[Idées cadeaux Noël] Une avalanche de beaux livres pour Noël

Posté le 11 novembre 2017, par letournepage, dans Le coin cadeau

Les plus beaux livres pour Noël

 

Les années ont beau passer, repasser et s’entasser devant vos yeux, l’approche de Noël procure toujours un petit frisson d’attente et d’anticipation car enfoui au fond de nous, il y a toujours notre âme d’enfant, n’est-ce pas ?

Pour les amateurs de livres, Noël c’est aussi le moment de l’année où le contexte nous permet de craquer et acheter de très beaux ouvrages, parfois sur des sujets totalement improbables.

Pour le simple plaisir d’offrir (ou de s’offrir) de magnifiques objets, au prix souvent élevé, parfois vraiment indécent… mais quand on aime, on ne compte pas, comme disait le sage (ou la pub, je ne sais plus…) !

Voilà une vingtaine d’idées d’ouvrages hors normes choisis avec soin repérés pour vous au milieu du flot de publications qui inondent chaque année les librairies à l’approche des fêtes .

Grands, gros, lourds, splendides, étonnants, spectaculaires, extra-ordinaires…

Allez, c’est le moment de se lâcher : vous verrez, Mesdames, Messieurs, il y en pour tous les goûts et toutes les bourses !

Les plus beaux livres cadeaux pour Noël

– Cliquez sur la couverture du livre pour accéder à la page Amazon afin de l’acquérir,

ou sur le lien « Lire la suite » pour accéder à la critique complète du livre  –

Rappel : le modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur permet au Tourne Page de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifiés sur le site.


Les années vogue

Les années Vogue – Robert Doisneau

Flammarion – 356 pages – 49.90 €*

Le pitch : « En résumé, mon emploi à Vogue pouvait se diviser en trois volets.

D’abord la vie à Paris, sorte de trombinoscope de ceux dont les noms devaient absolument alimenter les conversations : artistes, écrivains, créateurs de toutes sortes. Ensuite les photographies de mannequins dans les décors de la ville ou sur le redoutable fond blanc du studio. Enfin, le troisième volet, les mondanités, est celui qui m’a laissé les souvenirs les plus durables » Robert Doisneau

En 1949, Michel de Brunhoff, qui dirige le magazine Vogue, passe un contrat d’exclusivité avec Robert Doisneau. De 1949 à 1952, il couvrira l’actualité mondaine, fera quelques photos de mode et réalisera des reportages pour raconter la vie en France, accompagné d’Edmonde Charles-Roux, sa rédactrice attitrée.

Leur complicité est grande mais la vie de « photographe mondain » ne convient pas à Robert Doisneau qui reprend sa liberté à l’échéance du contrat.

*

Mon avis : A l’occasion de l’exposition Robert Doisneau présentée à l’Espace Richaud, durant le deuxième semestre 2017, les Editions Flammarion ont eu l’excellente idée de publier ce magnifique ouvrage consacré à un aspect relativement peu connu de l’oeuvre d’un des grands plus grands photographes français.

Cet album consacré au Doisneau photographe de mode, photographe mondain est tout simplement saisissant, tant les très nombreuses photographies présentées sont exceptionnelles.

*

Les années vogue

*

En refermant ce livre impressionnant publié dans un format plus que généreux (le livre fait 32*25 cm et près de trois kilos !), on se prête à rêver : quels clichés étonnants l’homme aurait-il réalisé s’il était resté sur cette veine de représentation du futile ?

⇒ Lire la suite de mon avis.


Man Ray et la mode

Man Ray et la mode – Collectif

RMN – 248 pages – 39.90 €

Le pitch : C’est en 1922, alors qu’il vient d’arriver à Paris, que Man Ray fait ses premiers pas dans la photographie de mode. Il réalise alors de nombreux portraits de figures marquantes d’un milieu parisien mêlant membres de la a colonie américaine, représentants de la bonne société, artistes, écrivains… Il bénéficie assez vite de commandes dans le domaine de la publicité et de la mode en raison de son style aisément identifiable, celui du groupe surréaliste, qui joue à merveille du scandale et de la provocation. Son travail parfaitement maîtrisé, tempéré par un classicisme de bon ton, pimenté par un érotisme lisse génère des images pleinement assimilables par ses commanditaires.

Au tournant des années 1930, Man Ray évolue vers un style plus spontané, conforme à l’évolution du modèle féminin que des artifices techniques – solarisation, inversion négative, découpage, superpositions – mettent brillamment en valeur. Les années passées sous contrat avec le magazine américain Harper’s Bazaar (1934-1939) consacrent la liberté technique et formelle du photographe et marquent son apogée dans ce domaine.

*

Man Ray et la mode

*

Mon avis : Plus les années défilent, plus il est évident que Man Ray n’a pendant longtemps  pas été estimé à sa juste valeur, qui est immense.

Il s’impose désormais comme un artiste incontournable, un créateur majeur de l’entre-deux guerres. Et c’est bien entendu son oeuvre de photographe qui restera, avant tout, tant il a su créer, inventer, parfois révolutionner la technique et les thèmes, avec des influences sur la photographie contemporaine absolument incomparables.

L’ouvrage que je vous propose ici est publié à l’occasion de la vaste exposition qui lui consacré au tournant des années 2019-2020 à Marseille, puis à Paris.

