Astérix et les Normands

René Goscinny & Albert Uderzo

Dargaud

Partager sur :

Le pitch

Les Normands se morfondent de ne point connaître la peur, censée leur "donner des ailes". Afin de percer le secret qui leur permettra de voler, leur chef Olaf Grossebaf décide de partir à la recherche de peuplades capables de leur enseigner la seule chose qu'ils ignorent.

C'est ainsi qu'ils accostent près du village gaulois où Goudurix, neveu d'Abraracourcix, est venu de Lutèce pour ses vacances. Terrifié par la venue de ces barbares sanguinaires, il passe aux yeux des Normands pour un "champion de peur".

Les guerriers du Nord crient victoire, un peu vite.…

Mon avis

9e tome des aventures d'Astérix et Obelix, publié en 1967.

On est dans la grande période de la série et cet album est formidable. L'idée de départ - cette curiosité des Normands pour la peur qu'ils ne connaissent pas et à qui ils prêtent des vertus miraculeuses -  est véritablement astucieuse, et Goscinny en tire le meilleur puisqu'il arrive à rebondir dessus tout au long des 44 planches en enchaînant les gags les plus improbables.

*

goscinny-uderzo-asterix-et-les-normands-1

*

J'adore tout particulièrement les patronymes des Normands, mais aussi leur physique. Uderzo, à cette époque de sa collaboration avec Goscinny, est vraiment à son sommet technique et chaque vignette est un régal pour les yeux.

*

t-09-pl-xlii-c-07

*

C'est l'occasion de rappeler que Goscinny aimera tellement ces personnages qu'il ne pourra pas s'empêcher d'en remettre une pincée dans un tome paru beaucoup plus tard, La grande traversée.

Acheter sur Amazon

Du même auteur