Le combat ordinaire

L'intégrale

Manu Larcenet

Dargaud

Partager sur :

Le pitch

La réédition du Combat Ordinaire avec une couverture inédite : un chef-d'oeuvre de la bande dessinée contemporaine sur le rapport à soi et au monde.

Jeune photographe de guerre, Marco a vu trop d'horreurs. Écoeuré, il se retire du monde, avec son chat, pour essayer de se reconstruire. Sur cette trame fort simple, Manu Larcenet tisse quelques-unes des plus belles pages de la bande dessinée de ces dix dernières années.

Une réflexion unique sur le passage à l'âge adulte, l'acceptation de soi et notre rapport au monde. La virtuosité et la délicatesse se rencontrent dans cette réédition du chef-d'oeuvre de Manu Larcenet, une belle réflexion sur soi et sur le monde qui nous entoure.

Mon avis

2003, c'est l'année ou Manu Larcenet, l'auteur de ce Combat ordinaire a fait sa mue. Le dessinateur plein de vitalité, de qualités, qui grattouillait, de mieux en mieux, à Fluide Glacial puis, en duo avec le scénariste Jean-Yves Ferri sur la série Retour à la terre (grand succès de librairie), est sorti de sa chrysalide pour devenir un grand auteur. Tout court. En solo. Fin de la métaphore animale .

Je vous propose de saisir, d'un coup, grâce à l'édition d'une intégrale reprenant en un seul volume les quatre tomes de ce récit, toute la dimension de ce chef-d'oeuvre de la BD.

*

106525101_o

*

230 planches (!), rien que ça, pour raconter, dans une oeuvre bien plus proche du roman graphique que de la BD traditionnelle (malgré sa forme très classique), une large tranche de vie du héros, Marco, de sa femme, son frère, sa mère et son père...

Rien de bien original, a priori, les interrogations d'un trentenaire qui se pose des questions sur ce qu'il est, d'où il vient, et ce qu'il veut devenir... Et pourtant !

*

combat-ordinaire-le-tome-1-combat-ordinaire-le

*

Le récit est mené de main de maître par Larcenet, dont la qualité d'écriture est ici, à mon avis, bien supérieure à 90 % des auteurs qui ont eu la chance de recevoir un des prix prestigieux attribués chaque année en France au soi-disant "meilleur auteur de romans".

Le résultat ? Il est comme la vie : drôle, triste, émouvant, surprenant, prévisible...

Je n'en dirais pas plus sur le fond, à vous de découvrir.

*

combatordinaire_008-8f62e

**

Je pense avoir rarement rencontré, observé un auteur évoluer autant au cours d'une oeuvre. Les premières dizaines planches sont, visuellement, à l'image de la série Retour à la terre : dessin à la limite du cartoon, ligne claire, couleurs à plat trop flashy.

Et puis on voit le trait de Larcenet perdre peu à peu de sa naïveté, les lignes s'affranchir de leur fluidité, ça fouille, ça cherche, ça crobarde, ça devient de plus en plus réaliste, les couleurs sont moins franches.

Pour terminer, dans le dernier quart, par certaines planches dont la noirceur annonce Blast, l'oeuvre suivante, si impressionnante de noirceur, de l'auteur (voir par ailleurs ma critique).

*

1170449

*

Le combat ordinaire est, au-delà de Blast, le chef-d'oeuvre de Larcenet (même si la dernière partie subit une petite baisse de tension).

À découvrir et à offrir, absolument. Satisfait ou remboursé serait un bon slogan, tiens !

Acheter sur Amazon

Du même auteur