Poésie, humour et tendresse : le génie de Sempé

Posté le 12 août 2022, par letournepage, dans La vie d'un lecteur

Sempé

*

J’ai la chance de posséder l’édition originale de Rien n’est simple (un album paru en 1962), car mes parents étaient des fans absolus de Jean-Jacques Sempé.

Ils m’ont transmis cette admiration et, avec mes enfants qui l’adorent également, c’est une troisième génération qui continue à parler avec respect de Monsieur Sempé, l’homme qui a élevé le dessin d’humour en France au niveau de l’œuvre d’art.

Une fois ceci dit, j’ai une question, professeur : au delà du chef-d’œuvre des aventures du Petit Nicolas, conçu avec humour et amour avec René Goscinny, tout bien pesé, Sempé, c’était qui, c’était quoi ?

Tout d’abord, un trait immédiatement reconnaissable, ces petits hommes crobardés à la plume en noir et blanc au milieu de ces immenses décors et perspectives bourrés de détails, souvent colorisés d’un trait d’aquarelle clair et lumineux qui ajoute une touche de poésie à l’illustration.

À ce propos, je recommande absolument l’achat des albums en grand format, les éditions en livre de poche qui rétrécissent le trait, noient le détail et oublient souvent la couleur, sont une hérésie, une injure à l’égard du grand artiste.

D’autre part, c’est un humour, presque toujours le même mécanisme, généré par le décalage entre le texte (parfois absent ou minimal, mais le plus souvent très, très long, les personnages de Sempé livrent souvent une quantité dans l’expression inversement proportionnelle à la qualité de son contenu) et la représentation graphique.

C’est d’une grande subtilité. Souvent caustique, mais jamais méchant. Et toujours d’une immense tendresse envers la faiblesse inhérente à notre nature humaine…

Poésie, humour et tendresse : trois mots pour tenter de résumer en partie le génie de Sempé. Voici, au fil de mes lectures, une sélection de quelques titres phares qui illustrent au mieux la carrière de l’artiste.

Sempé : poésie, humour et tendresse

– Cliquez sur la couverture du livre pour accéder à la page Amazon afin de l’acquérir,

ou sur le lien « Lire la suite » pour accéder à la critique complète du livre  –

Rappel : le modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur permet au Tourne Page de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifiés sur le site.*

 

Les premières histoires du petit Nicolas

Les premières histoires du petit Nicolas – Goscinny & Sempé

IMAV éditions – 700 pages – 29.90 €

Le pitch : Cette nouvelle édition rassemble les 5 premiers titres des aventures du Petit Nicolas : Le Petit Nicolas, Les récrés du Petit Nicolas, Les vacances du Petit Nicolas, Le Petit Nicolas et les copains, Le Petit Nicolas a des ennuis. En un seul opus, le lecteur peut découvrir les 86 premières histoires écrites par Goscinny et illustrées par 350 dessins de Sempé.

Chef d’oeuvre de notre littérature, Le Petit Nicolas est l’oeuvre de deux humoristes de génie : René Goscinny et Jean-Jacques Sempé. Des milliers d’ enfants ont appris et apprennent à lire en découvrant les facéties du petit écolier et de son chouette tas de copains.

Mon avis : Le petit Nicolas représente pour tout un chacun beaucoup de choses : un souvenir d’enfance, des heures de rire délicieux, simple, sans arrière-pensée, partagées avec ses parents, des parties de rigolade – mais oui, enfin ! – à l’école, une délicieuse relecture à l’âge adulte…

.

Les premières histoires du petit Nicolas

.

Le petit Nicolas, pour les français, c’est une œuvre universelle, que tout le monde a lu et relu.

Non ? Si vous êtes en train de lire ces lignes, peut-être est-ce dû au fait que vous venez de débarquer de votre bateau, après cinquante ans de croisière solitaire au tour du monde ?

Si c’est le cas, permettez-moi de vous rappeler que ce premier très gros volume des aventures du gentil petit garçon et de ses nombreux copains (bonne idée de les avoir regroupées) représente avant tout la quintessence du talent de deux génies, le génie littéraire de René Goscinny et le génie artistique de Jean-Jacques Sempé 

Les premières histoires du petit Nicolas

⇒ Lire la suite


Un peu de Paris et d'ailleurs

Un peu de Paris et d’ailleurs – Sempé

Denoël – 290 pages – 35 €

Le pitch : En soixante ans, Jean-Jacques Sempé, artisan infatigable et acharné, a produit des milliers de dessins.