*

Man Ray et la mode

Peggy Guggenheim

⇒ Lire la suite


Orient-Express : De l'histoire à la légende

Orient-Express : De l’histoire à la légende – Guillaume Picon

Albin Michel – 246 pages – 49 €*

Le pitch : Premier train à relier Paris à Constantinople – porte de l’Orient et incarnation des désirs et fantasmes qui s’y rattachent –, l’Orient-Express connaît un succès immédiat. Bientôt surnommé  » le roi des trains, le train des rois « , il entre de son vivant dans la légende.

Trente ans après son dernier voyage, l’Orient-Express nous ouvre ses archives inédites et les portes de ses ateliers de restauration, où les voitures historiques, témoins de cette histoire mythique, reviennent à la vie…  » Bienvenue dans un merveilleux voyage sans fin.  » Sir Kenneth Branagh

*

Mon avis : Voilà enfin, après toutes ces années, l’ouvrage définitif sur le mythique Orient Express !

Après une préface de Kenneth Branagh (rule Britannia !), l’historien Guillaume Picon aborde avec un sérieux et une précision d’entomologiste (non : d’historien !) l’histoire, l’environnement et tous les détails (y compris les plus infimes) du célèbre train.

*

Orient-Express : De l'histoire à la légende

*

C’est tout simplement fascinant.  Il faut dire que la matière y est : luxe, calme et volupté, l’Orient Express était tout cela la fois, à une époque où on savait encore prendre le temps de voyager, et dans les meilleures conditions possibles.

Rien que le nom – Orient Express – résonne comme une invitation au voyage.

⇒ Lire la suite de mon avis


D*Face, La Monographie

D*Face – La monographie

Albin Michel – 240 pages – 49.00 €

Le pitch : « Ce livre va écorcher vos rétines. » Shepard Fairey alias OBEY GIANT

« Au moment où vous prendrez ce livre entre les mains, il se sera écoulé au moins six ans depuis la parution de ma dernière monographie. Cela peut sembler peu de temps mais il ne faut pas oublier que ce que vous voyez dans ces pages, c’est ma vie. Je ne parle pas seulement des longues sessions de travail en studio, ni des journées de douze heures que mon équipe et moi consacrons à nos fresques. Il y a aussi tous les instants de la journée, et parfois de la nuit, que je passe à réfléchir, à créer, à déconstruire et à critiquer ce que je peins. Ce n’est pas juste un travail. C’est toute ma vie.

À l’origine, je voulais que cet ouvrage soit consacré à mes murs. J’en ai peint un certain nombre maintenant, entre 70 et 80. Puis j’ai réfléchi à toutes les expos et à tous les projets auxquels j’ai participé, et je me suis dit que c’était dommage de ne pas y intégrer quelques pépites supplémentaires. Ceux qui ne connaissent pas mon travail y trouveront quelques réalisations plus anciennes. Ceux qui me suivent depuis longtemps y découvriront mes nouvelles créations et pourront, métaphoriquement, jeter un oeil en coulisse. » D*Face

Un livre-objet spectaculaire sous coffret transparent sérigraphié sur les 2 faces représentant ses deux grands murs (réalisés en 2018 et 2019), visibles à Paris le long du métro aérien – ligne 6 – dans le 13e arrondissement.

D*Face, La monographie

*

*

Mon avis : Je dois l’avouer avec humilité : je suis loin d’être un spécialiste du Street art. Même si ce nouvel art urbain m’a toujours impressionné, surtout lorsqu’il prend la forme de très vastes compositions couvrant des murs entiers – des façades d’immeubles complètes, parfois ! – de nos grandes villes.

Je garde ainsi un souvenir ému de longues ballades à travers Brooklyn, il y a quelques années, sans doute l’endroit au monde où les artistes du genre se sentent le plus à l’aise.

*

Une fresque de D*Face sur le Coney art wall

*

Quoiqu’il en soit, même sans diplôme sur le sujet dans ma poche, je suis tombé en arrêt il y a peu devant le magnifique objet que constitue l’ouvrage consacré par D*Face… à lui-même et son oeuvre.

Un grand album épais (240 pages)  à couverture souple à motif de pois bleu, glissé dans un étui. Cet étui, lui aussi souple, transparent, reproduit une des plus célèbres créations de l’artiste américain,  cette elfe aux yeux et aux cheveux bleu.

*

*

⇒ Lire la suite


Les Paradis Secrets d'Yves Saint Laurent et de Pierre Bergé

Les paradis secrets d’Yves Saint laurent et de Pierre Bergé –

Robert Murphy – Albin Michel – 250 pages – 85.00 €

Le pitch : Yves Saint Laurent et Pierre Bergé. La quintessence du goût français. Deux esprits visionnaires qui ont créé une collection unique au monde. Les résidences qui abritèrent ces trésors étaient des œuvres d’art à part entière, un univers féerique où se mêlaient styles, époques et continents, où chaque pièce, chaque objet racontaient une histoire.

Avec une fièvre partagée, ils ont aimé les bronzes de la Renaissance; l’Art déco, les tableaux de Matisse, Géricault ou Warhol, les palais arabes, les datchas russes, les salons viscontiens, les bibliothèques où s’alignent éditions premières et incunables collectionnées depuis toujours par Pierre Bergé, les jardins normands hantés par l’ombre de Marcel Proust… De Paris à Tanger, de Deauville à Marrakech, les portes de ces paradis secrets s’ouvrent pour vous. Une dernière fois.

Mon avis : En 2009, moins d’un an après la mort d’Yves Saint Laurent, son compagnon d’une vie Pierre Bergé met en vente la quasi totalité du mobilier (meubles meublants et oeuvres d’art) des propriétés occupées par le grand couturier.

