Les rivaux de Painful Gulch

Morris & René Goscinny

Dupuis

Partager sur :

Le pitch

Lorsque Lucky Luke arrive dans la charmante ville de Painful Gulch, il ne se doute pas du drame qui se trame... La ville est en effet ravagée par deux familles ennemies, les O'Timmins et les O'Hara... Sans que l'on sache pourquoi, leur opposition date de très longtemps, et face aux grandes oreilles des O'Hara, on retrouve les gros nez des O'Timmins.

Cette fois Lucky Luke ne sera pas shérif mais maire de la ville. Il faut dire que les habitants sont fatigués de ces conflits et qu'ils veulent retrouver l'ordre et le calme.

Lucky Luke va donc devoir déployer des trésors d'ingéniosité et de diplomatie pour arriver à ses fins... mais y parviendra t-il ?

Mon avis

19ème volume des aventures de Lucky Luke.

Les rivaux de Painful Gulch est indubitablement un des sommets de l'association Morris & Goscinny.

Comme toute réussite majeure de Goscinny, elle repose sur l'association d'une formidable idée de scénario (l'affrontement terrible entre deux familles qui se détestent) et d'une série de rebondissements et de gags superbes.

Pourtant, l'histoire réelle qui a inspiré Goscinny (la bataille qui a opposé les familles Hattfield et McCoy entre 1863 et 1891 ) est tout sauf drôle, puisqu'elle fit à l'époque une douzaine de morts (je vous conseille la série avec Kevin Costner, elle est formidable).

Mais le brillant auteur parvient, en un revers de main, à retourner le drame pour en faire une véritable pochade.

L'idée d'attribuer un travers physique terrible à chacune des familles (un immense nez pour les O'Timmin, d'immenses oreilles pour les O'Hara) est absolument géniale !

*

Les rivaux de Painful Gulch

*

Mais tout cela n'aurait pas le même intérêt sans la qualité des dessins de Morris qui se fait très visiblement plaisir, avec tous ces personnages grotesques qui s'agitent dans tous les sens.

Et comme tout cela s'achève sans drame humain (malgré les nombreux coups de feu échangés) et avec un happy end, que demande le peuple !

Tenez, je vous offre la dernière case de la dernière planche :

*

Les rivaux de Painful Gulch

*

Sans vouloir vous commander, j'insisterais bien pour vous obliger à vous offrir cet album qui devrait être remboursé par la sécurité sociale.

Le rire est le propre de l'homme, mais c'est aussi son meilleur médicament !

 

Acheter sur Amazon

Du même auteur