite à l’infirmerie de la préfecture de police de Paris… d’où elle s’échappe au bout de quelques heures.

Les analyses ADN et les photos révèlent son identité : il s’agit de la célèbre pianiste Milena Bergman. Mais c’est impossible, car Milena est morte dans un crash d’avion, il y a plus d’un an.

Rapahël, son ancien fiancé, et Roxane, une flic fragilisée par sa récente mise au placard, se prennent de passion pour cette enquête, bien décidés à éclaircir ce mystère : comment peut-on être à la fois morte et vivante ?

3.


Cher connard

Cher connard – Virginie Despentes

Grasset – 352 pages – 22.00 €

Pas de doute, depuis Vernon Subutex, Virginie a changé de dimension commerciale : près de 150 000 exemplaires écoulés en six semaines, c’est considérable !

Malheureusement, ce roman épistolaire n’a vraiment pas répondu à mes espérance… Ma critique est déjà ici

Le pitch : « Cher connard,
J’ai lu ce que tu as publié sur ton compte Insta. Tu es comme un pigeon qui m’aurait chié sur l’épaule en passant. C’est salissant, et très désagréable. Ouin ouin ouin je suis une petite baltringue qui n’intéresse personne et je couine comme un chihuahua parce que je rêve qu’on me remarque. Gloire aux réseaux sociaux : tu l’as eu, ton quart d’heure de gloire. La preuve : je t’écris. »

Après le triomphe de sa trilogie Vernon Subutex, le grand retour de Virginie Despentes avec ces Liaisons dangereuses ultra-contemporaines. Roman de rage et de consolation, de colère et d’acceptation, où l’amitié se révèle plus forte que les faiblesses humaines…

4.


Billy Summers

Billy Summers – Stephen King

Albin Michel – 560 pages – 24.90 €

Tiens, une surprise ! Le retour de Stephen King dans les meilleures ventes, avec un roman qui relève, pour une fois du genre policier.

Les premières critiques sont bonnes.

Le pitch : Billy Summers est un tueur à gages, le meilleur de sa profession, mais il n’accepte de liquider que les salauds. Aujourd’hui, Billy veut décrocher.

Avant cela, seul dans sa chambre, il se prépare pour sa dernière mission…

5.


Les enfants sont rois

Les enfants sont rois – Delphine de Vigan 

Folio – 368 pages – 8.40 €

Démarrage puissant de la version format poche du « dernier » Delphine de Vigan, avec pas loin de 100 000 exemplaires vendus en trois semaines. La confirmation d’un succès populaire.

Le pitch : « Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire. » Mélanie, qui a grandi dans le culte de la téléréalité, n’a qu’une idée en tête : devenir célèbre. Mais son unique apparition à l’écran tourne au fiasco. Quelques années plus tard, mariée et mère de famille, elle décide de mettre en scène le quotidien de ses enfants sur YouTube. Le succès ne se fait pas attendre, et la voilà bientôt suivie par des millions d’abonnés. Jusqu’au jour où sa fille disparaît.

Des années Loft Story aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan explore les dérives d’une époque où l’on ne vit que pour être vu.

6.


Le Livre des soeurs

Le Livre des sœurs – Amélie Nothomb

Albin Michel – 198 pages – 18.90 €

Amélie Nothomb est toujours présente avec son court roman annuel, six semaines après sa sortie.

Mais on a aussi la confirmation de son lent déclin, les chiffres baissant, année après année : moins de 100 000 exemplaires en six semaines, ce n’est pas spectaculaire.

Et comme d’habitude, pas de 4ème de couverture !

Le pitch : « Les mots ont le pouvoir qu’on leur donne. »

7.


L'innocence et la loi

L’innocence et la loi – Michael Connelly

Le livre de poche – 576 pages – 8.70 €

Il y a encore et toujours des fidèles de Michael Connelly pour apprécier son dernier roman en format poche, sorti il y a trois semaines.

Pour ma part, après plus de vingt ans de lecture, j’ai abandonné, c’est fini…

Le pitch : « Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension. »En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte. Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai.

8.