La vente se tient en plusieurs journées. Qualifié de « vente du siècle », elle rapporte la somme fabuleuse de 373 millions d’euros, justifiant largement ce qualificatif !

Le livre composé par Robert Murphy et édité par Albin Michel à la même époque n’est pas un catalogue de cette vente mais, – beaucoup plus intéressant – un splendide, somptueux « état des lieux » de la vie de Saint Laurent et Bergé.

*

Les paradis secrets d'Yves Saint Laurent et de Pierre Bergé

*

Après une préface de Pierre Bergé, le livre – un très lourd objet au très grand format presque carré – présente une longue introduction de l’auteur puis, sept chapitres recensant les diverses propriétés du couple.

⇒ Lire la suite de mon avis


Born to ice

Born to ice – Paul Nicklen

Editions teNeues – 343 pages – 100 €*

Le pitch :Aventurier de l’année 2018 selon National Geographic, photographe primé à de nombreuses reprises, Paul Nickel est aussi un scientifique qui nous révèle sa vision des mondes marins aujourd’hui et de l’état de l’environnement aux pôles. Un ouvrage époustouflant et unique par la qualité des images qu’il présente.

Cofondateur de SeaLegacy et photographe pour le National Geographic, Paul Nicklen est un défenseur des fonds marins reconnu et un intervenant souvent sollicité pour les conférences TED. Dans son dernier ouvrage, Born to Ice, il revient sur l’origine de son amour hors du commun pour les régions polaires de notre planète.

Dans ses images saisissantes des emblèmes de la faune arctique et ses histoires contées en images, la beauté éphémère des paysages de glace s’unit à un poignant appel à l’action.

*

Mon avis : Pour un véritable amateur, dans la catégorie « beaux livres de photo « ,  il y a clairement deux catégories.

La première, c’est celle, extrêmement fournie (des tonnes de papier glacé !) des compilations de tout et n’importe quoi. Pour un éditeur, facile : à l’approche de Noël, on prend un sujet exotique, et on y fourre tous les beaux clichés qu’on trouve sur le marché. Il y a de forte chance pour que cela se vende, car c’est un cadeau spectaculaire.

La seconde, c’est consacré aux vrais photographes : les artistes, passionnés par un endroit de notre planète, un groupe d’individus, une religion, une cause, qui consacrent leur talent à la promotion de cette passion.

Ces livres sont extrêmement rares, chaque année les meilleurs se comptent sur les doigts d’une main. Born  to ice, de Paul Nickel, fait clairement partie de cette élite.

*

Born to ice

*

Born to ice est un petit (un énorme !) miracle créé par un passionné, authentique, comme il y en a peu.

⇒ Lire la suite de mon avis


Montres rares – Paul Miquel

Editions Grund – 69 €*

Le Pitch : La SuperComplication Henry Graves est la montre mécanique construite sans l’aide d’ordinateur la plus complexe au monde.

Commandée par le banquier dont elle porte le nom cette montre en or 18 carats a nécessité trois ans de recherche pour sa conception et cinq ans pour sa fabrication. Cette montre finalisée en janvier 1933 possède 24 fonctions différentes dont une carte du ciel de New York… vue de l’appartement de Graves sur la Cinquième Avenue !

Elle a été vendue aux enchères en 2014 pour la modique somme de 24 millions d’euros. Depuis d’autres montres ont battu ce record, dont certaines figurent dans ce livre qui présente une sélection de stars des enchères, des pépites de la haute-joaillerie et des montres de héros.

*

Mon avis : Vous aimez les montres de l’extrême ? Celles qui sont si rares ou si chères (les deux vont souvent de pair…) que vous savez, au premier regard, que vous n’aurez jamais, jamais aucune chance de vous en offrir une ?

Oui ? Eh bien alors, ce livre est pour vous !

Montres rares - Pierre Miquel

La Breguet de Marie-Antoinette

Il comblera, en effet, une petite partie de votre frustration, en vous faisant toucher du doigt, grâce à de magnifiques photos grand  format (les dimensions de l’ouvrage sont plus que généreuses : 30*39, avec un grammage de papier élevé, c’est un ouvrage de poids), mais aussi un texte dense et bourrée d’informations, les tocantes de vos rêves.

⇒ Lire la suite de mon avis


Un siècle de mode

Un siècle de mode – Catherine Ormen

Larousse – 128 pages – 29.95 €

Le pitch : Cet ouvrage offre un panorama original et chic des plus grandes Maisons françaises mais aussi espagnoles, japonaises, anglaises, etc.

Voyagez à travers Un siècle de mode et revivez la saga de ces créateurs éternels.

Grâce à de nombreuses et magnifiques photos et à de nombreux fac-similés variés et précieux, découvrez leurs modèles emblématiques, leurs techniques, leurs sources d’inspiration, leurs secrets de fabrication, etc.

*

Mon avis : Chez Larousse, voici la réédition d’un très bel ouvrage, une sorte de dictionnaire de la mode organisé autour des noms des grands créateurs.

Cet ouvrage a été créé  par Catherine Ormen, une passionnée et une grande professionnelle reconnue de la mode.

*

Un siècle de mode

*

La mise en page est superbe, les illustrations aussi.

Le gros plus, c’est que vous y trouverez de superbes fac-similés parmi lesquels une lettre de Coco Chanel,

⇒ Lire la suite de mon avis


Barbes, boucs, moustaches et autres favoris dans l'art d'hier et d'aujourd'hui

Barbes, boucs, moustaches et autres favoris – Sarah Daniel

Cernunnos – 288 pages – 39.95 €*

Le pitch : Des barbes des philosophes antiques jusqu’aux barbes fleuries des hippies, du poil dru des grands guerriers au poil sophistiqué des dandys, depuis toujours, le poil fait sens.

Signe d’autorité ou de vulgarité, de virilité ou de frivolité, les définitions que leurs ont donné les hommes, et les femmes, n’ont cessé d’évolué au fil des siècles et au gré des continents.

Barbe bleue, comme le violent héros du conte de Perrault. Barbe noire, comme le plus terrible pirates de tous les temps. Barbe fleurie comme on surnommait l’empereur Charlemagne. Barbe blanche comme celle du Père Noël…

*

Mon avis : Il y a un temps, pas si lointain que cela, où porter la barbe était un summum de la ringardise. Au mieux, un attribut vieillot, démodé; au pire, une faute de goût.

Mais comme les modes vont et viennent, il a bien fallu qu’un jour, la pilosité naturelle revienne s’installer sur les joues de nos compatriotes et les rues de nos capitales ressembler à une photo tirée des meilleures moments de la III° république.

Chez certains, la barbe est un moyen de s’affirmer, de se viriliser, de s’améliorer (halte aux mentons fuyants !). Chez d’autres, c’est un élément complémentaire de beauté et de séduction.

*

Barbes, boucs, moustaches et autres favoris dans l'art d'hier et d'aujourd'hui

*

En tous cas, difficile de rester indifférent devant ce déferlement de poils, plus ou moins taillés et domestiqués. Quand c’est plus, c’est chez le barbier qu’il faut se diriger.

Mais cette profession, un temps presque disparue, à sa plèbe et son élite; et dans l’élite,il y a la reine, Sarah Daniel.

⇒ Lire la suite de mon avis


LARTIGUE

LARTIGUE, L’album d’une vie

Seuil – 400 pages – 39.00 €

Le pitch : Les albums de Lartigue constituent la première entreprise autobiographique photographique connue à ce jour, ainsi qu’un témoignage sans précédent sur le siècle passé, autant que sur l’art de ce grand photographe. Cet ouvrage présente les albums photographiques que Lartigue a élaborés entre 1902 (début de son activité photographique) et 1986 (date de sa mort). Lartigue y collait les plus belles images qu’il réalisait jour après jour, accompagnées de ses commentaires.

De la Belle Epoque, en passant par les années folles jusqu’aux années 1960, ces albums d’un artiste gâté par la vie, traversant palaces, lieux de villégiature à la mode, rencontrant les personnalités artistiques et mondaines les plus marquantes de son temps, racontent de façon subjective un siècle particulièrement riche.

Adoptant le format « à l’italienne » des albums d’origine, reproduisant toute la subtilité des images et de leur mise en page, cet ouvrage dévoile de façon exhaustive le « déroulé » chronologique de l’œuvre de l’artiste et nous offre dans leur véritable contexte de production les images de ce photographe génial.

*

LARTIGUE

*

Mon avis : Jacques Henry Lartigue était un homme lumineux.

A la fin de sa vie, au début des années 80, très souvent placé sous les feux des projecteurs et sous les objectifs de la télévision, il avait la faculté d’imposer une joie, une bonne humeur, mais surtout un dynamisme de jeune homme qui rejaillit dans l’intégralité de son œuvre photographique.

*

LARTIGUE

*

Lartigue était sans aucun doute un des cinq plus grands photographes français du XX°siècle.

Il aimait le mouvement, il adorait travailler sur le déplacement des corps, des objets : dès le début du siècle, ses photos sont autant d’instantanés de vie, des tentatives de saisir au vol l’énergie sous toutes ses formes et de les figer sur une pellicule pour mieux en étudier la mécanique.

⇒ Lire la suite de mon avis


Les vies de Jack London

Les vies de Jack London – Michel Viotte

Editions de la Martinière – 256 pages – 35 €

*

Le Pitch : Jack London (1876-1916), auteur mondialement connu de L’Appel de la forêt, de Croc-Blanc ou de Martin Eden, s’impose comme l’une des grandes figures de l’histoire de l’Amérique et l’un des maîtres du roman d’aventure.

Alors que celle-ci sort à peine de la conquête de l’Ouest et va devenir en quelques décennies la première puissance mondiale, il participe a? toutes les grandes évolutions que connait le pays : politiques, culturelles et sociétales. Raconter ici son histoire en images, c’est aussi raconter la naissance de cette Amérique moderne, dont il incarne, mieux que tout autre, les ambitions, les forces, et les contradictions.

Cet ouvrage, publié à l’occasion du centenaire de la mort de Jack London, retrace au travers d’une iconographie exceptionnelle, ce destin hors du commun et montre de quelle façon sa vie aventureuse inspira toute son oeuvre.

*

Mon Avis : Ce gros livre, plus de 250 pages d’un papier glacé et lourd dans un format généreux et presque carré (29*24), est une petite merveille qui devrait ravir tous les amateurs de Jack London, ceux des récits d’aventures,et ceux de la photo ancienne… ce qui fait beaucoup de monde !

Imaginez : dans l’ordre chronologique, Michel Viotte – un vrai passionné, spécialiste du grand écrivain –  nous invite à suivre la vie de Jack London à travers le monde. Une vie d’aventurier, saisie sur le vif par d’innombrables photos extraordinaires dont, comme vous probablement, je ne soupçonnais même pas l’existence.

Quel plaisir de regarder ces photos de ce jeune homme, devenu au fil du temps un adulte costaud, au regard franc !

