Les vieux fourneaux

Ceux qui restent

Wilfrid Lupano, Paul Cauuet

Dargaud

Partager sur :

Le pitch

Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d'enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir.

Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l'autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur.

Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu'il n'y a pas d'âge pour commettre un crime passionnel.

Mon avis

Comme j'ai pu le dire par ailleurs, Lupano est vraiment le scénariste de BD "comique" qui monte. Avec Les vieux fourneaux, il touche enfin le pactole, car cette série est un véritable succès de librairie, et c'est mérité, car il invente ici, ce que j'appellerais, si vous me le permettez, l'humour gérontophile !

Le lecteur découvre avec un peu d'incrédulité, effaré, une bande de vieux anars, affranchis des règles de notre bonne vieille société moderne.

*

les-vieux-fourneaux-tome-1-planche-2

**

Ce sont en fait de véritables enfants de mai 68 (ils devaient déjà avoir une bonne trentaine d'années à l'époque...), ne respectant rien, grands enfants parfois odieux, parfois adorables et touchants (mais plutôt odieux !), écolos avant et après l'heure, contre les multinationales et l'argent roi.

*

lvf2

*

L'idée de Lupano, c'est de les suivre au fil des aventures de leur jeunesse qui, une à une, remontent à la surface pour perturber la fin de leur vie.

Le premier tome est une balance parfaitement réussie entre l'humour, franchement déjanté, et l'émotion. Une grande réussite, à offrir aux vieux... et au moins vieux !

Acheter sur Amazon

Du même auteur