Café Zombo

Mickey Mouse

Régis Loisel

Glénat

Partager sur :

Le pitch

1930, les États-Unis subissent la Grande Dépression. Comme tous les matins, Mickey et Horace font la queue devant le bureau pour l' embauche. Sauf qu' une fois de plus, il n y a rien pour eux...

Dépités, ils décident d aller rendre visite à leur ami Donald pour se changer les idées. Au programme : camping au bord de la rivière avec leurs compagnes Minnie et Clarabelle. Sauf qu'à leur retour, ils ont la surprise de découvrir que la ville a complètement changé.

Rock Fuller, un banquier véreux, a racheté toutes les propriétés du quartier et compte les raser afin de construire un terrain de golf. Pire encore, les travailleurs, embauchés en masse pour ce grand projet, sont devenus accros à une mystérieuse substance, « café Zombo », qui fait d eux de véritables zombies !

Mon avis

Mickey revisité par Régis Loisel ! Le concept a de quoi faire méchamment saliver, et Glénat a, pour son quatrième album de reprises décalées du héros disneyen en 2016, mis le paquet marketing autour de sa sortie (il y a même une édition à tirage limitée FNAC avec une couverture différente et un court cahier d'illustrations supplémentaire à la fin du volume !).

Le package marketing est bien travaillé : l'édition est en format "à l'italienne" (des demi-planches), avec une couverture à l'ancienne, épaisse et dos toilé.

Le dessin est, lui aussi "à l'ancienne", Loisel dessinant Mickey et ses acolytes façon année trente. Remarque en passant : impossible de reconnaître son style propre, ce qui est tout de même paradoxal, à quoi bon prendre un grand du dessin pour faire un "à la manière de" ?

Moyennant quoi, l'ensemble est tout aussi salivant à renifler que le fameux café Zombo, objet de l'histoire. Et, au goût, après des gardes extraordinaires (deux pages de crobards à la plume fantastiques !), la première moitié des 80 planches est tout à fait délicieuse.

*

9bbd3f71f22b22e28cde46f538994c67_xl

Pages de garde de l'album

Trait vif, couleurs claquantes, récit très enlevé, très slapstick, avec beaucoup de rebondissements, là aussi à l'ancienne. Des méchants qu'on connait bien (Pat Hibulaire, bien entendu) et d'autres qu'on découvre (le méchant hippopotame Rock Füller est très réussi).

576550mlbnd06

Sur la longueur, cependant, l'enthousiasme diminue un peu, car le scénario est un peu faiblard et ne parvient pas à tenir la distance. Autre problème, réel : la lecture n'est pas facilitée par un lettrage à la fois trop petit et un peu tarabiscoté. Enfin, dans le ton, Loisel hésite jusqu'au bout entre une lecture au premier degré et une relecture un peu parodique du mythe Mickey.

*

5022354_6_1687_2016-10-28-6033525-4641-1o611vy-yc7sm26gvi_c85d93f4c561eee46bea61d86dc4131d

*

Conclusion : l'album objet est magnifique (parfait pour un cadeau !), l'hommage est très sympathique et plutôt réussi, mais si vous n'avez qu'un album à choisir dans cette collection, allez plutôt vers l'extraordinaire La jeunesse de Mickey, de Tébo.

Acheter sur Amazon

Du même auteur