Astérix légionnaire

René Goscinny & Albert Uderzo

Dargaud

Partager sur :

Le pitch

Obélix n'a plus d'appétit, il est comme absent, au point de ne pas voir les arbres devant lui qui s'écroulent sur son passage, au grand désarroi d'Idéfix. Que se passe-t-il ? Il est a-mou-reux !

Seulement voilà que Falbala, la belle Gauloise élue de son coeur, pleure son fiancé Tragicomix, enrôlé de force dans la légion romaine.

Pour noyer son chagrin, Obélix décide de s'engager à son tour dans la Légion, avec son ami Astérix, histoire de montrer à Falbala combien il est courageux.

Mon avis

10ème tome des aventures d'Astérix et Obélix, publié en 1967.

Là, on est dans le top 5 d'Astérix, avec un pitch de départ délicieux. Obélix, ce gros malabar maladroit, amoureux d'une frêle jeune beauté ! La stupéfaction d'Obélix devant l'OVNI Falbala (Uderzo en a fait une vraie bombe !) donne l'occasion de quelques gags fabuleux... WKRSTKSFT !

*

falbal10

*

Le scénario est absolument bourré jusqu'à la gueule d'idées scénaristiques et de gags, cela pétille, fuse, rebondit à chaque page. Je vous rajouterais bien les onomatopées qui vont avec, mais WKRSTKSFT ! ceci n'est pas une BD !

*

1275611_inline12_scale_700xauto

*

Vous ne pourrez passer à côté de gags apparemment aussi insignifiants que celui de la "demi dalle" sans, une fois lu, vous en rappeler toute votre vie. Les gags de Goscinny, c'est comme les chewing-gums : impossible de s'en débarrasser !

À offrir. À tous ceux qui, les pauvres ignorants, ne l'ont jamais lu !

Acheter sur Amazon

Du même auteur