5 mauvaises excuses pour ne pas lire – N°2 : j’ai pas le temps !

Posté le 7 janvier 2018, par letournepage, dans La vie d'un lecteur

Bien ! Après avoir démonté avec brio (si, si !) la première excuse pour ne pas lire, à savoir que la lecture, c’est trop cher (voir ici pour ceux qui ont raté la premier épisode), nous poursuivons aujourd’hui l’étude des excuses les plus bidons pour éviter de plonger son nez dans un bouquin.

Et autant vous l’annoncer tout de suite, sous forme d’haïku (on est lettré ou on ne l’est pas !) :

le sujet du jour,

croyez-moi, ami lecteur,

c’est du lourd !

*


*

Excuse bidon n°2 : Je ne peux pas lire : je n’ai pas le temps !

*

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

Time vs book

*

Cette phrase, combien de fois l’ai-je (et l’avez vous) entendu dans mon existence !

Si jamais vous osez la prononcer devant moi, je hurlerais, exaspéré :

« Hoouuuu ! Shame on you, quelle mauvaise foi ! »

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

*

Vous n’avez pas le temps de lire ?

Vous n’avez pas le temps de lire ? (je répète, abasourdi)

Vous avez donc une vie si riche, si remplie de tâches importantes, indispensables ?

Vous avez donc tant de responsabilités que vous n’avez même plus le temps de dormir, de vous laver peut-être (là, c’est désespéré, et je plains vos proches) ?

Je devrais être en admiration !

Sauf que je ne vous crois pas….

Quand on aime lire, on trouve toujours du temps pour le faire !!!

*

Comment ? Voilà deux pistes, fournies gratuitement par un spécialiste (moi) :

*

⇒ Piste n°1 : Lire au lieu de rester planter devant un écran

*

Interviewons Monsieur Jépaltan-jépaksaàfout’ :

« Non, mais c’est dingue ça ! Comment voulez-vous que je trouve un créneau pour lire, j’ai des responsabilités, moi (des gamins, des courses à faire, une réunion de copropriété) !

Je n’ai déjà pas un instant à moi, du matin au soir, du soir au matin et vice-versa. Je cours, je cours…

Vous voulez me faire mourir d’épuisement ? »

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

Travailler, se déplacer, manger, boire, s’occuper des enfants, des parents, faire les courses, ranger, faire le ménage, s’informer, faire du sport, se distraire…

la vie vous est comptée, minute par minute. Pas un instant de libre. Triste vie, derrière les barreaux de la contrainte.

Jusque-là, je veux bien vous croire.

Mais, question indiscrète : toutes les tâches que vous accomplissez avec tant de diligence (tagada, tagaga !) et d’abnégation sont-elles indispensables ?

Oui ?

Cette fois-ci, je n’en crois pas un mot !

Penchons-nous sur ce qui fait le plus mal : la télévision

. 5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

Télévision sans livres

*

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

Télévision avec livres

*

Examen de conscience : combien de temps passez-vous en moyenne chaque jour devant la télévision à visionner une émission, regarder un film ou une série ?

Cinq secondes pour la réponse…

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

Time ! Vous avez répondu ?

Maintenant, multipliez le chiffre de votre réponse par 2, et vous serez sans doute plus proche de la durée réelle de votre addiction, car

le temps moyen passé quotidiennement par un français devant sa télévision est de

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

Oui, je sais, cela fait mal quand on a le chiffre devant les yeux.

Mais ça pourrait être  index (re)  [Joke ! 3:14… Pi… Ok, je n’insiste pas]

*

Problème : regarder la télévision présente trois caractéristiques principales :

  1. C’est l’acte le plus passif de l’existence
  2. C’est l’acte le moins nécessaire de l’existence
  3. C’est l’acte dont il est le plus difficile de se désintoxiquer

[Sur le troisième point : peut-être en mettant de côté les actes suivants : manger, boire, fumer, s’engueuler avec son conjoint, râler contre le gouvernement, se gratter l’occiput quand on est perplexe…]

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

Petite pause pour faire un peu d’histoire : n’oubliez pas que, il y a tout juste trois générations, les gens ne regardaient pas moins la télévision : ils ne la regardaient pas du tout !

Et pour cela, il y avait une bonne raison : elle n’existait pas encore, de même que tous ses appendices !

No TV, pas de box, câble, console, antenne satellite, pas de DVD. Sérieux, je vous jure !

*

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !   Mais que faisaient nos arrières grands-parents ?

*
Réponse : ils faisaient autre chose !

