Howard Zinn


Howard Zinn est un historien et un politologue américain et professeur au département de science politique de l'université de Boston. Il est né le 24/04/1992 et mort le 27/10/2010.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'engage dans l'armée de l'air et est nommé lieutenant bombardier naviguant. Son expérience dans l'armée a été le déclencheur de son positionnement politique pacifiste qui élève au rang de devoir la désobéissance civile. Grâce à une loi de 1944 (le G.I. Bill) qui permettait aux anciens combattants de s'inscrire gratuitement à l'université, les études engagées permirent à Howard Zinn, à partir de 1956, de devenir directeur du département d'histoire et de sciences sociales du Spelman College d'Atlanta (Géorgie), une université d'arts libéraux réservée aux étudiantes afro-américaines. Après avoir été renvoyé de Spelman en 1963 pour "insubordination ", Zinn fut intégré dans le département de science politique de l'Université de Boston en 1964 où il enseigna 24 ans avant de prendre sa retraite en 1988.

Depuis les années 1960, il a été un acteur de premier plan du mouvement des droits civiques comme du courant pacifiste aux États-Unis. Ses écrits inspirés du marxisme, de l'anarchisme, et de la pensée social-démocrate adoptent le point de vue de ceux dont les manuels d’histoire parlent peu. Auteur de vingt livres dont les thèmes sont à la croisée de ses travaux de chercheur et de son engagement politique, il est particulièrement connu pour son best-seller publié en 1980 Une histoire populaire des États-Unis ("A People's History of the United States").