Le monde sans fin

Le monde sans fin – Jancovici & Blain

Dargaud -196 pages – 27.00 €

L’essai graphique de l’ingénieur économiste Jacovici et du dessinateur Christophe Blain, continue à rencontrer, encore et encore, un incroyable succès, absolument mérité.

Pas moins de 46 semaines de ventes record (bientôt 11 mois !) et près de 400 000 exemplaires (!) depuis  sa sortie. Juste, de loin, LE phénomène littéraire de l’année !

Ma critique de ce très intelligent bouquin est déjà ici.

Le pitch : La rencontre entre un auteur majeur de la bande dessinée et un éminent spécialiste des questions énergétiques et de l’impact sur le climat a abouti à ce projet, comme une évidence, une nécessité de témoigner sur des sujets qui nous concernent tous. Intelligent, limpide, non dénué d’humour, cet ouvrage explique sous forme de chapitres les changements profonds que notre planète vit actuellement et quelles conséquences, déjà observées, ces changements parfois radicaux signifient.

Jean-Marc Jancovici étaye sa vision remarquablement argumentée en plaçant la question de l’énergie et du changement climatique au coeur de sa réflexion tout en évoquant les enjeux économiques (la course à la croissance à tout prix est-elle un leurre ?), écologiques et sociétaux. Ce témoignage éclairé s’avère précieux, passionnant et invite à la réflexion sur des sujets parfois clivants, notamment celui de la transition énergétique. Christophe Blain se place dans le rôle du candide, à la façon de son livre « En cuisine avec Alain Passard » et de « Quai d’Orsay » signé avec l’expertise d’un coauteur : un pavé de 200 pages indispensable pour mieux comprendre notre monde, tout simplement !

9.


La carte postale

La carte postale – Anne Berest

Le livre de poche – 576 pages – 8.90 €

Un sujet délicat. Le prix Renaudot des lycéens qui avait très bien marché lors de sa sortie en format broché, se retrouve dans les meilleures ventes depuis sa sortie en poche, il y a cinq semaines.

Le pitch : La carte postale est arrivée dans notre boîte aux lettres au milieu des traditionnelles cartes de vœux. Elle n’était pas signée, l’auteur avait voulu rester anonyme. Il y avait l’opéra Garnier d’un côté, et de l’autre, les prénoms des grands-parents de ma mère, de sa tante et son oncle, morts à Auschwitz en 1942. Vingt ans plus tard, j’ai décidé de savoir qui nous avait envoyé cette carte postale, en explorant toutes les hypothèses qui s’ouvraient à moi.

J’ai retracé le destin romanesque des Rabinovitch, leur fuite de Russie, leur voyage en Lettonie puis en Palestine. Et enfin, leur arrivée à Paris, avec la guerre et son désastre.

10.


Kilomètre zéro : Le chemin du bonheur

Kilomètre zéro : Le chemin du bonheur – Maud Ankaoua

J’ai lu – 384 pages – 7.90 €

Incroyable mais vrai : voilà un roman sur le développement personnel, sorti en 2017 et en poche en octobre 2019, au titre absolument niais (tiens, pour rigoler : enlevez le premier mot du titre, et vous aurez une vision de la qualité du livre), qui semaine après semaine se vend comme des petits pains…

142 semaines de vie. C’est dingue !

Le pitch : Maëlle, directrice financière d’une start-up en pleine expansion, n’a tout simplement pas le temps pour les rêves. Mais quand sa meilleure amie, Romane, lui demande un immense service – question de vie ou de mort -, elle accepte malgré elle de rejoindre le Népal. Elle ignore que l’ascension des Annapurnas qu’elle s’apprête à faire sera aussi le début d’un véritable parcours initiatique.

Au cours d’expériences et de rencontres bouleversantes, Maëlle va apprendre les secrets du bonheur profond et transformer sa vie. Mais réussira-t-elle à sauver son amie ? Passionnée par les relations humaines, Maud Ankaoua signe un premier roman riche d’enseignements et rempli d’espoir. Il changera pour toujours notre compréhension des autres et nous rappelle l’essentiel de la vie.

 Le coin cadeau ***Les livres du jour

La vie d’un lecteur***L’actualité des sorties


RappelLe modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur lui permet de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.

Votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *