Changement de décor

David Lodge

Rivages

Partager sur :

Le pitch

Deux avions se croisent en plein ciel quelque part au-dessus du pôle Nord ; l'un transporte un professeur américain brillant, spécialiste de Jane Austen, qui arrive d'une grande université de la côte Pacifique, l'autre, un professeur anglais un peu médiocre qui vient d'une université des Midlands et n'a d'autre titre de gloire que de savoir concocter des épreuves d'examen. Ils ont décidé d'échanger leur poste pour une durée de six mois.

C'est avec ce roman que David Lodge a inauguré sa série désormais célèbre qu'il poursuivra avec Un tout petit monde et Jeu de société et dans laquelle destins et chemins se croisent et s'entrechoquent dans un humour subtil.

Mon avis

C'est avec ce roman que j'ai découvert il y a une vingtaine d'années David Lodge et, depuis on est "resté en relation", comme dirait les Anglais.

Car David Lodge concentre à lui tout seul tout l'esprit anglais que j'adore : un humour caustique incroyable, un sens incroyable du crobardage (néologisme personnel qui vient de "crobarder", dessiner à la va-vite) de personnages à qui il voue une affection tout à fait touchante, une érudition sans faille...

Cette satire du monde universitaire se lit avec une délectation formidable, c'est d'une justesse burlesque infinie. Quel plaisir de pouvoir profiter de cette occasion de rire intelligent !

J'ajouterais que Lodge a de surcroît, pris pas mal de risques dans la construction de son récit (utilisation en cours de route de plusieurs formes narratives originales, telles que : script de cinéma ; extraits d'articles de journaux) et cela fonctionne bien.

Une fois que vous aurez lu Changement de décor, vous ne pourrez que vous précipitez sur (au moins) deux autres romans de l'auteur, Un tout petit monde et Jeu de société, tout aussi bien "crobardé" et tout aussi drôle.

À offrir à tout amateur de littérature anglo-saxonne.

Acheter sur Amazon

Du même auteur