*

Jack London

 

⇒ Lire la suite de mon avis


The Stanley Kubrick archives

The Stanley Kubrick Archives – Alison Castle

Editions Taschen – 544 pages – 49.99 €*

Le pitch : Cet ouvrage, le tout premier à explorer les archives de Stanley Kubrick, représente l’étude la plus complète jamais réalisée sur ce cinéaste.

La première partie des Archives Stanley Kubrick suit cette même ligne de pensée: de la séquence d’ouverture du Baiser du tueur aux tout derniers plans de Eyes Wide Shut, tous les films de Kubrick sont présentés sans aucun texte par ordre chronologique, grâce à des agrandissements de plans cinématographiques. Une expérience résolument non-verbale.

La seconde partie du livre met en valeur le processus de création des réalisations de Kubrick en présentant une remarquable sélection de documents pour la plupart inédits provenant de ses archives et comportant photographies, accessoires, affiches, illustrations, décors, esquisses, correspondances, documents, scénarios, brouillons, notes et programmes de tournage.

Pour accompagner ces documents visuels, cette seconde partie propose également des analyses de spécialistes reconnus de Kubrick, des articles de et sur Kubrick, ainsi qu’une sélection de ses meilleures interviews.

*

Mon avis : Taschen, le spécialiste du livre ultime, s’est fait un grand et gros plaisir, il y a près de dix ans, en publiant un livre énôôôrme, sur le plus impressionnant des réalisateurs, Stanley Kubrick.

Imaginez  une somme de papier, un livre qui risque de mettre à l’épreuve vos petits muscles de lecteur intellectuel (et également cinéphile, puisque vous vous penchez sur cet ouvrage !).

*

The Stanley Kubrick archives

Kubrick dans le fabuleux décor de 2001, l’odyssée de l’espace

*

Un format de 33*25 cm, 5 cm d’épaisseur, plus de cinq cents pages dont la moitié de papier glacé pour le support photographique, et une dizaine de livres (mais non, pas de bouquins, de demi kilo, voyons !).

⇒ Lire la suite de mon avis


American Dior

American Dior – Kate Betts

Assouline – 170 pages – 200 €*

Le pitch : En 1957, Christian Dior a été désigné  » Dictator by Demand » de la mode parisienne dans un article du Time magazine, dix ans après le lancement par le couturier de son « New Look » qui a révolutionné la mode féminine avec sa silhouette extravagante et ravivé l’industrie américaine du textile d’après-guerre.

Essai pétillant de la journaliste de mode Kate Betts, illustré par les images époustouflantes d’Irving Penn et Richard Avedon, American Dior décrit le lien particulier qui unit la maison de couture et les Etats-Unis, et la façon dont le couturier français est devenu synonyme de luxet et d’élégance en Amérique.

*

American Dior

*

Mon avis : Un livre sur Christian Dior et l’Amérique, illustré en couverture par une magnifique et célébrissime photo de Marilyn Monroe par Bert Stern : voilà l’ouvrage qu’il vous faut, madame, monsieur, pour autant que vous soyez passionné par la mode, la photo, les stars, l’industrie du luxe, le monde des années 50 (rayez les mentions inutiles).

Après avoir parcouru durant l’été 2017, émerveillé, bouche bée, l’époustouflante exposition consacrée à Christian Dior au Musée des arts décoratifs, j’ai ressorti de ma bibliothèque ce grand (34 et 26 cm) et beau livre à l’édition particulièrement soignée (le grammage du papier glacé est impressionnant et le vivre pèse bien trois kilos !) pour m’y replonger avec délice.

 

American Dior

*

⇒ Lire la suite de mon avis


51gddj4nxal-_sx258_bo1204203200_

Pâtisserie, leçons en pas à pas – Philippe Urraca

Editions du Chêne – 39.90 €*

Le pich Découvrez les joyaux de la pâtisserie française, réalisées par Philippe Urraca président du comité des MOF depuis 2003, ainsi que des recettes originales de MOF réunis à l’occasion de cet ouvrage. Philippe Urraca et Cécile Coulier proposent LE livre de référence de la pâtisserie française.

Complet – tous les classiques de la pâtisserie sont présentés -, d’une extrême précision – chaque recette est détaillée en pas à pas -, cet ouvrage de référence révèle toutes les techniques, tous les gestes et tours de main pour réussir de façon immanquable vos desserts. Des financiers aux macarons, des choux aux cakes, des moelleux aux entremets… Transmission, créativité et excellence sont les maîtres mots de cet ouvrage.

*

Mon avis : Si vous cherchez le livre qui, enfin ! – va vous expliquer pas à pas chaque étape de la fabrication de toutes les grands classiques de la pâtisserie, c’est ce gros cadeau – j’ai bien cadeau, et non gâteau ! – qu’il faut offrir ou s’offrir.

Un pavé de plus de 500 pages qui pèse son poids…

Pâtisserie, leçons en pas à pas

A chaque page, neuf étapes de la fabrication, photos et texte à l’appui. Avec un pareil support, il faudrait être vraiment neuneu pour continuer à rater vos crèmes…

Même pour quelqu’un d’aussi innocent en cuisine que moi, la lecture de ce guide a donné envie de se lancer (et il m’a donné aussi très faim, je l’avoue…).

Profitez-en : ce sont vraiment les meilleurs professionnels qui vous tiennent la main !

