Sambre

T3, Liberté, liberté

Yslaire

Glénat

Partager sur :

Le pitch

21-22 février 1848. La révolte gronde et le peuple se mobilise aux cris de "Liberté, liberté..." Mais la révolution a tant de visages...

Il y a celle guidant le peuple, que Delacroix a peinte en 1830, il y a celle de 1848, que Valdieu ne peindra pas, et puis il y a celle dont Bernard rêve et qui ressemble à une fille aux yeux rouges... Dans le Paris troublé de février 1848, chacun paiera le prix pour avoir voulu la posséder, et changer sa destinée...

Mon avis

3e tome de la fameuse saga d'Yslaire. A partir de ce tome, Yslaire est tout seul aux commandes, il a laissé Balac (Yann) sur le bord de la route.

Pour les amateurs, il faut savoir que ce tome s'appelait, dans les premières éditions, Révolution révolution, avant de devenir plus tard Liberté liberté. Très symbolique, car, vous l'avez compris, les héros sont progressivement plongés dans le déclenchement de la révolution de 1848

C'est cet instant qu'il faut mettre en avant la troisième qualité indéniable de cette saga.

*

sambre-tome-3-liberte-liberte-714625-250-400

*

Après la force du dessin et de la mise en couleur, puis le caractère éminemment romantique de l'histoire, il faut souligner la qualité du fond historique du scénario.

Des séries qui se passent pendant la révolution de 1848, je n'en connaissais pas, jusqu'alors, et c'est tout le mérite d'Yslaire et Balac d'avoir eu l'ambition de s'emparer de cette période mouvementée pour y ancrer leur histoire. Dans cet épisode, le lecteur va découvrir peu à peu, les terribles résonances entre l'histoire personnelle des héros et celle, plus globale, de la nation française.

Un enfant d'aristocrates, une fille du peuple, deux destins qui se rencontrent quand les classes s'affrontent sur les barricades et quand la monarchie française vit ses derniers instants.

Les scènes qui se passent dans les salons où la noblesse perdue vit sa débauche, sonnent parfois comme un écho stendhalien (Le rouge et le noir) ou balzacien (Les illusions perdues).

*

sambre-tome-3-liberte-liberte-581274-250-400

*

Les scènes qui se déroulent dans les ateliers du peintre et, déjà, sur les barricades, sont autant de références explicites à Delacroix (suite de la critique dans la fiche du 4e tome)

Une des œuvres majeures de la BD française de ces trente dernières années (pour les quatre premiers tomes). Absolument indispensable, à placer dans sa bibliothèque à côté de Bourgeon, Loisel...

Acheter sur Amazon

Du même auteur