Ce catalogue, qui ne saurait évidemment prétendre à rendre compte de la richesse d’un parcours artistique singulier, vise seulement à proposer un regard complice sur une oeuvre unique.

Les dessins d’humour ici rassemblés, réalisés entre 1955 et 2011, ont été publiés d’abord dans les journaux français ou étrangers, puis une quarantaine d’albums traduits dans le monde entier.

Mon avis : Ce magnifique livre, un travail d’édition et d’impression (les couleurs) formidable sur 300 pages grand format (28*23), a été réalisé pour constituer le catalogue de l’exposition que la Ville de Paris a consacrée à ce grand auteur en 2011.

De catalogue, il n’en a que le titre, et la volonté de jeter un œil sur toute la carrière de Sempé.

Un peu de Paris et d'ailleurs

Avec beaucoup d’habileté, l’ouvrage se pose, çà et là, à divers moments de soixante ans de carrière avec, bien évidemment, de très nombreuses reproductions des dessins du maître.

*

Un peu de Paris et d'ailleurs

Beaucoup de noir et blanc, mais aussi une soixante de planches en couleurs (essentiellement des aquarelles) d’une qualité de reproduction absolument extraordinaire.

⇒ Lire la suite


Enfances

Enfances – Sempé

Denoël – 272 pages – 42.00 €

Le pitch : De Sempé, on connaît évidemment les dessins du Petit Nicolas. Mais c’est un autre regard sur l’esprit d’enfance qu’il propose dans ce nouvel album.

Dans le long et passionnant entretien avec Marc Lecarpentier, qui accompagne ses dessins, Jean-Jacques Sempé dit ses douleurs et ses joies de jeune Bordelais soucieux de « sauver les apparences », de trouver un métier, et de réussir à placer ses dessins dans les journaux. Et il confie aussi : « Il m’est arrivé de devenir, par moments, raisonnable mais jamais adulte. » Le lecteur le vérifiera, sourire aux lèvres.

Les nombreux dessins de ce livre, anciens ou récents, pour la plupart inédits, nous rappellent avec douceur le bonheur de l’insouciance.

*

Enfances

*

Mon avis : Des beaux, très beaux livres consacrés à Sempé, il y en a une bonne brassée. Des ouvrages souvent impressionnants, grand format, papier luxueux, reproduction de qualité.

Vous en trouverez plusieurs critiqués (ou plutôt appréciés !) sur ce site, consacrés à Paris, New-York, la campagne ou la mer.

Enfances en fait partie, mais il dispose d’un complément d’âme : celle de Jean-Jacques Sempé, que le très habile Marc Lecarpentier a réussi à révéler tout au long d’un très long entretien que l’on imagine très bien se déroulant au coin d’un feu, tandis que les deux hommes devisent tranquillement en feuilletant près de 200 dessins de l’auteur consacrés, centrés sur l’enfance.

*

Enfances

*

Marc Lecarpentier avait déjà réussi à faire parler Sempé merveilleusement de sa longue collaboration avec le New Yorker, dans Sempé à New-York.

Ici, c’est de son enfance que Sempé parle. Et c’est tout simplement sidérant.

⇒Lire la suite


Sempé à New York

Sempé à New York – Jean-Jacques Sempé

Editions Denoël – 300 pages – 30 €

Le pitch : Dès son adolescence à Bordeaux, Sempé rêvait de pouvoir intégrer la famille des dessinateurs du New Yorker, le prestigieux magazine américain dont il admirait l’esprit. Ce rêve devenu possible, en 1978, il se rend régulièrement à New York pour travailler avec une équipe qui lui laisse une totale liberté. Bien que Français, Sempé dessine cent une couvertures et autant de « cartoons » en pages intérieures, ce qui est sans précédent dans l’histoire d’un magazine américain.

Ces dessins new-yorkais, dont de nombreux inédits, sont ici rassemblés pour la première fois et accompagnés d’un entretien avec Marc Lecarpentier, ancien directeur de la rédaction et président de Télérama. Ils expriment le bonheur de vivre dans une ville unique, avec ses chats insouciants et ses humains minuscules, sa frénésie, ses nuages, son gigantisme, ses jazzmen et ses jardins oubliés.