⇒ Lire la suite de mon avis


Joyaux et pierres précieuses

Joyaux et pierres précieuses

Editions Larousse -360 pages – 34.95 €

Le pitch : Explorez l’univers fascinant des pierres fines et précieuses et de leurs multiples facettes.

Du célèbre Koh-i Noor au maudit Hope, laissez-vous conter l’histoire de ces joyaux de légende, admirez leur incroyable beauté et découvrez les mystérieux pouvoirs et vertus qui leur sont attribués depuis l’Antiquité. Un voyage inoubliable

Mon avis : Si vous cherchez un ouvrage vraiment complet, quasi exhaustif, sur les pierres précieuses, je vous ai déniché l’oiseau rare (c’est le cas de le dire…) !

Entre joaillerie, gemmologie, minéralogie et géologie, l’album contentera l’amateur le plus exigeant : fiches scientifiques, photos de pierres taillées et montées en bijoux, éléments d’histoire de l’art et de la bijouterie… une véritable mine d’or, dans une mise en page claire et élégante.

*

Joyaux et pierres précieuses

⇒ Lire la suite


Le monde de Edgard P. Jacobs

Le monde de Edgar P. Jacobs – Claude Le Gallo

Le lombard – 176 pages – 22.50 €*

Le pitch : Edgar P. Jacobs a réalisé une dizaine de bandes dessinées, dont les huit célébrissimes aventures de Blake et Mortimer. Malgré la modestie de son oeuvre, il est aujourd’hui reconnu comme l’un des plus grands maîtres du 9e Art. Au hasard des événements, Jacobs a en outre été successivement chanteur, costumier et décorateur d’opéra, dessinateur de publicité et de mode, illustrateur de romans. Toutes ses créations graphiques, dont ses illustres BD Flash Gordon, Le Rayon U, Le Trésor de Toutânkhamon et bien sûr Blake et Mortimer, constituent les facettes d’un homme d’exception.

Elles ont été réunies dans un ouvrage commenté par Claude Le Gallo qui a côtoyé Jacobs pendant près de vingt ans. Cet hommage est complété d’un passionnant dossier réalisé par Daniel Van Kerckhove et consacré à la seule Marque Jaune, chef-d’oeuvre devenu légendaire.

Plus de 600 illustrations dont des études inédites de costumes et de décors d’opéra, tous les dessins à la Une du journal «Tintin», des versions de planches non publiées et des projets de couvertures d’albums de «Blake et Mortimer» composent cette monographie dont la réédition s’imposait

*

Mon avis : Soyons court, mais soyons bref, comme auraient pu dire les Dupont et Dupond : si vous vouez une admiration sans égale pour Edgard P. Jacobs, le génial dessinateur et scénariste de Blake et Mortimer, cet ouvrage de référence de belles dimensions (31*24 cm) est pour vous, cet ouvrage est à vous !

Vous pourrez le placer sur votre étagère spéciale EDP juste à côté d’Un opéra de papier, l’autobiographie illustrée du maître, les deux œuvres vont dans le même sens.

*

*

Si vous avez encore la moindre hésitation, prenez juste la peine de feuilleter ce très bel album.

Dès les premières pages, vous serez convaincu : Le monde d’Edgard P. Jacobs présente une iconographie absolument fascinante, exceptionnelle, qui aborde tous les aspects des carrières – somme toute multiples – du grand illustrateur belge.

⇒ Lire la suite de mon avis


Hymne à la Terre

Hymne à la Terre – Art Wolfe

National Géographic – 395 pages – 49 €

Le pitchHymne à la Terre est un superbe voyage auquel nous invite Art Wolfe à travers une sélection de 450 de ses meilleures photographies, dont 80% n’avaient encore jamais été publiées.

Des montagnes aux océans en passant par les régions polaires et tropicales, les déserts et les savanes, cet infatigable voyageur à la curiosité insatiable s’attarde sur les grands écosystèmes planétaires et nous entraîne à la découverte – ou à la redécouverte – des merveilles de notre monde.

*

Mon avis : Art Wolfe est sans doute le photographe d’extérieur le plus connu et talentueux du monde, depuis un sacré bail.

Connu avant tout pour ses talents de photographe animalier, capable de tracer ou planquer pendant des semaines pour obtenir un cliché unique, c’est aussi un merveilleux artiste de paysage, et un anthropologue visuel qui met son œil et son objectif au service de la connaissance des peuples.

Pour ceux qui voudraient, en un seul achat, englober d’un coup l’étendu de sa carrière, de son travail, des merveilles qu’il tire de son appareil, cet ouvrage est sans doute une occasion parfaite.

*

Hymne à la Terre

*

Album photo impressionnant tant par ses dimensions (il y a même une douzaine de dépliants qui atteignent la taille de petits posters) que par la qualité unique de son impression, Hymne à la Terre porte parfaitement son nom.

⇒ Lire la suite


La bible des 3000 cocktails

La bible des cocktails – Simon Difford

Editions Marabout – 576 pages – 29 €*

Le pitch : Le cocktail à sa bible : celle écrite par le pape des bartenders et mixologues : Simon Difford.

La nouvelle bible des cocktails de Simon Difford ressort pour un nouveau millésime 2018-2019. Entièrement revue, rafraîchie et pleines de nouveaux préceptes et recettes elle sera l’amie de tous ceux qui souhaitent réussir un cocktail à tous les coups.

Cette édition contient : 3000 recettes cocktails testées, vérifiées, 300 nouveaux cocktails inédits, 1200 recettes mises à jour, testées, vérifiées. Cet ouvrage n’a pas d’équivalent au monde. Il est la référence de tous les disciples du cocktail qu’il soit professionnel ou amateur. Indispensable.

