Les collines noires

Morris & Goscinny

Dupuis

Partager sur :

Le pitch

Le Sénat américain décide d'ouvrir l'accès aux territoires du Wyoming, régions fertiles et aptes à la colonisation. Il faut envoyer une expédition chargée d'étudier le territoire avant l'envoi de colons.

Les sénateurs demandent à Lucky Luke d'accompagner les membres de cette expédition : le professeur Simeon Gurgle, biologiste, le professeur Ira Doublelap, géologue, le géomètre Darryl Bundlofjoy et le Docteur Gustav Frankenbaum, anthropologue.

Ce ne sera pas une chose facile pour Luke de diriger cette expédition, car le sénateur Stormwind a chargé un homme de faire échouer cette mission. Et les Cheyennes pourraient déterrer la hache de guerre...

Mon avis

21ème album des aventures du célèbre cow-boy. Vous savez : celui qui tire plus vite que son ombre...

Ici, on est carrément au top de l'association de Luke, Morris et Goscinny. A partir du schéma scénaristique le plus récurrent de la série (Lucky Luke doit se déplacer d'un point A à un point B en escortant plusieurs personnes vulnérables), Goscinny exploite un pitch génial avec une maestria admirable.

Quatre savants, tous plus hurluberlus, distraits, brillants les uns que les autres, s'ébattent avec une ingénuité sans pareil au milieu d'un monde dangereux et plein de méchants et s'en tirent, à chaque fois, soit grâce à Lucky Luke (ce qui était prévisible), soit grâce à leurs propres talents (ce qui l'était beaucoup moins).

C'est le cas, par exemple, lors du célèbre duel à l'épée entre le professeur Frankenbaum, un vénérable savant à la longue barbe blanche, et un mercenaire dont la poitrine est ornée du tatouage mémorable A ma maman (avec une petite fleur) !

images

*

Succession de morceaux de bravoure à hurler de rire, Les collines noires est un sommet (ok, jeu de mot facile).

A placer absolument dans sa bibliothèque.

 

Acheter sur Amazon

Du même auteur