Coraline

Neil Gaiman

Albin Michel

Partager sur :

Le pitch

Coraline vient de déménager et découvre son environnement, une étrange maison qu'elle et ses parents partagent avec des voisins peu communs : deux anciennes actrices et un vieux toqué éleveur de souris savantes.

"Je suis une exploratrice !", clame Coraline. Gare pourtant : derrière la porte condamnée, un monde magique et effrayant l'attend. Attention, grand frisson.

Mon avis

Neil Gaiman est un des maîtres du renouveau de la Fantaisy britannique. Il a rencontré un succès croissant, tant pour ses romans qu'à travers les adaptations nombreuses, faites au cinéma. Cependant, il écrit beaucoup et la qualité de ses œuvres est assez inégale, cela va de "correct" à "formidable".

Ici, nous sommes entre les deux. Coraline fait partie des romans que Gaiman a consacré à l'enfance. Il a, à lui tout seul, repensé le roman gothique pour enfant/adolescent. Sa capacité à introduire de l'étrange, voire de l'horreur dans un conte qui démarre, souvent, de manière assez traditionnelle, est étonnante.

Ce court roman est excellent, il distille une petite musique désagréable, troublante, qui touchera aussi les adultes, qui peuvent très bien le lire, il y prendront grand plaisir.

Cependant, ce récit souffre de la comparaison avec le merveilleux L'étrange vie de Nobody Owens qui est autrement plus accompli.

Acheter sur Amazon

Du même auteur