Dix petits nègres

Agatha Christie

Le livre de poche

Partager sur :

Le pitch

Dix personnes apparemment sans point commun se retrouvent sur l'île du Nègre, invités par un mystérieux M. Owen, malheureusement absent.

Un couple de domestiques, récemment engagé, veille au confort des invités. Sur une table du salon, dix statuettes de nègres. Dans les chambres, une comptine racontant l'élimination minutieuse de dix petits nègres.

Après le premier repas, une voix mystérieuse s'élève dans la maison, reprochant à chacun un ou plusieurs crimes. Un des convives s'étrangle et meurt, comme la première victime de la comptine. Une statuette disparaît. Et les morts se succèdent, suivant le texte à la lettre. La psychose monte.

Le coupable se cache-t-il dans l'île, parmi les convives ?

Mon avis

Dix petits nègres est tout simplement la quintessence du talent et du savoir-faire d'Agatha Christie. Ici, pas d'Hercule Poirot ou de Miss Marple, pas d'enquête classique pour résoudre un meurtre, pas de whodunit à sens unique.

Juste un huis clôt fracassant dans la simplicité de sa mécanique et de sa mise en scène, et d'une effroyable complexité dans la minutie de la mise en place du récit.

Il ne faut pas s'étonner si tous ses lecteurs placent Dix petits nègres dans les cinq ou six meilleurs romans écrits par Agatha Christie, au côté, par exemple du Crime de l'Orient express, de Mort sur le Nil, du Meurtre de Roger Ackroyd, ou de La mystérieuse affaire de Styles : comme tous les titres que je viens de citer, Dix petits nègres donne l'occasion à l'auteure d'inventer littéralement une solution jamais utilisée jusqu'alors dans le roman policier.

Dans un switch ébahissant (vous risquez fort de voir votre mâchoire se décrocher de surprise en découvrant comment se dénoue cette intrigue infernale) Agatha Christie foudroie le lecteur qui n'aura jamais, jamais, l'occasion de trouver tout seul la vérité alors que rien dans le récit ne l'empêche pourtant de le faire.

C'est là tout l'art de la reine du roman policier : mettre tous les éléments sur la table, devant le lecteur, puis l'hypnotiser en déviant son attention afin qu'il ne devine rien. Un vrai travail d’illusionnisme littéraire. Imparable.

Une dernière précision : Dix petits nègres est non seulement un roman à énigme parfait, c'est aussi un roman à l'ambiance étonnante, proche du récit d'horreur, qui exploite au mieux les phobies que nous avons tous un peu au fond de nous : l'isolement, l'enfermement dans un espace dont on ne peut sortir tandis que la tempête gronde à l'extérieur et que les morts s'abattent autour de vous, foudroyé par une main invisible.

On ne pourra, à ce titre, que relever la parenté évidente avec L’île aux trente cercueils de Maurice Leblanc, sorti vingt ans plus tôt.

On ne dira jamais à quel point Agatha Christie a influencé avec ce roman plusieurs générations d’auteurs de romans et de films d'horreur, à partir des années 70...

Un chef d'oeuvre indispensable.

Acheter sur Amazon

Du même auteur