Une soeur

Bastien Vivès

Casterman

Partager sur :

Le pitch

« – Y a beau avoir plein de monde, j'ai toujours l'impression d'être toute seule.

– Même quand t'es avec nous ?

– Non, avec vous c'est chouette. »

Après Polina, le nouveau roman graphique de Bastien Vivès !

Mon avis

Une histoire toute simple. L'été, en Bretagne. Les vacances dans la maison de famille. Un jeune couple et leurs deux garçons, Antoine, 13 ans, et son petit frère.

Comme chaque année, les deux mois de villégiature seront occupés à profiter de la plage, manger des classes, traquer les pokémons.

Sauf  qu'Hélène, une adolescente plus âgée qu'Antoine, la fille d'amis, débarque dans la maison, et plus rien n'est comme avant.

*

Une soeur*

Ballet des cœurs, des corps, troubles d'adolescents, émois amoureux et sensuels, l'été restera comme un souvenir inoubliable dans leur mémoire.

Voilà. Le roman graphique de Bastien Viviès n'est rien de plus que cela.

La chronique  d'un été adolescent, la douce parenthèse enchantée des premiers pas vers l'age adulte.

*

Une soeur*

Et pourtant... ce qui n'aurait pu être qu'un énième récit plus ou moins autobiographique (ce qu'il n'est pas, Bastien Vivès le revendique) se transforme, sous la plume enchantée de l'auteur (texte et graphisme) en un délicieux conte sensuel qui ne pourra qu'éveiller, dans la conscience de chaque lecteur, les feux jamais éteints de souvenirs de jeunesse.

Car nous avons tous vécu ces journées estivales, la chaleur, les siestes, les promenades, le premier flirt, le premier amour d'été, le premier baiser... et plus peut-être.

*

Une soeur*

Avec une infinie délicatesse que n'épargne pourtant pas la réalité (on parle de sexe, d'alcool, de drogue, c'est un récit d'aujourd'hui et non du passé), Bastien Vivès développe son récit impressionniste, fait de senteur, de lumière, de sentiments... et cela ne peut que toucher profondément le lecteur.

Vivès se revendique de l'influence de Claude Sautet, et cela se voit.

*

*Une soeur

*

Ce petit miracle est certainement dû en partie à la qualité de l'écriture de l'auteur; mais ce qui fait la différence, ce sont les graphismes.

Vivès, l'auteur du très réussi Polina en 2012, à un style, immédiatement reconnaissable : ligne claire réaliste et minimaliste, les corps et les visages sont souvent réduit à une épure, une esquisse, un profil.. au point que dans la moité des cases, il ne dessine même pas les yeux de ses personnages !

*

Une soeur

*

Comment parvient-il, avec ce noir et blanc simplissime, à traduire l'atmosphère de chaleur et de lumière d'un été en Bretagne ? C'est un mystère, mais c'est aussi un miracle.

Si vous avez aimé Blankets, de Craig Thompson, qui aborde en partie le même sujet, vous ne pourrez qu'adorer, comme je l'ai fait, ce roman graphique exceptionnel qui marque d'ores et déjà l''année 2017 d'une pierre lumineuse.

A lire et à offrir !

Acheter sur Amazon

Du même auteur