Radio (un peu), jeux (beaucoup), discussions en dînant autour d’une table (si, si !), crochet, tapisserie et tricotage (pour ces dames), alcool, cigare, bricolage (pour ces messieurs), certains même en profitait pour passer un peu plus de temps à deux sous la couette pour jouer à tireliponpon…

Mais surtout : ils lisaient !

Ils lisaient à voix basse pour eux-mêmes, à voix haute pour les autres, sur la terrasse (l’été), au coin du feu (l’hiver).

Mmmm, une bonne tisane avec un bouquin devant un bon feu… !

*

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

*

« D’accord », allez-vous me dire (car vous êtes d’une grande honnêteté intellectuelle).

Puis vous ajouterez sans doute : « mais la télé existe, maintenant, alors pourquoi m’en priver ? Car j’aime la regarder ! »

Je vous comprends. Je suis moi-même devant mon écran quasiment tous les soirs pour regarder les infos ou une émission de débats, puis je vais sans doute me faire plaisir en visionnant un ou deux épisodes de ma série en cours préférée.

Mais après, je vais éviter de zapper jusqu’à ce que mes yeux se ferment tout seuls, et je vais aller me coucher pour lire avant de m’endormir !

Lire au lit ! Une idée obscène, révolutionnaire !

*

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

*

Oh, pas forcément des heures ! Tout dépendra de ma forme et de mon envie. Certains jours, cela sera dix minutes, d’autre vingt, et si c’est le week-end, peut-être un peu plus.

Cela représentera dix pages, vingt pages, cinquante pages si le bouquin est vraiment prenant.

Allez : disons une moyenne de vingt pages par jour.

Sur ces bases-là, permettez-moi de faire un calcul simple et rapide :

download

Soit, 20 minutes par jour. Sur 3 h 14, vous noterez que je vous laisse presque 3 h d’écran quotidiens !

20 minutes = 20 pages par jour*365 = 7 300 pages sur une année.

7 300 pages.

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

Et si vous recalculez sur la durée de vie moyenne d’un adulte en état de lire, cela fait 7 300 * 50 ans = 365 000 pages.

365 000 pages.

Dingue ! Impressionnant !

A raison de, mettons, 250 pages par livre, cela fait (arrondissons)… 1 500 livres.

Oui : mille cinq cents livres !

De quoi remplir une petite dizaine de bibliothèque Billy Ikéa !

 

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

*

[NB : pour les néophytes, la Billy est l’unité de mesure universellement reconnue par tous les amateurs pour le livre]

1 500 fucking bouquin auront défilé devant vos yeux ébahis, si vous ne passez que 20 minutes chaque jour de votre vie à lire un roman (essai/BD/) !!!

A l’arrivée : 10 % de télévision en moins, et 10 bibliothèques en plus ! Réellement magique, non ?

⇒ Piste n°2 : Lire tout en faisant autre chose en même temps

*

Là, je l’entends déjà Monsieur Fôpam’lafair, avant même que je n’ai le temps de lui expliquer ma suggestion :

Eh ! Le binoclard (NB : c’est moi. J’ai effectivement des lunettes, avec tout ce que je lis),

tu m’ prends pour un magicien ? Y’a marqué Gandalf sur mon front ? Mais j’suis pas un bidextre ! (NB : Mr Fôpam’lafair n’est pas très cultivé, je vous le rappelle…)

Vous voulez que j’bouquine en conduisant ? Quand j’aurais écrasé un bébé qui traversait dans son berceau, j’vous appellerai pour l’assurance !

Pourtant cette piste – un simple sentier de haute montagne de prime abord – est certainement la voie royale pour parvenir à lire des montagnes de livres sans même s’en apercevoir !

En creusant un peu la question, j’ai identifié 5 techniques :

*

  • Technique n°1 : lire en se déplaçant

Marche, transports en commun, train, avion : chacun passe en moyenne, chaque année, au moins 1 000 heures à se déplacer !

Pourquoi ne pas lire durant ses mille heures !

Attention : je ne vous incite pas à prendre des risques, et vous avez vu que ma liste de mode de transports ne comprend pas les termes suivants : voiture, vélo, moto…

Non : lire en se déplaçant quand votre attention n’est pas sollicitée, uniquement.

« Dans les transports en commun, je comprends, on est assis, l’esprit lire. Mais… et la marche ? » allez-vous me demander (vous êtes toujours aussi pugnace !)

La marche ? Il suffit de ne pas la rater !

*

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

*

Avec un peu d’entrainement, croyez-en mon expérience, il est possible de lire en marchant (à l’exception de la traversée des rues, propice aux écrabouillages et écrabouillements inopinés).

