Stupeur et tremblements

Amélie Nothomb

Albin Michel / Le livre de poche

Partager sur :

Le pitch

Mais que diable Amélie-san allait-elle faire dans cette galère ?

C'est la question qu'on se pose en découvrant l'invraisemblable traitement auquel la jeune narratrice, double à peine voilé de l'auteur, est confrontée lors d'un emploi de quelques mois au Japon.

Embauchée par la compagnie Yumimoto, Amélie espère bien pouvoir faire ses preuves dans ce pays qui la fascine tant depuis qu'elle y a séjourné enfant. C'est sans compter sur la subtilité des règles tacites qui régissent la société japonaise, sans compter encore sur le mépris de Mle Mori, sa supérieure.

Les humiliations et les vexations se succèdent et la soumission s'installe : Amélie pensait être traductrice, elle finira dame pipi de l'entreprise…

Mon avis

Comme j'ai pu l'expliquer par ailleurs, chez Amélie Nothomb, il y a un effet millénaire. Les romans écrits jusqu'en 2000 ne manquent pas d'intérêt, ceux sortis par la suite jonchent le chemin d'une lente descente vers les abîmes de la littérature... Soyez heureux, Stupeur et Tremblements date de 1999 !

Véritable roman autobiographique, Stupeur et tremblements est, comme vous avez pu le découvrir dans le pitch qui raconte presque tout (comme d'habitude, chez Nothomb, on est très loin d'un roman fleuve !), est le récit d'un choc des cultures.

L'auteur a vécu sa petite enfance au Japon, et quand elle y est retourné, plus tard, elle ne s'est pas vraiment retrouvé dans ses souvenirs. Civilisation hyper hiérarchisée, avec des codes sociaux à mille lieux du monde occidental, le Japon est déconcertant pour quelqu'un qui n'y a jamais vécu; on découvre ici qu'il l'est presque autant pour une jeune femme qui y a ses racines !

Chronique d'une descente aux enfers (l'héroïne glisse peu à peu jusqu'aux chiottes, littéralement), c'est un texte très à plat, aux phrases courtes,  ponctuées de nombreux dialogues encore plus courts.

L'ensemble est très factuel - Amélie Nothomb n'a pas un style spectaculaire, c'est un euphémisme - et assez stupéfiant pour un lecteur français qui subira, lui aussi le choc culturel ressenti par l'héroïne. Un texte constamment traversé par l'humour caustique de l'auteure qui, ici, fonctionne très bien.

Cela peut être perçu comme très drôle par certains lecteurs, ou carrément terrifiant par d'autres. L'ensemble reste, je dois le dire, assez anecdotique, mais c'est parfait pour un voyage en train Paris-Lyon, juste la bonne durée !

Acheter sur Amazon

Du même auteur