*

Mon avis : La mode des cocktails, ça va,ça vient. Pivot incontournable de la vie de la bourgeoisie issue de la seconde guerre mondiale, le cocktail était dans les années 50 et 60 aussi indispensable à une réception réussie qu’une robe ou un costume bien coupés.

Après, la folie du shaker s’est un peu calmée, puis est restée cantonnée aux soirées estivales dans les mers turquoises des Caraïbes. Mais cette mauvaise passe est terminée, le cocktail est de nouveau à la mode. Vive le Mojito.

*

La bible des cocktails

*

Mais, si, comme moi, vous considérez que vos compétences dans le choix des verres, l’achat des boissons adéquats, la taille des glaçons ou la technique du pilonnage (qui est, comme chacun le sait, le fait d’écraser des fruits, des herbes ou des épices avec un pilon à cocktail afin d’en faire ressortir les arômes…)  sont largement insuffisantes pour assurer le coup lors d’une fête ou un dîner, voilà l’ouvrage dont vous avez besoin !

⇒ Lire la suite de mon avis


Automobiles, élégance et prestige

Automobiles, élégance et prestige – Ron Kimball

Editions White Star – 215 pages – 25 €*

Le pitch : Automobiles  élégance et prestige présente les voitures légendaires de chaque décennie : les roadsters et les décapotables des années 1930, les voitures de sport des années 1950 et les modèles des années 2000 dont le design et la technologie annonçaient ceux du XXIe siècle.

Les rêves les plus fous des amoureux de l’automobile trouvent ici leur réalisation et les images, réalisées en studio par l’un des plus grands photographes spécialisés, révèlent les caractéristiques exceptionnelles de chacun de ces chefs-d’oeuvre.

*

Mon avis : Toute personne étant restée plus de cinq secondes, une fois dans sa vie, figée d’admiration devant la ligne d’une automobile, devrait s’offrir (vraiment pas cher, en plus !) ce magnifique recueil de photos.

Cet ouvrage de plus de deux cents pages a été réalisé par un amoureux des belles voitures : dans un format géant (37*30) et une présentation luxueuse (le papier glacé est carrément voluptueux), vous pourrez détailler tout à loisir les plus beaux modèles de l’histoire de l’automobile.

*

9788861121454_4_75

*

De la Rolls-Royce Piccadilly Roadster 1925 à la Lotus Exige S 240 de 2008 en passant par des prototypes incroyables comme l’Alfa Roméo B.A.T. 1955 (une vraie soucoupe volante !), les modèles qui ont fait rêver des générations de passionnés se retrouvent sous vos yeux, dans des éclairages et des angles mettant en valeur leur esthétique.

⇒ Lire la suite de mon avis


Moi, Winston Churchill

Moi, Winston Churchill – Béatrix de l’Aulnoit

Editions Tallandier – 190 pages – 34 €*

Le pitch : Winston Churchill, c’est d’abord un style avant d’être un destin.

L’homme qui a vaincu Hitler serait-il devenu une icône mondiale sans son humour ravageur, ses extravagances, sa panoplie d’acteur ? Lorsqu’il allume un cigare, peint une toile derrière son chevalet, construit le mur de son potager, Churchill montre autant d’énergie et de soin pour se mettre en scène que lorsqu’il galvanise l’Angleterre à la BBC pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour la première fois, la vie de Churchill racontée en 200 photographies.

*

Mon avis :  Winston Churchill est sans conteste l’un des hommes les plus remarquables que la terre ait porté récemment, une des dix personnalités du XX° siècle.

« Nous sommes tous des vers ; mais je crois que moi, je suis un ver luisant » dit un jour Churchill à Violet Asquith. Cette petite phrase résume parfaitement l’homme.

Churchill était le roi des aphorismes (à part lui, qui d’autres qu’Oscar Wilde et Georges Bernard Shaw peuvent lui en remontrer en Angleterre ?). C’était aussi un véritable génie protéiforme, génie de la politique, écrivain remarquable (tout le monde a oublié qu’il fut prix Nobel de littérature en 1953) et peintre de grand talent.

*

Moi, Winston Churchill

*

Aussi conscient de sa valeur que l’était son grand rival, Charles de Gaulle, c’était aussi un aristocrate dans le vrai sens anglais du terme, tout autant qu’un démocrate exemplaire et un humaniste hors pair (du royaume, bien entendu !).

⇒ Lire la suite de mon avis.


 

41uqphuwbtl-_sy374_bo1204203200_

The Walt Disney film archives –

The animated movies 1921-1968

Taschen – 500 pages – 150 €*

Le pitch : De la petite souris à l’immense industrie de divertissement qui se déploie à l’échelle mondiale, Disney incarne la plus éblouissante illustration du pouvoir de l’imagination. Ce livre, premier volume de l’ouvrage illustré le plus complet à ce jour sur Disney, suit les prémices de Walt Disney et son acharnement à faire de l’animation un véritable art.

Grâce à un accès privilégié et illimité aux archives de Disney, le livre contient des chefs-d’oeuvre en matière de croquis, storyboards, fonds et dessins d’animation. Des photos inédites des tournages plongent le lecteur dans la magie de cet « âge d’or de l’animation », tandis que les transcriptions des réunions organisées par Walt pour convenir de l’avancée des histoires, publiées ici pour la première fois, montre la créativité d’un génie en action.