Mon avis : Avertissement préalable : il existe deux éditions de cet ouvrage : une édition de 2009 avec un grand modèle (31.5*23), une de 2016 avec un petit (24*17) .

Pour les amoureux de Sempé, l’édition originale, bien que difficile à dénicher en dehors du marché de l’occasion, est indispensable : imprimé sur un lourd papier de qualité, avec une qualité de reproduction étonnante (quelles précisions et contrastes dans les couleurs !), le volume doit peser près de trois kilos et mérite votre totale attention.

*

Sempé à New York

*

Passée cette précision importante, allons droit au but : amateurs de Sempé et de New York, ce livre est indispensable.

Rendez-vous compte : vous avez l’opportunité de vous offrir pour le prix d’un ouvrage la conjugaison de vos deux passions !

⇒Lire la suite


Raoul Taburin

Raoul Taburin – Sempé

Denoël – 106 pages – 28.00 €

Le pitch : Raoul Taburin, l’illustre marchand de cycles de Saint-Céron, cache un terrible secret : il n’a jamais réussi à tenir sur une selle. Son talent de réparateur lui vaut cependant de solides amitiés : Sauveur Bilongue, vainqueur d’une étape du Tour de France, le père Forton qui lui cédera son fonds de commerce et surtout Hervé Figougne, le célèbre photographe.

Mais voilà que celui-ci demande à Raoul de poser pour lui, à vélo, sur une route bordée de précipices.

*

Raoul Taburin

*

Mon avis : D’une petite intrigue de rien du tout – un marchand de vélo qui ne sait pas tenir sur une selle, quelle histoire ! – le grand Sempé fait un délice de poésie et de délictesse.

*

Raoul Taburin

*

Porté comme toujours par des dessins d’une finesse époustouflante, ce petit conte que l’on pourrait considérer de prime abord comme sans consistance (les textes sont réduits au strict minimum) développe finalement toute une philosophie de vie qui ne pourra que toucher le lecteur.

A noter que le livre a été porté à l’écran, avec un succès mitigé car, franchement, comment transformer quelques planches de poésie en un film d’une heure et demie, aussi sympathique soit-il ?


Rien n'est simple

Rien n’est simple – Jean-Jacques Sempé

Denoël – 123 pages – 45.00 €

Le pitch : 130 planches de dessins d’humour

*

Rien n'est simple

La couverture de l’édition format poche

 

Mon avis : Ce recueil au titre fondateur, dont le titre met en exergue une expression qui est depuis littéralement passée dans le domaine public (« Rien n’est simple, comme dirait Sempé…« ) est le premier d’une série magnifique publiée au cours des années soixante (à la même époque que le best seller absolu Le petit Nicolas, créé avec l’immense René Goscinny).

*

Rien n'est simple

L’album mérite, cela va sans dire mais c’est encore mieux en le disant, d’être place, bien en vue, dans votre bibliothèque idéale, celle où vous trouverez, tout au long de votre vie, les livres qui méritent d’être lu et relu.

⇒Lire la suite


Sentiments distingués

Sentiments distingués – Sempé

Denoël – 104 pages – 30.00 €

Le pitch : Au fond, il faudrait s’interdire de commenter un album de Sempé, ce qui ne serait pas pour lui déplaire. Par un mouvement des sourcils conjugué avec un sourire complice à la commissure des lèvres et un léger mouvement de la main mais qui en dirait long, il suffirait d’encourager l’humanité à se le procurer toutes affaires cessantes, pour son édification personnelle et donc notre bonheur à tous. Sans commentaire, voilà ce qu’il y a à dire. Sauf que toutes ces mimiques passent mal même avec le numérique.

Sachez donc tout de même que Sentiments distingués contient 80 dessins dont 5 sont en couleurs, qu’ils ont paru dans Paris-Match et The New Yorker (il a déjà signé plus 70 de ses couvertures) ces quatre dernières années, et que, comme d’habitude, il n’y a pas de thème les unifiant. Chacun mène sa vie selon son humeur bien que, cette fois, un certain nombre d’entre eux moquent les travers, us et coutumes du petit monde de l’édition, ainsi que les ridicules de l’art…

Mon avis : Ce qu’il y a de bien avec Sempé, c’est qu’il est capable d’aborder les sujets les plus graves avec l’angle et la légèreté qui permettent au lecteur de rire et réfléchir sans pesanteur dans l’âme.

Mais dans ce bel album carré, bourré des grands dessins du Maître (on peut bien lui accorder ce titre !) parus en premier lieu dans de grands journaux français et anglo-saxons, foin de sujets sérieux !

Sempé concentre son attention sur l’art…

*

Sentiments distingués

*

Beaucoup de dessins consacrés aux écrivains et aux éditeurs qui, vous vous en doutez, ne sortent pas indemne du regard acéré de Sempé.

Enflure de soi, égotisme forcené, étroitesse de vue : ces professions en prennent gentiment pour leur grade.

*

Sentiments distingués

*

⇒Lire la suite


L'histoire de monsieur sommer

L’histoire de monsieur Sommer – Patrick Suskind & Sempé

Gallimard – 108 pages – 7.95 €

Le pitch : La découverte d’une enfance, un premier amour, l’apprentissage du vélo, les terrifiantes leçons de piano sous la férule d’une vieille momie impitoyable.

Et toujours les rencontres avec un énigmatique personnage, marcheur infatigable : qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, Monsieur Sommer est toujours par monts et par vaux, arpentant la région de son pas pressé. Mais que cherche donc Monsieur Sommer ?

Un univers tendre, rude, humoristique…

*

Monsieur Sommer

*

Mon avis : Patrick Süskind, le maître créateur du Parfum, est un auteur surdoué, merveilleux, et, comme j’ai déjà pu le dire ailleurs, quel dommage que sa production littéraire ait été si faible, voire insignifiante !

L’histoire de Monsieur Sommer est certainement son oeuvre la moins connue du grand public. Et c’est bien dommage.

Un court roman, le récit de souvenirs de jeunesse par un homme fait (selon l’expression de nos grands-parents), un garçon qui grandit, qui traverse des expériences, des bonnes, des mauvaises, qui vit, quoi !

*

Monsieur Sommer

*

Et ce Monsieur Sommer, un homme que le narrateur enfant voit passer, marchant à travers les paysages d’un pas pressé, qui est-il ? Il marche mais… vers quel but ?

L’édition originale, un joli livre cartonné 21*28 publié par Gallimard, se trouve encore facilement d’occasion, et c’est celle que je vous conseille plus que fortement d’acheter.

*

Monsieur Sommer

*

Parce qu’elle est illustrée (outre la couverture) par 25 aquarelles de Sempé pleine page (ou même en double page) absolument magnifiques, et parfaitement accordées au ton du récit.

⇒Lire la suite


♠ Les autres sélections et articles du Tourne Page

consacrés au dessin et à la BD ♠


Azimut

Les plus beaux albums de la BD : le plaisir de l’oeil

Tintin, Astérix, Lucky Luke, Spirou :

les meilleurs classiques de la BD

L'Arabe du futur - volume 5

BD : les meilleurs romans graphiques

BD : le meilleur du one shot

BD adultes : le meilleur du one shot

Les seigneurs de Bagdad

Lectures vacances : le tour du monde en 12 BD

Blacksad Intégrale

Les grandes séries et sagas de la BD

Idées cadeaux : les meilleures BD à offrir pour Noël

Le coin cadeau ** Les livres du jour**L’actualité des sorties

**Les meilleures ventes** La vie d’un lecteur


Rappel : Le modèle économique du Tourne Page repose sur le principe de l’affiliation. En cliquant sur le lien permettant d’accéder au partenaire du Tourne Page, Amazon, pour acquérir un livre conseillé, le visiteur permet au Tourne Page de percevoir une commission sur le chiffre d’affaires réalisé par son intermédiaire.

Le Tourne Page a été créé pour la promotion du livre et de la lecture. Pour que l’entreprise puisse vivre et prospérer (elle représente un investissement en temps quotidien considérable) mais aussi pour qu’elle garde son indépendance, il est essentiel que les visiteurs passent par ces liens pour acheter les livres qu’ils ont identifié sur le site.

Votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.