Brume

Stephen King

Albin Michel

Partager sur :

Le pitch

Stephen King nous propose ici en quelque sorte une série de cours et moyens métrages, tous destinés à nous faire éprouver le délicieux frisson de la peur.

Dans la longue nouvelle qui donne son titre au recueil, l'horreur surgie de la brume, qui assaille un supermarché, est moins à craindre que celle qui gît au fond des âmes.

Dans Mémé, qui clôt ce livre, le tendre récit de la fin d'une vie nous montre comment apprivoiser la mort en dansant dans la neige avec nos chers disparus.

Entre ces deux contes, le célèbre auteur américain aura joué sur toutes les cordes de la sensibilité, dans le décor superbe de ce Maine où il vit, alliant un truculent réalisme aux fantaisies inquiétantes de l'imagination.

Mon avis

On est fan de Stephen King ou pas. Pour ma part, je suis un fan absolu du Stephen King d'avant l'Accident (en 1999, il est victime d'un très grave accident de la route). Après, cela n'a plus jamais été pareil.

Brume est du SK première période, c'est donc excellent. King a toujours un problème d'incontinence narrative, c'est pour cela que ses nouvelles sont souvent merveilleuses : il n'abuse pas de ses trop grandes facilités d'écriture.

Ici, 20 nouvelles, de tailles extrêmement différentes. Elles sont, forcement, de qualités inégales (niveau général : très bon à excellent), mais je vous encourage, je vous incite, je vous pousse de toute façon à acheter ce très épais recueil (rapport qualité/prix top !) ne serait-ce que pour lire la nouvelle qui donne son titre au recueil.

Brume est en fait un vrai roman (beaucoup plus long en tout cas que tous les livres d' A. Nothomb !) de 400 000 signes et c'est absolument terrifiant (l'adaptation au cinéma ne manque pas d'intérêt non plus)

Un des meilleurs recueils de nouvelles fantastiques de ma connaissance. Mais dans mon panthéon personnel du genre, ce n'est pas le seul recueil du Maître à y figurer !

Acheter sur Amazon

Du même auteur