Un zoo en hiver

Jirô Taniguchi

Casterman

Partager sur :

Le pitch

Kyôto, 1966. Le jeune Hamaguchi travaille chez un fabriquant de textile. Mais lassé de ne pouvoir y assouvir sa passion pour le dessin, il démissionne et part pour Tôkyô.

Il y découvre, en même temps qu'un studio de mangas qui lui donne sa chance, la vie nocturne et les milieux artistiques de la capitale. Mais le travail d'assistant mangaka est éreintant et Hamaguchi comprend vite qu'on y trouve difficilement le temps et l'énergie pour se consacrer à des oeuvres personnelles.

Pour la première fois, Jirô Taniguchi se remémore ses débuts de mangaka et sa jeunesse dans le Tôkyô des années 1960. Un magnifique récit d'apprentissage, où toute la finesse et l'élégance de l'auteur sont réunies pour illustrer les premiers émois de l'âge adulte.

Mon avis

Les amateurs de Jirô Taniguchi, le grand auteur japonais de BD - j'évite volontairement de parler de mangas car, dans une partie de son oeuvre,  Taniguchi est infiniment plus proche de la BD occidentale que du manga, tant dans sa technique de narration, son style graphique, que du sens de lecture choisi (de gauche à droite) -, ne doivent pas passer à côté de la lecture de ce récit, malgré son titre vraiment peu engageant.

Dans ces deux cents planches dessinées avec ce style graphique si reconnaissable que vous pouvez identifier un livre de Taniguchi à vingt mètres sur une table de libraire, l'auteur raconte en effet comment, à la sortie de l'adolescence, dans les années soixante, il a entamé le long processus devant le conduire à devenir un "mangaka", un maître du manga.

*

bbbn9jnvovlh4etrjzwiswi3iro350x459

*

C'est donc une chronique, au ton aussi fin, délicat et d'une finesse psychologique parfaite que vous allez parcourir.Vous le ferez sans doute d'une traite car, à sa manière, Taniguchi parvient à produire, l'air de rien, de vrais Tourne Page.

Chronique du passage à l'âge adulte, de la vie lycéenne à la vie professionnelle, de l'adolescence au premier amour. Premier amour qui est le second thème traité, celui qui prend de l'importance tout au long du récit, simple contrepoint de l'histoire principale au début, pour devenir sur la fin le centre du "roman".*

En cela, Un zoo en hiver est un vrai récit d'initiation, prenant (on apprend plein de petites choses sur la vie d'un dessinateur et sur l'édition de mangas), touchant, porteur d'une nostalgie plutôt positive.

Et si vous êtes une lectrice et que l'histoire d'un adolescent dessinateur de manga ne vous passionne pas plus que cela, tentez tout de même votre chance, vous y trouverez probablement votre part. Et n'hésitez pas à l'offrir à votre fils, frère, cousin, filleul, que sais-je encore, il va probablement adorer !

Acheter sur Amazon

Du même auteur