Neverwhere

Neil Gaiman

Au diable vauvert

Partager sur :

Le pitch

Londres, un soir comme tant d'autres. Richard Mayhew découvre une jeune fille gisant sur le trottoir, l'épaule ensanglantée. Qui le supplie de ne pas l'emmener à l'hôpital... Et disparaît dès le lendemain.

Pour Richard, tout dérape alors : sa fiancée le quitte, on ne le connaît plus au bureau, certains, même, ne le voient plus...

Le monde à l'envers, en quelque sorte. Car il semblerait que Londres ait un envers, la "ville d'En Bas", cité souterraine où vit un peuple d'une autre époque, invisible aux yeux du commun des mortels. Un peuple organisé, hiérarchisé, et à la tête duquel les rats jouent un rôle prépondérant.

Plus rien ne le retenant "là-haut", Richard rejoint les profondeurs...

Mon avis

C'est avec ce roman de Fantasy urbaine que j'ai entamé ma relation littéraire avec Neil Gaiman, avant le passage du millénaire.

Je suis sorti de ce roman fasciné, bouche bée, certain d'avoir ouvert une porte sur l'univers d'un auteur à nul autre pareil. L'avenir me confirmera que, malgré une certaine irrégularité dans la qualité de ses créations qui varie au gré de ses inspirations, Neil Gaiman est vraiment un écrivain à part, créateur de mondes et d'ambiances qui lui sont propres, immédiatement reconnaissables.

Si vous ne connaissez pas cet auteur majeur des trente dernières années, je vous recommande de commencer, sans doute, par Neverwhere qui est, en quelque sorte, son Alice au pays des merveilles : passez la porte, et vous vous retrouverez, avec le héros, de l'autre côté du miroir, dans un monde à la fois proche et si lointain... Merveilleux, dans tous les sens du terme !

Acheter sur Amazon

Du même auteur