Les meilleures adaptations de livres au cinéma

Posté le 6 septembre 2018, par letournepage, dans Le coin cadeau

Les meilleures adaptations de livres au cinéma

Les meilleures adaptations de livres au cinéma

Quand on aime lire, quand on passe son temps le nez dans les livres, on est parfois – souvent – aussi fan de cinéma.

Grands lecteurs et cinéphiles, même combat ?

Sans doute, car lorsqu’on prend la peine d’y réfléchir, les deux addictions procèdent un peu du même schéma : utiliser ses yeux pour accéder à un monde autre.

Bien évidemment, le vecteur n’est pas le même, l’interface qui permet de passer de son cerveau – la réalité – à l’imaginaire est différent.

D’un côté, des caractères « imprimés » sur un support (papier, liseuse) ; de l’autre des images.

De nombreux grands lecteurs – j’en fais partie – vous diront que le livre présente un avantage immense sur le cinéma.

*

L.A. Confidential

*

Dans un livre, l’auteur vous raconte une histoire, et votre cerveau, votre imagination, vos filtres cognitifs fabriquent les images auxquelles vous allez associer cette histoire.

Dans un film, l’auteur vous livre l’histoire toute faite : les images de l’histoire sont déjà là.

Voilà la raison pour laquelle le lecteur est souvent déçu lorsqu’il visionne un film qui est l’adaptation d’un livre qu’il a lu, dévoré quelques temps auparavant : les images du film viennent se heurter à celles qu’il avait déjà en tête depuis la lecture du roman, et elles ne sont jamais les mêmes.

Dans l’idéal – fantasme absolu ! -, un lecteur aimerait découvrir dans un film la transcription littérale de sa vision romanesque personnelle du livre adoré.

Mais ce n’est – pour l’instant ! – pas techniquement possible.

Alors il faut faire avec cette contrainte.

*

Le silence des agneaux

*

Et vous avez constaté que, tout compte fait, cette contrainte se révèle être parfois une bonne chose car le réalisateur (et le scénariste) du film peuvent, en adaptant le livre, présenter leurs propres images, leur propre vision du roman.

Et qui dit que leur vision n’est pas plus belle, plus intéressante que la vôtre ?

Ou, peut-être, qu’elle la complète, ou l’enrichit en les confrontant ?

Voilà pourquoi il est merveilleux d’aller au cinéma, tout autant qu’il est merveilleux de lire des romans !

Et si, par hasard,vous découvrez au cinéma un film qui est l’adaptation d’un roman plus ou moins connu, mais que vous n’avez jamais lu, et que cette découverte vous donne envie de lire le livre, c’est tout simplement magique  !

Même si, là aussi, les images du film vont venir heurter, pendant votre lecture, celles que votre cerveau va former, inéluctablement (bien que le choc se révèle en l’occurrence moins traumatisant).

Ceci posé, reste pour l’amateur le choix difficile des romans et des adaptations cinématographiques à découvrir car, au fil des 130 ans de l’histoire du cinéma, dieu sait si on a adapté du livre au cinéma !

En fait, les producteurs n’ont pas arrêté !

*

Harry Potter films

*

Plutôt que de s’embêter à engager un scénariste – un auteur ! – pour inventer ex nihilo une histoire qui va servir de support au film, ils ont la plupart du temps trouvé plus simple de sélectionner des romans déjà écrits, et les transposer en image.

Bonne idée sur le papier, mais dans la réalité, c’est souvent le désastre. Pourquoi ?

  • Parce qu’il y a dans un livre tant de choses difficiles à montrer et tant de choses exprimées sans être décrites qu’en faire des images est complexe, et même parfois impossible.
  • Parce que le style de l’auteur d’un roman est unique, et que le style d’un cinéaste l’est aussi (enfin… s’il en a un un, bien entendu !)
  • Parce que les images lues vont se heurter aux images vues (voir le développement plus haut).
  • Parce que l’écriture d’une adaptation devrait prendre autant de temps que la rédaction du manuscrit original, et que les producteurs n’ont jamais le budget nécessaire à y consacrer. Alors c’est bâclé.

Résultat : 90 % des adaptations de romans au cinéma sont des daubes qui trahissent le roman. Sacrilège !!!

Et dans les 10 % qui restent, 9 % sont de simples décalques narratifs, une reprise de l’histoire, mais sans le style.

*

Le diable s'habille en Prada

*

Heureusement, il reste les autres.

Ceux qui, d’un bon, d’un excellent roman, on fait un bon, un excellent film.

Et là, cela peut être magnifique car chacun sait que certaines adaptations sont des chefs-d’oeuvre, supérieurs en tout point au roman dont elles sont tirées.

Mais pour les repérer, il faut du temps, et il faut affronter bien des déconvenues.

Voilà pourquoi je me suis décarcassé, pour vous mâcher le travail.

Car des romans, j’en ai lu…. des milliers et des milliers et des films, j’en ai vu autant.

Après avoir bien réfléchi, je vous ai préparé une série de sélections thématiques de romans et de films à découvrir.

*

20 000 lieues sous les mers

*

Ces sélections partent tous du même principe : les œuvres pour être sélectionnées doivent répondre à trois conditions :

  1. Le roman et le film doivent être tous les deux bons, voire très bons, et même excellents.

Un roman raté ? Out ! Une adaptation ratée ? Out !

Et lorsqu’un roman de qualité a été adapté à plusieurs reprises au cinéma, je prends la ou les versions les plus abouties.

     2. Le jugement sur la qualité du roman et du film est… le mien.

Eh oui, c’est une vision subjective que je vous propose, comme dans tout ce qui vous est proposé sur ce site !

Vous ne trouverez donc pas ici certains films (et les romans correspondants) que certains critiques considèrent comme des réussites. Parce qu’ils ne m’ont pas plu.

Point barre.

    3. Les films doivent être l’adaptation d’un roman déjà écrit.

Vous allez me dire que c’est le principe même de l’adaptation.

Sans doute, mais vous ne savez peut-être pas que certains romans ont été écrits après le tournage d’un film à succès !

Un exemple parmi les plus connus ? 2001, l’odyssée de l’espace a été écrit par Arthur C. Clarke après que Stanley Kubrick en ai fait un film… sur un scénario de Clarke.

Voilà le décor planté.

Vous trouverez ci-dessous la liste des articles du Tourne Page consacrés aux romans et et à leurs adaptations cinématographiques.

Chaque article présente, de manière détaillée, le meilleur des associations roman/film, sur une thématique donnée.

Cliquez sur l’image associé à la thématique pour accéder à l’article.


H2G2

Romans de SF : les meilleures adaptations au cinéma


Le docteur Jivago

*

Romans historiques : les meilleures adaptations au cinéma


Articles à venir :

 

⊗ Les grands romans classiques : les meilleures adaptations au cinéma

⊗ Romans policiers : les meilleures adaptations au cinéma

⊗ Romans Fantasy : les meilleures adaptations au cinéma

⊗ Romans feel good et comédies : les meilleures adaptations au cinéma

⊗ BD: les meilleures adaptations au cinéma

⊗ Romans fantastiques : les meilleures adaptations au cinéma

 


Le coin cadeau ** Les livres du jour**L’actualité des sorties

Les meilleures ventes** La vie d’un lecteur


Rappel : le modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur permet au Tourne Page de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.

 

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *