Le premier meurtre

Neil Gaiman, P. Craig Russell

Delcourt

Partager sur :

Le pitch

À son allure, on n'aurait jamais deviné que l'homme assis là, sur le banc, était en réalité un ange déchu, descendu depuis des éternités des cieux parmi les hommes, afin de conter une histoire que vous devez entendre...

Une histoire qui raconte les Mystères du meurtre. Les Mystères du TOUT premier meurtre de l'histoire de l'Humanité.

Un meurtre survenu au paradis. Le meurtre d'un ange...

Mon avis

Le talent de Neil Gaiman a éclaboussé le monde de la littérature fantastique depuis vingt ans : Stardust, Neverwhere, L'étrange vie de Nobody Owens, entre autres exemples. Certains de ces romans ont été adaptés en BD, Nobody Owens, par exemple, a fait l'objet d'une parution en comics (deux volumes), sous la houlette de P. Craig Russell, qui a travaillé également avec l'auteur sur le roman graphique Sandman.

Le premier meurtre retrouve donc les deux auteurs, Russell ayant adapté une pièce radiophonique de Gaiman, sur un thème très original (un meurtre chez les anges). Résultat : ça passe ou ça casse. Mais pour moi, ça casse complètement.

Imaginez une enquête, sur 66 planches (l'album comporte par ailleurs un long cahier expliquant le travail de Russell, assez intéressant), où, passées une douzaine de planches assez intrigantes qui se déroulent à Los Angeles, l'intrigue s'envole dans le passé et dans les limbes, au milieu des anges.

Des dizaines de planches exposant sous tous les angles imaginables les corps dénudés (mais asexués) de multiples anges, l'un d'entre eux étant chargé de l'enquête sur le meurtre de Carasel. On se croirait dans un atelier florentin au XVI° siècle. Pourquoi pas.

*

premiermeurtre_04

*

Mais les vignettes sont saturées de dialogues interminables et pompeux, les illustrations sont kitchissimes, l'ensemble pique les yeux et le cerveau. Impossible de dépasser la moitié de l'ouvrage.

J'imagine que cette oeuvre peut correspondre aux amateurs d'une certaine esthétique baroque (toute l'oeuvre de P. Craig Russell flirte avec l'excessif), mais ce n'est vraiment pas ma tasse de thé.

Acheter sur Amazon

Du même auteur