*

Mon avis : Je pensais que l’on avait tout dit, tout édité, tout imprimé sur l’oeuvre de Walt Disney. Et des ouvrages exhaustifs, étonnants, magnifiques, j’en ai vu passer, au fil des années. Mais là, j’avoue…

Taschen, le spécialiste du livre ultime, vient de sortir un monstre, un livre indécent, tant dans son format que dans son prix ! Imaginez un léviathan de papier, un livre que vous aurez du mal à soulever, tant il est grand (47*32, soit près d’un mètre de large quand il est ouvert, pour 8 cm d’épaisseur) et lourd (à vue de biceps, pas loin d’une dizaine de kilos).

*

*

A l’intérieur : tout, je dis bien tout, sur les films de Disney sur près d’un demi-siècle (du premier court métrage jusqu’à la mort de Walt Disney) : dessins, croquis, storyboards, tous types de formats, de moyens d’expression…

⇒ Lire la suite de mon avis


Audrey Hepburn

Audrey Hebpurn – E. Erwin & J.Z. Diamond

Naïve – 191 pages – 50.00 €

Le pitch : Un hommage éblouissant, un exceptionnel document biographique sur une actrice magnifique comprenant environ deux cents photographies, dont certaines inédites, et plus d’une trentaine de souvenirs en fac-similé, notamment un extrait du scénario de Diamants sur canapé annoté par Audrey, une lettre qu’elle écrivit à son mari Mel Ferrer durant la préparation du film Au risque de se perdre, ou encore son contrat pour sa première comédie musicale.

Mais aussi un programme de spectacle de danse de son enfance ou sa carte d’identité durant l’occupation allemande… Où l’on découvre une adolescente qui rêvait d’être danseuse, une artiste intransigeante avec elle-même, une femme talentueuse et généreuse, dont la vie ne se limita pas à l’éclat des sunlights.

*

Audrey Hepburn

*

Mon avis : Plus les années passent – un quart de siècle déjà depuis sa mort – plus Audrey Hepburn grimpe au panthéon des plus grandes actrices de l’histoire du cinéma.

Ce n’est pas un avis subjectif, venant d’un inconditionnel (j’en suis un), mais bien un avis partagé, général, tout autant par les cinéphiles que par les amateurs de la mode, sans oublier tous ceux qui, désormais, accordent de l’importance aux démarches visant à aider les populations en difficulté.

Les raisons : la beauté, la grâce, la modestie, la générosité, le talent et l’intelligence de l’actrice.

*

Audrey Hepburn

*

Mmm… Cela fait beaucoup pour une seule femme, n’est-ce pas ? Et pourtant…

⇒ Lire la suite


All about Yves

All about Yves – Catherine Ormen

Editions Larousse – 45 €*

Le pitch : Plongez dans la vie de ce grand couturier, depuis sa plus tendre enfance, jusqu’à la conservation de son œuvre aujourd’hui, sans oublier ses relations, ses influences…

*

Mon avis : Si, au cours de votre vie, il vous êtes arrivé de ressentir une certaine fascination pour la mode, et plus précisément pour la Haute Couture (avec des majuscules), vous ne pouvez qu’avoir un regard particulier sur Yves Saint-Laurent, le couturier de tous les talents et tous les fantasmes.

Ce bel album est un véritable hommage au créateur, mais aussi à l’homme.

On sent que Catherine Ormen, une vraie spécialiste de la mode, connait profondément son sujet (le sujet : Yves !).

On sent que Catherine Ormen, une vraie spécialiste de la mode (voir aussi son livre sur cent ans de mode) connait profondément son sujet.

*

All about Yves

*

Elle parle de ses débuts, ses influences, puis, plus tard, de ses « inventions » (comme le célèbre tailleur pour femme) et de l’influence qu’il a pu avoir à son tour sur les autres couturiers. Sans oublier une large part du livre consacré à sa vie privée et sa relation avec Yves Berger.*

⇒ Lire la suite de mon avis


Peter Pan - L'envers du décor

Peter Pan – L’envers du décor – Régis Loisel

Vents d’Ouest – 148 pages – 30 €*

Le pitch : Dans cet album grand format, Régis Loisel nous propose de suivre toutes les étapes qui l’ont mené à livrer son adaptation personnelle de Peter Pan.

Du synopsis à la mise en couleur, en passant par l’étude des personnages, rien n’est omis.

*

*

Mon avis : Voilà un magnifique album de grand format (35*26 cm) que la réédition récente par Vents d’Ouest met à portée de tous ceux ceux qui n’ont pas, comme moi, la chance de posséder l’édition originale de 1991.

148 pages où Loisel se lâche et vous fait passer, heureux privilégié, comme le titre de son livre l’indique : de « l’autre côté du décor« .

*

Peter Pan - L'envers du décor

*

Pour les bédéphiles, cet ouvrage pédagogique est un bonheur. L’auteur ne cache rien de la « tambouille » magique de la création d’une BD (ici, une saga en plusieurs tomes).

Le lecteur suit avec le plaisir de l’initié la conception, la construction puis l’élaboration, depuis l’oeuvre originale de John Barry, en passant par le synopsis, le scénario, le script, les recherches graphiques, la création des personnages, etc. jusqu’au résultat final.

⇒ Lire la suite de mon avis*


Retrouvez plein d’autres idées de livres à offrir pour Noël : des livres pour enfants, 10 bandes dessinées pour les amateurs, 10 livres qui parlent de Noël !

*

Le coin cadeau ** Les livres du jour**L’actualité des sorties

Les meilleures ventes** La vie d’un lecteur


Le modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur permet au Tourne Page de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *