Philippe Claudel


Philippe Claudel est un écrivain et réalisateur français, né le 2 février 1962 à Dombasle-sur-Meurthe (Meurthe-et-Moselle).

En 1983, il passe une licence de lettres modernes, ainsi qu'une licence d'histoire de l'art et un DEUG d'histoire et géographie. Il quitte son emploi de surveillant dans un lycée après avoir réussi le concours de PEGC en 1985. Par la suite, il passe et obtient le CAPES de lettres modernes, puis l'agrégation de lettres modernes. En 2001, il soutient une thèse de doctorat en littérature française consacrée à André Hardellet (1911-1974) sous le titre "Géographies d'André Hardellet".

Il enseigne en collège, en lycée, dans des hôpitaux auprès d’enfants malades, pendant douze ans à la maison d’arrêt de Nancy et pendant quatre années dans un établissement spécialisé pour enfants handicapés. Il publie son premier roman, Meuse l’oubli, en 1999 aux éditions Balland.

En 2001, il est nommé maître de conférences en littérature et anthropologie culturelle à l’Université de Nancy II (Université de Lorraine) où il enseigne toujours à temps partiel, en particulier l’écriture scénaristique au sein de l’IECA (Institut Européen de Cinéma et d’Audiovisuel).

Depuis 1999, Philippe Claudel a publié près d’une trentaine de livres - romans, récits, nouvelles, poèmes. En 2003, il obtient le Goncourt de la Nouvelle pour le recueil Les petites mécaniques et le prix Renaudot pour Les âmes grises, qui recevra aussi, entre autres prix, Le Grand prix des Lectrices de Elle et est adapté au cinéma en 2005. Depuis cette date, les principaux livres de Philippe Claudel seront traduits dans le monde entier. En 2007, son roman Le Rapport de Brodeck remportera le Goncourt des Lycéens.

En 2008 sort sur les écrans son premier film, Il y a longtemps que je t’aime, avec Kristin Scott Thomas et Elsa Zylberstein, qui obtiendra un grand succès en France couronné par deux César, et une reconnaissance internationale ainsi que de très nombreuses récompenses dont deux nominations aux Golden Globes et le Bafta du meilleur film étranger. Il intègre l'Académie Goncourt en janvier 2012 au couvert de Jorge Semprún. En mars 2018, parution de L’Archipel du chien, il revient, selon ses mots, à la « la veine romanesque ».