La chambre des officiers

Marc Dugain

Jean-Claude Lattès

Partager sur :

Le pitch

En 1914, tout sourit à Adrien, ingénieur officier. Mais, au début de la guerre, lors d'une reconnaissance sur les bords de la Meuse, un éclat d'obus le défigure. En un instant, il est devenu un monstre, une "gueule cassée".

Adrien ne connaîtra ni l'horreur des tranchées ni la boue, le froid, la peur ou les rats. Transféré au Val-de-Grâce, il rejoint une chambre réservée aux officiers. Une pièce sans miroir où l'on ne se voit que dans le regard des autres.

Il y restera cinq ans. Cinq ans entre parenthèses. Cinq ans pour penser à l'avenir, à l'après-guerre, à Clémence qui l'a connu avec son visage d'ange. Cinq ans à nouer des amitiés déterminantes pour le reste de son existence...

Mon avis

Comme j'ai pu le dire par ailleurs, Marc Dugain est un des leaders indiscutables de la littérature française actuelle, sa seule limite tenant à la qualité variable de son inspiration.

Sa prose est toujours d'une finesse et d'une subtilité rares, d'une très grande lisibilité même pour les lecteurs les plus novices (beaucoup de dialogues, des phrases simples).

Cela n'a jamais été aussi manifeste que dans ce roman, son premier, qui le projeta tardivement sur le devant de la scène (cette oeuvre a reçu de multiples prix aussi significatifs que le prix des libraires ou celui des deux magots) au tournant du siècle, alors qu'il atteignait la quarantaine.

Traiter le sujet terrible des "gueules cassées" de 14/18 avec une telle économie de moyens, c'est un miracle. En 150 petites pages, sans la moindre scène démonstrative, il suit le parcours d'Adrien, qui part de l'abîme le plus profond pour, incroyable, remonter peu à peu vers la surface et traverser la première moitié du siècle jusqu'à la Seconde Guerre mondiale.

Comment traduire les sentiments, du plus profond désespoir jusqu'à la "gaieté" (c'est le dernier mot, oh combien symbolique, de l'oeuvre), sans jamais sacrifier au sensationnalisme ?

C'est ce petit miracle que vous devez absolument découvrir par vous-même, s'il vous plaît, cela me ferait plaisir...!!!

Acheter sur Amazon

Du même auteur