Le seul risque ? Vous payer un poteau ou un réverbère de temps en temps, comme cela m’est arrivé plus d’une fois.

Cela fera rire autour de vous, à vos dépends… Bonne action !

*

  • Technique n°2 : lire en mangeant

Exercice délicat, parfois dangereux, mais parfaitement réalisable.

*

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

*

Le sujet est si important que je lui ai consacré un article entier de La vie d’un lecteur : Lire ou manger : il faut choisir !, que je vous incite et invite à découvrir séance tenante !

*

  • Technique n°3 : lire en se lavant

♦ Sous la douche ?

Le résultat n’est pas terrible, sauf à bouquiner les petits livres en plastique que vous aurez piqué à un bébé de votre entourage.

Inconvénient : cela se lit vite, très vite, et le contenu n’est pas toujours fondamentalement passionnant.

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

♦ Dans un bain ?

Que voilà une excellente idée !

Lire dans son bain est une des activités les plus agréables qui soit.

Vous êtes dans un milieu quasi utérin : au chaud, tranquille, pas de bruit, détendu, complètement attentif et réceptif à l’histoire adéquate que vous aurez préalablement choisie avec soin (je vous invite cependant à éviter les romans comme Moby Dick ou 20 000 lieues sous les mers).

Inconvénient : le risque de lâcher de bouquin.

Je m’explique : dans un bain bien chaud, vous vous détendez, vous vous relaxer, vous pouvez même très légèrement vous assoupir et… la prise que vos mains assuraient sur votre livre peut se relâcher… et votre roman peut choir inopinément dans le liquide mousseux (vous avez mis du liquide moussant, bien entendu !).

Splash ! Panique à bord, un livre à la mer, sortez les canots de sauvetage !

Vous repéchez le précieux fascicule que vous n’aurez plus qu’à faire sécher sur un radiateur….

Puis, une fois sec, que vous pourrez mettre à la poubelle !

Car, soyez prévenu, un livre imbibé d’eau une fois sec ressemble à ça…

*

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

*

Oups ! Désolé, je me suis trompé d’illustration…. Je voulais dire : à ça…

*

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

*

  • Technique n°4 : lire en faisant du sport

Jogging, stretching, vélo, fitness : finies les heures d’ennui à mouliner bras, jambes, fessier (quoique, mouliner son fessier, je ne sais pas si…), l’esprit vide comme un coureur du tour de France après sa prise d’EPO !

Prenez un smartphone, des écouteurs et…. Lisez en faisant du sport !

Comment ça, vous ne savez pas lire en courant ou en faisant du vélo ?

Et avec des écouteurs dans les oreilles ? Les livres audio, c’est fait pour les chiens ?

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

*

Savez-vous que le marché du livre audio est le secteur de l’édition qui enregistre la plus forte croissance depuis plusieurs années ?

Que de nombreux acteurs au nom prestigieux et à la voix modulée passent des heures à enregistrer le récit audio des plus grands romans ?

Essayez, vous verrez, faire du sport et se cultiver ne seront bientôt pour vous plus deux termes antinomiques.

Au contraire : faire du sport en se cultivant, c’est l’assurance d’un esprit sain dans un corps sain !

Mens sana in corpore sano, comme disait Juvénal, qui avait su garder l’esprit juvénile (yes ! je l’ai fait !)

*

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

*

  • Technique n°5 : lire en dormant

Non, c’est une blague, oubliez !

J’ai essayé, mais je n’ai pas encore trouvé de livres à lire les yeux fermés.

Mais je ne désespère pas, j’ai déjà repéré énormément de livres qui m’endorment !

*

5 mauvaises excuses pour ne pas lire - N°2 : j'ai pas le temps !

 

J’arrive au bout de ma démonstration.

Si je ne vous ai pas convaincu que, quel que soit votre mode vie, vous pouvez toujours trouver le temps de plonger le nez dans un livre, c’est que vous êtes de très, très mauvaise foi.

Quoiqu’il en soit, n’hésitez pas à crier bien fort :

 

Merci la vie d’un lecteur !

Et très bientôt – Oh joie de l’anticipation du plaisir ! – , je vous proposerai de nous attaquer à la troisième (et peut-être à la plus pernicieuse) des idées préconçues qui nuisent à la lecture : non, lire ne rend pas asocial !

Vous trouverez l’article ici !

*


Le coin cadeau * **Les livres du jour

Les meilleures ventes* **L’actualité des sorties


Le modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur permet au Tourne Page de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *